mardi 7 mai 2013

Rendez-vous en mère détendue : arrêtons de nous arracher les cheveux !

Je vous l'avais promis, vendu... peut-être même survendu mais voici venu le premier billet "beauté" consacré aux cheveux après la grossesse !
Mon ordi a joué les capricieux, les "je te plante et puis c'est tout " mais l'hôpital de la pomme magique me permet aujourd'hui de revenir vers vous ! Ce qu'avait un peu permis aussi une heure creuse au boulot mais ça cela reste entre nous bien sûr....

Ceux et celles qui me connaissent doivent juste se demander ce qui m'arrive à commencer une sélection de billets "beauté"... soyez rassuré, il y aura aussi du bien-être, du sport, de la glandouille... tout pour être détendue.


Mes cheveux et moi nous avons vécu un véritable divorce après cette seconde grossesse. Lors de la première, je n'en garde pas de souvenirs mais je suis de celles qui ne se souviennent que des belles choses... je sais que nous sommes nombreuses dans ce cas car sinon il y aurait beaucoup d'enfants uniques.


Crédit photo : blog ventre-plat-tip



Conformément à la prophétie sur la dure vie de la jeune maman, j'ai commencé trois mois après mon accouchement à les perdre par poignée chaque matin... les nuits sans sommeil et l'arrivée de l'hiver ont ensuite suffit à les achever et les rendre très ternes. Les cheveux blancs se sont multipliés... en conclusion sur ma tête, il régnait une atmosphère de lendemain de fête quotidiennement et ce sans qu'un mojito ne soit porté à mes lèvres.



Après une première réaction de dépit, mes cheveux et moi-même nous avons eu la chance d'être convié à une des célèbrissimes After Mum-to-be Party, organisée par Chris du blog 30 ans en beauté au coeur du 9ème arrondissement où j'ai rencontré l'équipe de Phyto qui a une gamme spécifique pour cheveux fragilisés. Grâce aux goodies, j'ai pu offrir à mes cheveux une cure de Phytociane qui est un shampooing spécifique aux chutes féminines. Les résultats ont été visibles dès les premières utilisations, j'ai continué à perdre mes cheveux mais un peu moins. Mais surtout, ils ont gagné en brillance et j'ai eu l'impression que ceux qui repoussaient, le faisaient de manière moins guerrière ! Par contre, il est difficile de doser ce que l'on verse au creux de sa main, car ce shampooing est très liquide. C'est assez agaçant d'avoir l'impression de perdre une partie de la bouteille dans le bac à douche. Ce shampooing n'est pas non plus très facile à faire mousser et donc à appliquer partout. Son odeur est très agréable, très fraîche.



Au chapitre des découvertes "shampouinaires", je vous conseille également celui de chez Lush, Retour dans le droit chemin qui a une forte odeur de menthe poivrée et qui est très efficace. C'est un cadeau d'une de mes amies, ce détail vous prouve à quel point mes cheveux faisaient pitié... Il mousse mieux que celui de chez Phyto et il est très facile à appliquer. Par contre, j'ai remarqué qu'il était préférable d'alterner son usage avec un shampooing normal car il avait tendance à assécher mes cheveux.
N'écoutant que mes idées reçues, je n'ai commencé à l'utiliser que lorsque j'ai fini d'allaiter car je me souvenais d'une rencontre avec une spécialiste en aromathérapie qui me l'avait déconseillé enceinte et lors de l'allaitement. J'ignore si ce sujet est susceptible de polémique mais pour ma part j'ai cru cette femme sur parole.




Lors du sevrage, la chute des cheveux qui s'était un peu calmée grâce au shampooing Phyto, a eu tendance à s'accentuer à nouveau, il parait que c'est normal... certes mais c'est tout de même très agaçant. J'avais eu il y a quelques temps un contact avec une personne de chez Juvamine qui me proposait de tester certains de leurs produits. Moi et mes idées reçues avions préféré décaler les tests à la période post allaitement même si la plupart de leur produits n'ont pas de contre-indication à ce sujet.
La cure de gélules Capital Cheveux a été plutôt une réussite. Alors non, je n'ai pas eu les cheveux aussi brillants que celles des égéries de l'Oréal mais mes cheveux ont retrouvé surtout de la vigueur. Preuve en est que je suis allé chez le coiffeur il y a 15 jours et que cette chère Sonia a trouvé que mes cheveux étaient superbes ! Ha ha ! Victoire !
Dans ces gélules, il y a de l'ortie, du zinc, de la biotine et d'autres ingrédients qui finissent aussi en "ine". Pour les curieux, je vous mets le lien du site. Il faut prendre une gélule par jour, personnellement j'ai eu un peu de mal à m'imposer cette régularité mais cela a fonctionné tout de même. Vrai bémol, le goût n'est vraiment pas terrible alors il faut vite l'avaler avec un grand verre d'eau !



Grâce au temps et à ces traitements, mes cheveux ne tombent plus et se sont refait une santé. Ces derniers temps, j'ai du lutter contre un autre fléau capillaire qui s'est fortement accentué : les cheveux blancs mais ce sera l'occasion d'un autre billet.

Et vous, les chutes de cheveux après la grossesse, vous avez connu ? Vous avez résolu ça comment ? Des produits miracles ?


Ps : pas sûre de republier cette semaine, promis je serais plus présente la semaine prochaine mais là j'ai plage, apéro, lecture, vélo... bref j'ai vacances !




Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. L'angoisse : je n'ai pas perdu mes cheveux pour la premières grossesse alors je me disais que ce serait pareil cette fois-ci. Je garde tes conseils dans un coin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu seras aussi chanceuse pour cette seconde fois !

      Supprimer
  2. Moi comme j'ai perdu tellement de cheveux PENDANT la grossesse, l'avantage, c'est que je n'en avais plus énormément à perdre après ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour mes cheveux la grossesse est une période bénie !

      Supprimer
  3. et effectivement la menthe poivrée, c'est vraiment à proscrire pendant la grossesse et pas top pendant l'allaitement...

    RépondreSupprimer

D'accord ? Pas d'accord ? A vous de jouer !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails