lundi 31 janvier 2011

Les voyages forment la jeunesse ! Episode 2 : Mettons les pendules à l'heure

La semaine dernière, je vous ai laissé à la porte de l'avion !

Aujourd'hui, on passe la douane (toujours prioritaire : Merci Le Môme) et on met nos montres à l'heure : moins 7 heures.
Avertissement au préalable : les photos n'ont pas grand chose à voir avec le sujet, mis à part le lieu, mais j'ai pensé qu'elles ensoleilleront votre lundi !

Plage de Islas Mujeres


Dans l'avion, nous avions pris le parti de ne pas bouleverser l'heure des repas du Môme, nous ne voulions pas subir son courroux en l'absence d'un biberon. Il s'est endormi après, commençant donc sa nuit à deux heures de l'arrivée. Toutefois arrivés à l'hôtel (18 heures en heure local), nous avons commencé le rituel habituel : petit bain, puis direction le resto pour le dîner. L'excitation, due à la découverte du nouvel endroit, lui a permis de tenir jusqu'au biberon et il s'est ensuite installé dans Mme Ma Poussette pour rejoindre morphée, nous laissant savourer nos premières fajitas ! La nuit qui a suivi s'est très bien déroulée, il avait besoin comme nous de rattraper la fatigue accumulée pendant le voyage.
Réveil matinal le lendemain, donc il a fait sa sieste le matin au lieu de l'après-midi et s'est couché à 20 heures. Il s'est réveillé à 3 heures du matin mais on lui a expliqué (plusieurs fois) que c'était encore la nuit et non pas l'heure de philosopher avec doudou ou de se lever ! Miracle, ça a marché !
Rien à signaler concernant le reste du séjour surtout que nous n'avons pas porté de montre ! Vive les vacances !

Chaise-haute mexicaine


Pour résumer pas vraiment de techniques mais plutôt une tentative qui a marché de lui imposer la nouvelle heure. Je pense que l'idée d'un double dîner l'a vraiment conquis et que ce gourmand légendaire y a vu son intérêt. Dans la journée, on veillait à ce qu'il ne dorme pas trop mais on l'a laissé faire de petites siestes dès qu'il était fatigué pour qu'il puisse profiter. La régulation grâce au repas a bien fonctionné dans notre cas.


Le retour fut plus difficile pour lui comme pour nous. Pourtant il a fait une bonne nuit dans l'avion et a seulement fait une sieste de deux heures en début d'après-midi. Il s'est écroulé en tout début de soirée pour se réveiller à minuit considérant avoir fait une bonne sieste... et là il a été difficile à convaincre surtout que nous aussi avons eu du mal à trouver le sommeil ! Cela a duré trois jours pour qu'il refasse de vraies nuits. Avec la reprise de nos activités réciproques, lui chez nounou et moi au bureau, tout est rentré dans l'ordre !

Site de Coba

En conclusion, nous n'avons pas eu à gérer de gros problèmes à cause du décalage horaire. De toutes façons, nous étions partis assez sereins sur ce point, partant du principe que puisque nous étions en vacances, nous pouvions gérer notre temps comme nous l'entendions. Le Môme a été une fois de plus très conciliant sans que nous ayons besoin sur ce point de mettre les pendules à l'heure, au sujet du nombre de petites brioches autorisé par petit déjeuner, ce fut une autre histoire !

N'hésitez pas à faire part de vos expériences sur ce sujet (le décalage horaire pas les brioches !), avant de partir j'avais cherché des témoignages et je n'en avais pas trouvé beaucoup.


Rendez-vous la semaine prochaine pour un ultime chapitre concernant cette escapade au delà de l'océan : la valise, que dis-je la malle du Môme ! Indice : il a emmené plus de bagages que son propre poids !

En attendant, à demain pour un joli concours avec Typlume et Graphine et mercredi pour la découverte d'un nouveau lieu parisien à tester avec vos poussettes !

Bonne journée
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. J'ai un très mauvais souvenir de vacances avec LOULOU N°2 qui a hurlè tout du long sur un vol de nuit au retour de République Dominicaine, si les passagers avaient pû nous éjecter de l'avion ils l'auraient fait! Depuis je suis trés cool quand des bébés pleurent dans un avion. Tes photos donnent vraiment envie d'une escapade au Mexique.

    RépondreSupprimer
  2. Un petit récit très intéressant! J'emmène la petite de 3 mois à Barcelone dans une semaine, même fuseau horaire mais ça va être une aventure nouvelle... Toujours intéressant donc de lire les expériences de ceux qui l'ont déjà fait! J'ai hâte de lire le prochain billet sur la valise!

    RépondreSupprimer
  3. jamais tenté le décalage horaire en 5 ans... pas les sous pour partir loin même si on l'a pas mal traînée en France et en Espagne, en Suisse, en Allemagne... petits joueurs donc!

    RépondreSupprimer
  4. on a seulement 4h de décalage horaire, je crois que je ne vais pas trop me prendre la tête ni anticiper, on va le faire au feeling!!!!! ils prendront 2 petit déj demain et puis c'est tout!!!!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails