mercredi 14 septembre 2011

La Guerre des boutons : de jolies bouilles sur le champ de bataille !

Aujourd'hui sort dans quasiment tous les cinémas de France et de Navarre, La Guerre des boutons deYann Samuell avec en tête d'affiche, notamment Alain Chabat et Eric Elmosnino. Je ne reviens pas sur la bataille médiatique à propos de la sortie de deux films sur le même sujet, car selon moi cela n'offre pas un grand intêret.

L'histoire : dans les années 60, deux bandes de jeunes garçons de deux villages voisins s'affrontent à coups de pieds, de poings et de bâtons. La récompense suprême dans cette lutte est sans merci pouvoir récupérer les boutons des adversaires afin que ces derniers humiliés, soient aussi rossés par leurs parents. Chaque groupe a un chef charismatique : Lebrac face à L'aztec. En parallèle, les instituteurs tout comme le reste des villageois n'hésitent pas à prendre parti pour leurs ouailles.


Maman-Good :
L' histoire est bien entendu sans grande surprise, le scénario reste assez proche du livre même s'il change de guerre et d'époque, à savoir les années 60 avec une évocation de la guerre d'Algérie.
Ce choix est à saluer car il permet d'introduire un personnage féminin très intéressant, grâce auquel est abordé l'évolution de cette période comme la libération de la femme et sa place dans une société dominée par les hommes, qu'ils soient jeunes ou vieux. Les clins d'oeil aux sixties comme le succès croissant du rock'n roll auprès de la jeunesse, sont sympathiques aussi.
Les personnages des enfants sont très bien interprétés, le casting est excellent. Si certes Tigibus est adorable, ce sont plutôt les interprétations de Lebrac et L'astec qui m'ont impressionnée. Le duo Alain Chabat et Eric Elmosnino est assez drôle sans être tout de fois hilarant. Le second excelle plus dans son rôle d'instituteur au grand coeur.
Yann Samuell filme les paysages de la campagne française dans ce qu'ils offrent de plus beau, les images aèrent l'esprit presqu'autant qu'un week-end parmi les champs de blé.
Les enfants d'aujourd'hui rient de bon coeur aux grossièretés d'hier et beaucoup d'entre eux réclament un lance-pierre à la sortie.

Maman-Bad :
Malgré les points positifs énoncés ci-dessus, le film ne m'a pas complétement séduite, je l'ai trouvé un peu trop lisse, avec un certain manque de rythme et d'intrigues. Le personnage de Matilde Seigner, en mère courage, m' a profondément ennuyée tout comme le choix de faire de Lebrac un bon élève, attaché à ses études. Des gamins presque un peu trop sages en définitive avec des répliques trop écrites parfois.

Alors les poussettes, allez vous faire votre propre avis sur la Guerre des boutons deYann Samuell, une chose est sûre les enfants adoreront et riront. Sans pouvoir parler de grande comédie française, ce film est à voir en famille pour le plaisir de vos petits qui auront à coeur en rentrant à la maison d'instaurer à leur tour une République des Enfants. Personnellement, je retiens surtout les noms de Vincent Brès et Théo Bertrand, deux acteurs qui feront parler d'eux, même quand ils n'auront plus de boutons !

Il ne me reste plus qu'à aller voir la deuxième version pour comparer et pour les fans de celui d'Yves Robert, des copies devraient être redistribuées au mois d'octobre.


Voici un petit extrait en cadeau :

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. En tant que fan de Fred, je vais y emmener les enfants dès ce week-end
    Céline

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trouvé que c'était un film sympa pour les enfants mais pas très intéressants pour les adultes...

    RépondreSupprimer
  3. @Céline : i est assez drôle dans ce film.
    @Xtinette : c exactement mon sentiment !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails