vendredi 30 juillet 2010

Ma poussette vous propose un Paris-Saint Germain sans foot !



Au coeur des Yvelines, la ville historique de Saint-Germain-en-Laye est une excellente destination pour passer une journée cet été. Les différentes époques ont marqué l'architecture de cette cité longtemps investie par les rois. Aujourd'hui, banlieue chic par excellence, elle propose un nombre important d'activités culturelles et de promenades.



La louve au Louvre :

Les rues et ruelles de cette ville sont en elles-même un vrai musée. Flânez à travers elles en levant les yeux pour découvrir les somptueuses façades moyenâgeuses ou classiques.
Le château de Saint-Germain-en-Laye abrite le musée d'archéologie nationale. Sont ainsi désignées les collections provenant de notre territoire de la préhistoire jusqu'aux Mérovingiens. Par conséquent, à travers les salles, vous découvrirez le charme et la finesse des premières sculptures préhistoriques, les armes en métal précieux et non moins efficaces des celtes, les mosaïques gallo-romaines, la délicatesse des bijoux des reines mérovingiennes.
Ce château a un autre intérêt culturel, il fut le lieu de résidence de Louis XIV enfant. Transformé entre autre par François 1er et Henri II, il fut délaissé ensuite au profit de Versailles où la Cour s'installa.
Mme Ma Poussette est bienvenue dans ce musée grâce à la présence d'un ascenseur et on trouve dans les toilettes handicapés un espace de change pour les bébés. De nombreux ateliers pour les enfants et des visites thématiques familiales (une heure) sont organisées. Les petits pourront apprendre à peindre comme les hommes préhistoriques... (Programme)

Musée et Jardin Maurice Denis : la dernière demeure de cet artiste fut transformée en un musée très réussi. Au sein d'une magnifique propriété, appelée "Le Prieuré" (alors qu'il s'agit d'un ancien hôpital royal), vous pouvez venir admirer des chef d'oeuvres des grands maîtres à la charnière des XIXème et XXème siècles. Autour des oeuvres et des décors de Maurice Denis, l'un des chef de file du mouvement nabi, sont exposées des oeuvres de Vuillard, Anquetin, Gauguin... Ne ratez pas les scènes familiales comme le tableau de La plage au bonnet rouge (photo) d'actualité pour beaucoup à cette époque de l'année ! Une petite exposition temporaire intitulée Voyage d'artistes (comprise dans le prix du billet d'entrée : 4 euros 50) vaut le coup d'oeil : beaucoup d'estampes dont des Japonaises et mon coup de coeur un très beau tableau Foule à Rome de Henri de Maistre.
Ce musée est également très accueillant envers les enfants. Pour dessiner, une salle leur est réservée, un petit coin lecture aussi. Ils peuvent jouer à un jeu de l'oie au cours de la visite pour la rendre plus attrayante. Des ateliers créatifs sont organisés tout au long de l'année pour apprendre des techniques picturales comme la sanguine... ou autour d'un thème tel La Bretagne, le végétal... Malheureusement, ce musée a de nombreuses marches et donc quasiment impossible à faire en poussette, prévoyez l'écharpe ou le porte-bébé.



La panthère prend l'air :

Au musée Maurice Denis, le jardin est à ne manquer sous aucun prétexte. Il s'agit d'une oeuvre à part entière. Admirez les sculptures de Bourdelle exposées à l'ombre des tilleuls et des ifs, la jolie roseraie, l'odorant potager... Possible avec Mme Ma Poussette mais très sportif !

Le parc du Château : très grand et très complet. Il y en a pour tous les goûts, une partie des jardins étant à la française, une autre à l'anglaise ! Bravez les graviers qui se coincent dans vos chaussures et les roues de Mme Ma Poussette pour aller jusqu'à la terrasse et admirer la vue de l'ouest parisien et les pieds de vignes qui donnent un petit Pinot noir (on s'est promis de goûter ça bientôt avec le Pater Familias).
Pour les enfants, il y a des aires de jeux classiques, un manège (2 euros) et des balançoires en métal (1 euro). Le parc possède aussi des toilettes payantes et une buvette avec quelques tables, un grand choix de glaces. Les prix ne sont pas très bon marché, on paie l'emplacement (3 euros 50 le cône glacé, 2 euros la bouteille d'eau).

La cigale s'emballe :

Toutes les enseignes connues sont présentes dans cette ville qui possède un joli centre commerçant. Le marché du dimanche matin est l'un des plus beaux de la région.
Quelques boutiques originales sont à noter.
Le montreur d'ours : ici sans surprise de nombreux ours en peluche sont à vendre (et quelques dérivés comme des tableaux représentant des petits...ours !). Tous plus beaux les uns que les autres (et très bien mis en valeur dans l'agencement délicieux du magasin !), il vous sera difficile de ne pas en adopter un !
Castle Market : tout le charme anglais réuni dans quelques mètres carrés ! Si le personnel n'est pas toujours des plus accueillants (Mme Ma Poussette a eu droit à des regards peu aimables !)... vous trouverez des cadeaux venus d'outre-manche pour toute la famille.



Les fées surprises : cette boutique originale propose un mix entre l'épicerie fine (huile d'olive, vins, fois gras...) et les loisirs créatifs (matériel, objets de décoration à personnaliser...). De nombreux ateliers sont organisés pour les petits et les grands : scrapbooking, créations de bijoux, cours de maquillages, fabrication de parfum...

A noter un détail pouvant vous être utile au cours de votre promenade, la présence de toilettes publiques (20 centimes) avec un espace de change dans les Galeries Saint-Germain.


L'ourse savoure :

Il y a un grand choix de lieux de restauration, de salons de thé ou de cafés dans cette ville. La présence du lycée international en fait une ville cosmopolite et la cuisine proposée s'en ressent.
Voici une petite sélection d'endroits qu'affectionne LaTriBu, n'hésitez à venir donner les vôtres !
Sur la place de l'église, la terrasse du Soubise, brasserie tradionnelle, peut vous accueillir pour profiter du soleil.
La brasserie du théâtre a une carte de fruits de mer des plus appétissantes et également une vue sur le château. Petite mention particulière attribuée par G. l'Ogre Ado pour l'assiette de profiteroles au chocolat, testées il y a maintenant quelques temps mais restées dans les annales.
Dans le centre, La feuillantine propose une cuisine française plus raffinée et inventive.
Le coup de coeur de nos papilles reste Le quai Wauthier, le chef propose un menu à l'ardoise (excellent rapport qualité-prix). Le Pater Familias attribue une médaille d'or à l'une de leurs spécialités : le gâteau de Saint-Marcelin sur des tomates confites.
La crêperie Le Phare Saint Louis possède l'immense qualité d'avoir une chaise haute ! La carte est très complète. Un petit conseil, choisissez des garnitures assez complètes car sinon les galettes sont un peu sèches. Mais bon vous nous connaissez, nous sommes très difficiles en matière de crêpes !
Enfin c'est au salon de thé la petite théière que j'ai bu le meilleur thé glacé maison de toute ma vie, ni trop sucré, ni trop amer... un vrai délice lors d'une journée caniculaire.

Toutes ces adresses, sans être à proprement dit "kid friendly", nous ont accueillis les bras ouverts. Et vous le savez aussi bien que moi, quand le sourire est là, Mme Ma Poussette sait se faire toute petite, Le Môme tout mignon (pourvu que son intérêt pour le pain dure... avec un croûton, on est tranquille 20 minutes !!!) et pour le reste, on se débrouille !



Pour info, La Fête des Loges a lieu jusqu'à la fin de l'été. A retenir pour les amateurs de sensations fortes, de manèges et de barbes à papa.

Alors les poussettes, on passe le périph' pour découvrir les richesses de cette banlieue Yvelinoise. Après tout, beaucoup d'hommes illustres y séjournèrent (Louis XIV, Molière, Claude Debussy, Alexandre Dumas, Maurice Denis...) il ne manque plus que vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 juillet 2010

Prenez des couleurs à Honfleur

Tout l'été, les peintres impressionnistes sont célébrés d'une seule voix par les deux Normandies. Le charme de la ville médiévale d'Honfleur fut choisi comme escale pour beaucoup d'entre eux dont Claude Monet. C'est donc tout naturellement que ce célèbre port s'est joint au projet et propose aux visiteurs de nombreuses manifestations.



Mme Ma Poussette a bravé les pavés honfleurais afin d'admirer ces chef-d'oeuvres et elle en a profité pour flâner dans les charmantes petites rues de cette cité et déguster quelques produits de la mer.

A noter qu'il y a plusieurs parkings. A l'entrée de la ville, le premier propose des places à 3 euros la journée. Ceux plus près du port sont des parkings Vinci, par conséquent vous marchez moins mais vous payez plus !


La louve au Louvre :


Honfleur n'est pas devenue une étape incontournable dans la découverte de l'impressionnisme français juste le temps d'un été. Le musée crée par Eugène Boudin lui-même, a dans ces collections permanentes des témoignages nombreux et de qualité de la relation privilégiée qu'ont entretenu les peintres de la vie moderne et ce port. Les plus grands noms de ce courant sont exposés : Monet, Jongkind...


Toutefois jusqu'au mois de septembre toute la ville, ses lieux d'expositions, ses rues, ses parcs rendent honneur à ce mouvement pictural. Parmi ces expositions temporaires : Honfleur entre tradition et modernité au musée Boudin et Peindre en Normandie au Petit Grenier à sel (6 euros 50 pour les deux). Si les deux vous permettent la réunion intéressante d'oeuvres sensationnelles, on peut regretter l'éclairage et la scénographie du second lieu qui ne met pas en valeur certains tableaux. Surtout ne manquez pas le magnifique petit Dufy dans le coin au fond !
(en photo Femme à l'ombrelle d'Eugène Boudin)

A noter que concernant Mme Ma Poussette, son accès est facilité car le musée dispose d'un ascenseur.

Continuez la balade sur le thème des impressionnistes dans la ville elle-même. L'office du tourisme propose un petit parcours agrémenté de jolis panneaux émaillés présentant les différents endroits où ces peintres venaient peindre sur le motif (c'est à dire en plein air), une révolution pour l'époque.

Au cours de votre promenade savourez à votre tour, le charme médiéval de cette ville, de son port, de ses rues, des maisons. Ne manquez pas l'église Sainte-Catherine et sa voûte en coque de bateau renversé à la mémoire des pêcheurs disparus.


La panthère prend l'air





Le jardin public : lieu idéal pour les enfants, des aires de jeux bien faites et spacieuses, une pataugeoire, un bac à sable et des pelouses d'herbe normande bien verte pour se défouler. Ce lieu est très joliement fleuri et décoré, un modèle du genre !


Le jardin des personnalités : Honfleur fut un refuge, un havre de paix pour de nombreux grands hommes. Cet espace vert leur rend hommage de très belle manière, les bustes des enfants prodigues du pays trônent dans des bateaux-jardins. Charles Beaudelaire cotoie Françoise Sagan ou encore Alphnose Allais, Claude Monet entre autres. Pour vous y rendre, continuez sur la jetée après le jardin public.


En poursuivant dans la même direction, à vous le sable fin, les coquillages (cassés) et la mer... trouble ! Et oui la ville est très belle mais pour la mer cela reste La Manche, sa pollution et sa température vivifiante ! Cette petite plage est plutôt propre, il y a une aire de jeux pour les enfants et un café. Je peux vous assurer que malgré un vent un peu trop présent, Le Môme l'a appréciée... mais soyons francs, son expérience toute neuve en matière de découverte de stations balnéaires n'en fait pas un testeur des plus fiables ! Pour lui du moment, que le Pater met de l'eau dans le seau, qu'il peut le renverser et que le sable se mange... c'est chouette ! A mon avis, il ne faut pas aller à Honfleur pour cela mais après la visite cela permet une bonne petite pause et une glace !



La cigale s'emballe


Honfleur possède de nombreuses boutiques très sympathiques. Il serait trop long d'énumérer toutes celles proposant des articles pour enfants et ce blog n'a pas pour vocation de remplacer les pages jaunes ! Honfleur est une ville où sont implantés de nombreux antiquaires et brocanteurs. Mme Ma Poussette vous propose un zoom sur deux d'entre eux :

L'Agora : Parmi quelques antiquités, dans cette boutique vous trouverez aussi des décorations originales pour des chambres d'enfants. Des tirelires avec un décor de Guignol, mais également toute une série de Balance Toys à décor de pirates, de voitures de course ou de chevaliers. A la même adresse, vous pouvez acheter des répliques de longue-vues, des gadgets permettant de mettre un bateau dans une bouteille, des instruments de mesure (boussole...).

Campagne, Dentelle et Roudoudoux : brocante plus classique, cette caverne d'Ali Baba est remplie de vieux jouets, ours en peluches, tambours, maison de poupée...






Admirez les vitrines des nombreuses galeries d'art contemporain, il y en a pour tous les goûts !


Puis comme chacun sait la culture et l'art creusant l'estomac, n'oubliez pas d'aller faire quelques emplettes dans les nombreux magasins de spécialités gourmandes : entre les caramels d'Isigny, les bouteilles de Pommeau ou les tuiles du clocher... vous régalerez vos papilles !







L'ourse savoure :


Les pécheurs honfleurais sont des spécialistes de la crevette grise et des coquilles Saint Jacques. Pour les plus difficiles que ces deux mets n'enthousiasmeraient pas, rassurez-vous cette ville possède un très très (trop ?) grand nombre de restaurants.


Vous avez le choix entre des spécialités normandes du terroir comme l'excellent poulet Vallée d'Auge ou de la mer. Tous les restaurants entourant le port pratiquent les mêmes prix et proposent le même style de menus. La brasserie Gino a des chaises hautes, L'abricotier testé la dernière fois a réservé au Môme un accueil vraiment sympathique (petit coussin pour son confort, pain à volonté). Après avoir effectué un petit sondage totalement arbitraire, certaines adresses semblent sortir du lot : Le Chat qui pèche, Le bouillon normand entre autres.


Si vous n'avez pas faim, laissez-vous tenter par un verre sur le port, manière très agréable d'en savourer la beauté.
Pour un standing et une cuisine supérieure, préférez l'Absinthe et si vous aimez la nouvelle cuisine plus inventive : La fleur de sel.



On trouve aussi de nombreuses crêperies, ce qui vous assure un succès garanti auprès de vos enfants.

Le Bistrot à Crêpes (chaise haute) propose en plus des crêpes, des recettes à bases de fromages normands pour les plus gourmands comme le camenbert rôti aux pommes et aux raisins ou des fondues normandes. Un vrai temple pour l'un des membres de La TriBu, est-il vraiment nécessaire de vous préciser duquel il s'agit ?

Mais à Honfleur mon vrai coup de coeur depuis toujours reste La Cidrerie. Cette créperie (qui en plus possède aussi des chaises bébés) a une spécialité : le galichot sorte de pancakes à la normande qui peuvent être accompagnés de garnitures salées ou sucrées : un régal ! Par ailleurs, le décor très taverne de pirates de ce restaurant lui confère un charme certain. Seul petit bémol, il est préférable de l'éviter lorsqu'il fait beau car il n'y a pas de terrasses.

A noter que de nombreuses autres occupations sont possibles pour les hyper actifs ou ceux qui ont la chance de rester plusieurs jours comme des promenades en mer, de nombreux concerts, des visites guidées... Vous trouverez beaucoup de renseignements sur le site de l'office du tourisme.




Alors, les poussettes, suivez la Seine en direction de l'estuaire et faites une escale pour admirer non seulement les chefs d'oeuvres du passé, mais aussi ceux d'aujourd'hui. Ville tournée vers la création, de nombreux peintres viennent encore y chercher l'inspiration. Sans pour autant amener vos pinceaux et vos couleurs, venez y faire une pause vous serez aussi sensible à la lumière unique qui s'y dégage car ici c'est "comme nul port ailleurs" !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 juillet 2010

coquillages, laisser aller et jeu d'été !

Petit billet en vrac aujourd'hui.

Mme Ma Poussette a depuis quelques jours déserté notre belle capitale pour aller peaufiner son bronzage, profiter des barbecues et respirer le calme et l'air pur avant une rentrée de septembre qui s'annonce bien riche...

Au menu de cet été, les escapades du vendredi qui se réjouissent de leurs succès et quelques lieux parisiens publiés de façon anarchique au gré de mes envies, mes humeurs et surtout des possibilités de connexions et amadouage des différents ordinateurs que j'essaie de domestiquer... tâches ardues ! Quand on a goûté la pomme, il est difficile de s'en passer... d'où un certain laisser aller au niveau de la police et de la mise en page que je ne contrôle absolument pas !
Au programme également, mes petits comptes rendus sur les supers découvertes que j'ai pu faire à la présentation de la fnac éveil et jeux ou au salon Playtimes... et les quelques bons plans qu'on me propose de partager avec vous !

A ce propos, voici quelques mots au sujet d'un nouveau réseau sur facebook : le réseau super Maman grâce auquel vous pouvez trouver quelques tuyaux, recettes de grands-mères, astuces pour vous faciliter la vie. Ce groupe est lancé par la marque d'articles de bureau Avery qui propose également des supports de loisirs créatifs comme des stickers ou des accessoirs pour décorer vêtements, sacs... Durant tout l'été un jeu-concours de sacs personnalisés à l'aide de "transferts T.Shirt" est organisé. Des bons d'achat Petit Bateau de 200, 150 et 100 euros sont à gagner, de quoi habiller vos loulous pour la rentrée ! Pour tout connaître des modalités et du réglement du concours, allez visiter leur page facebook.

Alors les poussettes, je vous laisse réflechir à vos créations. Je vous donne rendez-vous vendredi pour une escale normande au port d'Honfleur. D'ici là, La TriBu va lézarder au soleil, se gaver de crustacés, faire de jolies découvertes que je viendrais partager au plus vite...Eh oui trop sympa et trop geek Mme Ma Poussette !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 juillet 2010

Le prestigieux Nain Bleu


Il est des boutiques qui sont devenues aujourd'hui de vraies légendes urbaines. Le nain bleu en fait partie. Depuis 1836, cette enseigne s'est imposée comme une référence dans le marché du jouet à Paris, proposant des produits différents, d'une qualité irréprochable avec cette devise : rien n'est trop beau pour le nain bleu.




Aujourd'hui elle offre un service original : création d’ours en peluche sur mesure. Dernière fabrication dans ce domaine 100 % française, vous pouvez choisir la taille, la couleur, la broderie, la présence ou non d'une boîte à musique. Résultat un nounours unique pour vos loulous (66 euros).

Maman-Good : lorsque vous pénétrez au Nain Bleu, vous retomberez dans votre plus tendre enfance. Les papas voudront attaquer le fort ou le bateau pirate, tout deux en bois peint parfaitement exécutés, avec des détails savoureux. Les mamans rêveront devant les dinettes en Limoges, les poupées au teint de porcelaine. Bien sûr, l'effet petite madeleine proustienne est immédiat mais pas seulement, on est éblouit par la qualité des produits. Quand aux enfants ils ne peuvent qu'être séduits, il n' y a pas de peluches plus douces, de déguisements de princesse plus scintillants et soyeux.
Mention spéciale pour les différents théâtres et collections de marionnettes, avec Le Pater Familias si on nous avait laissé faire, on donnait une représentation dans l'heure !
On trouve également une gamme élégante estampillée Le Nain Bleu : argenterie bébé associée à Christofle, un trousseau de naissance (body...) ou la célèbre camionnette en fer blanc.


On est très loin des "made in China" bruyants et si laids (que pour notre plus grand désespoir pourtant nos enfants adorent...), un vrai retour à un artisanat aujourd'hui menacé et dont les performances sont à saluer ! Dans ce lieu, les jouets en bois ne sont pas exceptions, ni relégués dans un rayon au fond de la boutique.


Maman-Bad : la qualité, l'originalité, l'unicité de tous ces jouets a un prix élevé. Le haut-de- gamme se paie cher, peut-être un peu trop pour que Mr et Mme Toutlemonde puissent se le permettre ou même le désirer ! Je vous livre le coup de coeur du Môme : un ours blanc en peluche qui fait deux fois sa taille vendu pour la modique somme de 800 euros... celui du Pater Familias, une marionnette à 310 euros et le mien, un landau de poupées vintage à 420 euros... idéal pour apprendre aux enfants ce qu'est le plaisir des yeux.
Surtout qu'entre nous, pour offrir des jouets si fragiles, si raffinés à ses enfants, il est préférable que ces derniers soient plus proches des petites filles modèles que du bon petit diable ! Or, je ne sais pas vous, mais moi je connais davantage d'enfants appartenant à la seconde catégorie !
L'accueil est inégal. Si certains vendeurs vous tiennent la porte, vous souhaitent la bienvenue... d'autres vous mettent très mal à l'aise et n'ont pas besoin de dire le moindre mot pour vous inciter à rejoindre la porte en courant.
Mme Ma Poussette ne peut pas accéder partout et en cas d'affluence, il est même préférable pour la circulation de tous qu'elle reste sagement à la porte.

Alors, les poussettes , roulez élégamment jusqu'au Nain Bleu, au 5 boulevard Malesherbes, dans le 8ème arrondissement, autorisez-vous à rêver en famille devant ces jouets plein de charme. Racontez aux petits comment on jouait à la poupée avant que celle-ci ne pleure toute seule... et si vous cherchez une idée pour un beau cadeau qui reste, qui change et qui marquera l'heureux ou l'heureuse bénéficiaire vous êtes à la bonne adresse, vous n'aurez que l'embarras du choix. Si rien n'est trop beau pour le nain bleu, à certains moments rien n'est trop beau non plus, pour nos enfants !

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 juillet 2010

Chantilly, la crème des châteaux !



A Chantilly, Molière joua Tartuffe, Vatel créa ses plus beaux buffets, Le Nôtre s'entraina pour Versailles... et la célèbre crème du même nom fut inventée ! Après avoir traversé les révolutions, les guerres et siècles, ce château n'a rien perdu de sa superbe. Ecrin de collections inestimables, il est incontournable pour quiconque apprécie l'art, les belles pierres et les jardins... c'est également une escale de choix pour les gourmands !



BB-Good : les enfants sont particulièrement bien accueillis à Chantilly.
Pour les tout-petits : un espace à langer aux toilettes femmes du château. Des chaises hautes au restaurant. A noter que les sanitaires sont très propres, il y a des toilettes pour les jeunes enfants également.
Pour les plus grands : le parc et les jardins regorgent d'attractions.
Le labyrinthe et sa chasse au trésor ludique et instructive. Pour pouvoir jouer, les enfants doivent choisir un pseudonyme comme le faisaient les puissants des XVIIème et XVIIIème siècles pour oublier un peu l'étiquette ou jouer les espions.
L'enclos des kangourous les ravira. La présence de ces petites bêtes s'inscrit dans un projet un peu fou mené par le zoo de Vincennes et le Museum National d'histoire naturelle qui veulent réhabiliter la ménagerie des princes de Condé. Il y a aussi en liberté dans le parc des paons, des daims, des biches... peut-être aurez-vous la chance de les apercevoir !
La balade en barque et le petit train sont également très agréables pour découvrir les mille et une facette de l'immense domaine et se reposer un peu les pieds !
A propos de la visite du château, là aussi les enfants sont gâtés avec des fascicules de jeux pour les aider à comprendre. Il en existe même plusieurs correspondants à différentes tranches d'âges. Pour ceux qui sont allergiques à ce qui ressemble de près ou de loin à de la lecture, des audio-guides spéciaux sont prévus (1 euro).



BB-Bad : Chantilly n'est à mon sens pas très adapté pour les enfants qui ne sont plus des bébés mais qui ne sont pas encore capables de s'intéresser à l'Histoire.
Avec Le Môme, nous n'avons pas eu de souci, il a dormi dans sa poussette à l'ombre des arbres de la forêt, le parc est très grand donc il est facile de s'isoler pour avoir du calme. A son réveil, il était ravi de voir des cygnes et nous en deux heures on a pu tout apprendre d'Henri IV et admirer le musée !
Je pense que ce lieu est parfait à partir de 5 - 6 ans. Sur ce point j'attends vos commentaires car ce n'est que pure supposition. Il est certain que les plus petits seront ravis de voir des kangourous. Mais il faut les prévenir que ces animaux dorment beaucoup, le spectacle n'est alors pas des plus palpitant !



Maman-Good : pour les parents aussi Chantilly a de multiples attraits.
Ce château est particulièrement intéressant à visiter et je vous recommande notamment la visite des petits appartement du Duc d'Aumale et de sa femme. On peut y voir les pièces dans lesquelles ils vivaient réellement et notamment les toilettes et les salles de bain. Ces détails raviront bien sûr les enfants, c'est plus concret pour eux que le mobilier signé Grohé !
Les appartements d'apparat valent aussi le détour pour la richesse des objets d'art exposés (superbe commode de Riesener) ou des décors comme la singerie, oeuvre d'Huet.
Le fabuleux cabinet des livres (13 000 ouvrages) présente l'un des beaux exemples de l'enluminure française : Les Très Riches Heures du Duc de Berry (la plupart du temps, à cause de la fragilité de l'ouvrage seul un fac similé est présenté).
Ne passez pas à côté des collections de peintures, chaque siècle à ses chefs-d'oeuvre. L'accrochage de la grande galerie, datant du XIXème siècle (tout est entassé, pas une place de vide sur le mur !) peut surprendre mais il s' agit d'une des dernières volontés du Duc d'Aumale lorsqu'il a tout légué à l'institut de France. Prenez le temps de vous asseoir dans le petit cabinet où sont exposées 40 miniatures des heures d'Etienne Chevallier, oeuvres du grand portraitiste Jean Fouquet, à côté de deux superbes Raphaël.
La première partie de l'exposition temporaire consacrée à Henri IV (jusqu'au 16 août) analyse les différents régicides réussis ou ratés de l'histoire de France. Ce volet nous a particulièrement plu. Non nous ne sommes pas morbides... mais la comparaison entre les complots, les actes de folies est vraiment très bien faite. La suite consacré davantage au roi lui-même est intéressante également mais moins novatrice.



Concernant le parc, perdez-vous à travers les jardins à l'anglaise, en passant par les parterres à la française de Le Nôtre ou en franchissant les canaux anglo-chinois, admirez les sculptures, les bosquets... tous les éléments pour une promenade délicieuse sont réunis.
Au centre du parc, se trouve une délicieuse auberge qui ressemble à une maisonnette de contes de fées. N'hésitez pas à venir y déjeuner ou tout du moins y goûter. Au menu des plats de traditions picards (aux alentours de 18 euros), des salades et des tartines (14 euros environ)... et surtout la célèbre crème chantilly. Pour les accros tel le Pater Familias vous pouvez prendre une coupe uniquement de crème chantilly ( 4 euros 60). Pour les autres, elle est aussi servi avec des fraises, des framboises, du pain d'épices, de la tarte au pomme, des sorbets... Il y a une formule : assiette du terroir et dessert (fraise à la chantilly ou tarte au pomme à la chantilly) pour 17 euros 25. Le café est à 1 euro 75 et pour les plus gourmands il existe le café avec... je vous le donne en mille... de la crème chantilly (2 euros 75), bien sûr ! Et d'ailleurs vous savez comment elle a été créée cette fameuse crème ?
Une cuisinière s'est trompée entre la farine et le sucre glace, pourquoi moi quand je me trompe d'ingrédients je ne parviens pas à un tel résultat, je vous le demande ?
Pour les petits, le menu enfant à 9 euros se compose de jambon accompagné de gratin de pommes de terre, d'une boisson et d'une glace.
En conclusion la cuisine est vraiment bonne et le service très sympathique, on est très loin des cafétérias impersonnelles et sans saveur fréquentes dans de nombreux musées. Il y a beaucoup de chaises hautes ce qui est toujours un signe révélateur du bon accueil des bébés !


Maman-Bad : visiter le château des Princes de Condé a un prix, et celui-ci est plutôt élevé. Si les enfants sont gratuits, le prix des adultes compense largement ce pseudo bon plan. Pour le château et les jardins : 12 euros. Auxquels il faut ensuite rajouter 6 euros pour la visite guidée des petits appartements et 3 euros pour les grands. Notre guide n'était pas terrible, mais on n' a pas regretté car ce sont des pièces qu'on a pas l'habitude de visiter et si on est venu jusque là ce n'est pas pour rester à la porte ! Prix identique pour les adultes et les enfants.
Et enfin, pour la totale rajoutez 5 euros pour le petit train et 12 euros pour une barque pour 4 personnes !
Mme Ma Poussette n'est pas admise dans toutes les parties du château, mais il y a une consigne pour la laisser.


Alors les poussettes, remémorez-vous les mots de Mme de Lafayette qui a dit de Chantilly : "De tous les lieux que le soleil éclaire, il n'y en a point de pareil à celui-ci" et foncez avec votre boussole vers le Nord ! A cet endroit, la nature, l'histoire, l'art et la gourmandise se sont donnés rendez-vous, ce serait dommage de passer à côté, non ?

Vous pouvez combiner la visite avec un spectacle équestre aux Grandes Ecuries mais sachez que les salles du musée du cheval sont fermées jusqu'à l'année prochaine pour rénovation.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 juillet 2010

Flânerie royale au jardin des Tuileries


Une promenade aux Tuileries est un voyage vers le grand siècle, celui des grands rois de France et de leur Cour. Il faut déambuler lentement à travers les allées garnies de sculptures pour en savourer toute la grandeur et la majesté. Mais l'endroit convient aussi à ceux qui ont davantage une âme de républicain du XXIème siècle. Qui donc refuserait un petit café à l'ombre, en plein air et sans gaz d'échappement dans le nez ? De quoi devenir plus royaliste que le roi avec un tel traitement, non ?



BB-Good : jusqu'au 22 août, les allées chics, exemple type du jardin à la française, laissent une petite place aux manèges et à la foire. Les enfants viennent ici s'amuser à se faire peur dans la maison fantôme ou en grimpant à bord des trains partant à toute allure ! Les sportifs en herbe peuvent s'entraîner au football... encouragez les, en équipe nationale il y a des places à prendre ! Le football, un secteur qui embauche dans les mois à venir ! Pour les plus petits, dirigez-vous vers la pêche aux canards ou le carrousel !
Le choix est grand puisqu'on compte environ 60 attractions. Vous ne repartirez pas sans avoir croqué dans une pomme d'amour ou manger quelques churros ! Horaires d'ouverture : 11 heures à 23 heures 45 et jusqu' à 0 heure 45 le samedi.
A noter que pour les bébés, cette fête n'est pas un frein à une promenade relaxante dans le parc, puisque pour la tranquillité de tous elle est dépourvu de toute sonorisation et située dans un espace restreint. Ce jardin regorge de petits espaces plus calmes, à quelques mètres des allées principales pour faire une pause avec les tout-petits.
Le reste de l'année, les bambins peuvent se défouler sur les trampolines géants (2 euros les 5 minutes), profiter du manège de chevaux de bois (2 euros 50) ou faire un tour de poney (3 euros).
Une aire de jeux toute neuve leur tend les bras. Très design, elle s'insère très bien dans le décor par le choix des matériaux, couleur nature (beige, gris et vert). Les enfants apprécieront surtout la multitude de jeux qui s'y trouvent : toboggan, roue, cabane à escalader, tunnel, filets...
En période de fortes chaleurs, il y a un point d'eau pour se rafraîchir. Il s'agit d'une pompe qui amusera beaucoup les petits avec son système plus archaïque qu'un robinet.
Mon coup coeur pour les loulous dans ce parc est le loueur de petits bateaux à faire flotter sur les bassins, idéal pour les fans des Pirates des Caraïbes. Attention, il n'est pas là tous les jours (essentiellement le week-end)



BB-Bad: pas d'espace de change. Toutefois les toilettes publiques de ce jardin sont en rénovation, gardons espoir pour qu'au cours de celles-ci l'un des maître d'oeuvre ait pensé à nos chers petits ! Si besoin pour les convaincre j'ai une photo du Môme trop craquante qui dépasse de loin le regard du chat potté de Shreck !
Lorsqu'il y a du soleil, la réverbération est très forte à cause des allées blanches. Préférez les allées sur les côtés et n'oubliez pas les lunettes de soleil (enfin s'il veut bien les garder mais bon ça c'est une autre histoire ! Surtout si quelqu'un a une technique pour cela je suis prête à payer... même très cher ! ).
Pour la fête forraine, les manèges sont assez chers, il faut payer à chaque attraction entre 2 et 10 euros. Bon courage pour les négociations, les enfants savent être durs en affaire dans certains cas... nous pour le moment nous n'avons pas ce souci, Le Môme (10 mois) était déjà ravi de regarder les petits canards en plastique jaune flotter et les poneys marcher... il sait savourer des plaisirs simples, que voulez-vous c'est sa philosophie !




Maman-Good : Première info à ne pas rater les 13 et 14 juillet a lieu dans ce parc le festival de Jazz Manouche. Au programme la célébration du centenaire de Django Reinhardt avec des concerts gratuits.
Pour les grands enfants, bien sûr la fête foraine est aussi là pour vous ! Une petite barbe à papa peut-être ?
Mme Ma poussette n' a pas affronté les escaliers, il y a plusieurs rampes pour accéder au jardin. Par contre, aucun des arrêts de métro environnants n'est meilleur qu'un autre. Les courageux qui rouleront jusqu'à Pyramide pour prendre la ligne 14 seront récompensés !
Magnifique exemple des jardins à la française créés par le grand Le Notre, les allées des Tuileries présentent les copies de quelques chef d'oeuvres sculptés comme les chevaux de Marly ou plus contemporaines. Les fauteuils de ferraille (un peu dur pour les fesses !) invitent à une petite pause autour des bassins pour profiter du soleil et admirer les parterres fleuris qui nous entourent.
Les cafés à l'ombre des arbres sont très agréables pour une pause déjeuner ou un petit goûter. Ils proposent à peu près tous la même chose : salades, brasserie classique, pizza, pâtes... comptez environ 13-15 euros pour un plat. On trouve des formules et des menus enfants. La cuisine n'est pas exceptionnelle mais l'emplacement vaut son pesant d'or les jours de beau temps.
A noter, la présence près de l'entrée de la place de la Concorde d'une très jolie librairie sur le jardinage avec un beau rayon pour les enfants, de quoi motiver les futurs Le Nôtre.


Maman-bad : sur certains produits, ces restaurants abusent vraiment. Si les formules repas sont plutôt convenables pour le quartier, payer un coca light noyé de glaçons 7 euros 90, fait un peu mal au coeur !
Le jardin est vite très prisé notamment les week-end. Il faut dire qu'avec son emplacement, il est le lieu de pause idéal des touristes qui sortent du Louvre et reprennent des forces pour remonter jusqu'aux Champs Elysées. Il n' y a aucune zone d'herbe où s'affaler, ce n'est pas le style de la maison... enfin du jardin !
Alors Les Poussettes, revétez vos jolies capes et sortez les ombrelles, pour aller flâner aux Tuileries. N'oubliez pas de remercier Louis XV qui en fit le premier parc ouvert au public parisien, mais attention il était réservé aux honnêtes gens ! Ici chères Poussettes, on se tient bien, on se promène avec classe, petite révérence devant les landaus... n'oubliez pas les bonnes manières !





Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 9 juillet 2010

Ma Poussette ne perd pas le Nord (Escapade à Lille)



Par un curieux hasard de circonstances, LA TriBu s'en est allée passer un week-end à Lille pour son plus grand plaisir. Ville européenne par excellence, elle possède déjà l'avantage de n'être qu'à une heure de TGV de Paris et grâce à une réservation assez précoce (personnellement je ne comprends rien à la politique tarifaire de la SNCF, mais je suppose que c'est pour cette raison que les tarifs ont été sympathiques !) les billets ne coûtaient que 40 euros aller et retour par personne.


Cette ville est vraiment très agréable. Déambuler à travers les ruelles du Vieux Lille est un réel plaisir pour les yeux.
Bien entendu, ce modeste billet ne peut en aucun cas être considéré comme un guide touristique. Il se contente de vous présenter quelques endroits où Le Môme et Mme Ma Poussette ont été bien accueillis, cela vous donnera peut-être envie d'aller y passer un week-end ! Dans ce cas, ne manquez pas de venir livrer en commentaires vos propres découvertes !

La louve au Louvre :

Rien qu'en ouvrant le yeux et en tournant la tête, nous ne pourrez pas rater les beaux monuments lillois : la Grand-Place, la vieille Bourse, la Voix du Nord... mais surtout comme me l'avait conseillé Miss Brownie, baladez-vous dans le Vieux Lille, le nez en l'air admirez les façades et les ruelles !
  • Le musée des beaux-arts : refait entièrement, ce lieu est très facile d'accès en poussette. Les collections de peinture en font un musée très riche, que beaucoup qualifient de second musée de France après Le Louvre. De grands chef d'oeuvres sont exposés ici : La descente de croix de Rubens, L'après-dinée à Ornan de Courbet, Le gobelet d'argent de Chardin, Le Sommeil de Puvis de Chavanne. Allez apprécier les Watteau, Van Dick, Monnet et autres grands maîtres !
  • Le musée de l'hospice Comtesse : petit musée très bien fait. Visite des pièces de la maison des religieuses au rez-de-chaussée et au premier étage souvenirs de la vie Lilloise au XVIIIème et XIXème siècles. Mme Ma Poussette doit théoriquement rester avec le concierge mais comme Le Môme dormait, on a eu un passe droit ! Contrairement à Paris, les gardiens de musée ne nous obligent pas à réveiller un bébé qui dort, au contraire ils nous ont organisé la visite pour qu'elle soit agréable pour nous, sans déranger les autres visiteurs avec notre char ! J'ai dû me pincer pour être sure ne pas rêver ! Cet endroit est très beau et très intéressant. A ne pas manquer !

La panthère prend l'air :
  • Parc de la citadelle : autour du symbole de la résistance lilloise, n'hésitez à venir vous oxygéner et même pique-niquer (plusieurs tables). Les enfants seront ravis de venir voir les animaux du petit zoo (gratuit). Sans prétention, ce parc animalier est très pédagogique, idéal avec des petits qui savent encore se réjouir d'un paon faisant la roue !
  • Le jardin Vauban : le vrai charme du jardin à l'anglaise pour flaner et reprendre des forces avant de réattaquer les pavés.

L'ourse savoure :

Avec le Pater familias, quand on fait du tourisme, les découvertes culinaires sont une priorité. A Lille, nous avons été gâtés, les spécialités sont nombreuses et savoureuses. Au diable les kilos, les lieux bobo et les Mac Do, pendant deux jours on a mangé local !
Soyons clairs, peut-être ai-je manqué de chance mais je n'ai pas trouvé de restaurants purement baby friendly. Aucun d'entre eux n'avait d'espace de change vraiment adapté et peu possédaient des chaises hautes (les brasseries près de la grand Place ont souvent des réhausseurs). Pourtant, ce ne fut pas vraiment dérangeant. L'accueil fut tel que dans les quelques endroits où nous sommes allés, nous avons toujours été accueilli avec le sourire. Le Môme a eu son petit morceau de pain, son petit pot chaud et un petit coin pour les commodités ! Lors d'un déjeuner, la patronne l'a même emmené faire le tour des tables, pour que l'on puisse déguster tranquille !
Côté papilles parentales, nos coups de coeur salés : la carbonade flamande, le welsh, le gratin aux chicons au maroille... et pour les douceurs unanimement : les gaufres liégeoises et sa boule de glace aux spéculos. Bien entendu pour arroser tout ça un seul mot d'ordre : bière !
Allez les yeux fermés à ces quelques adresses : pour le déjeuner ou le dîner : Aux vieux de la vieille, Le Coq Hardi et pour le goûter : Chez Rémi, Meert, Dagniau.
Je vous laisse baver quelques instants devant cette petite gaufre :



La cigale s'emballe :
  • Le petit souk : boutique multicolore où il est difficle ne pas se ruiner. On trouve de tout : meubles, puériculture, vétements, jouets, déco avec des signatures devenues incontournables : le marchand d'étoile, Petit Pan... heureusement qu'on était venu en train, cela à freiné les ardeurs !
  • Enfantine-Art populaire : jouets, déco, accesoires... une vraie caverne d'Ali Baba avec des tableaux personnalisables réalisés par une artiste du coin tout à fait originaux.
Pour info, les boutiques du Vieux Lille n'ont rien à envier aux "shopping quartiers" parisiens, vous trouverez vos enseignes préférées pour vous et vos loulous.


Alors, les Poussettes, roulez jusqu'à la gare du Nord ou sur l'autoroute A1 et allez découvrir une métropole pleine de richesses ! Vos ch'tis biloutes sont accueillis les bras grands ouverts ! je me suis retenue tout le billet mais là la tentation est trop forte ! Imaginez si Dany Boon lit le billet, je ne voudrais pas le vexer !
Allez devoir pour le week-end : comment dit-on poussette en chti ?

Vendredi prochain, Mme Ma Poussette vous narrera son escapade au château de Chantilly...et on parlera un peu de crème bien sur !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 8 juillet 2010

Qui a été pris la main dans le sac ? (Résultats du concours)


Roulement de tambour, je vais vous révéler le nom des trois gagnants du premier concours de Ma Poussette à Paris. La voix du random a parlé...

Mais avant quelques petites informations :
Merci pour vos mails concernant la rencontre gourmande entre poussettes. Cela m'a permis de tirer deux conclusions :
mes lecteurs et lectrices partent pour beaucoup en vacances le 13 juillet
les quelques irréductibles restant travaillent !
Alors voici la conclusion : rencontre repoussée un samedi à l'automne !
En tout cas merci pour vos gentils messages, ça fait bien plaisir !

Chacun prend son agenda et réserve la date du dimanche 19 septembre pour la seconde édition du Pique-Nique avec ta mère organisée par le magazine My Egg.

Bon revenons au concours.

Merci à tous pour vos participations, Zazazou a du pain sur la planche avec toutes vos idées.

Après tirage au sort : Pacotille gagne le lot 3 : un cahier et la trousse Luxembourg
Kaki remporte le lot 2 : un lot de carte postales et le sac shopping
Montane remporte le lot 1 : le super sac à langer

Félicitations aux gagnants, envoyez moi vos coordonnées par email que je les transmette à Zazazou.

Merci à tous et pour les déçus, promis bientôt d'autres concours !


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 juillet 2010

Quand le jazz est là, le brunch est plus sympa !


La Bellevilloise fut créée à la fin du XIXème siècle pour permettre aux plus pauvres un accès à la politique et la culture. Aujourd'hui ce lieu reste incontournable dans l'est parisien, expositions, concerts, événements divers sont proposés dans un esprit d'indépendance artistique. Le restaurant très agréable, La Halle aux Oliviers propose tous les dimanches un brunch au son du jazz !

BB-Good : L'accueil est très souriant envers les petits, la preuve en est qu'ils sont assez nombreux à accompagner leurs parents. Les serveurs comprennent fort bien que réchauffer un petit pot peut être une priorité, passée une certaine heure... et oui je n'avais pas compté dans mon temps de transport le fait d'être bloquée 15 minutes à l'entrée d'une station de métro ! Porte en panne, alarme en panne, couple de retraités très gentils mais pas costauds, personne... personne... une sauveuse ! Allez tous en choeur Rame Avec Ta Poussette ! Et message perso pour Bertrand D. et Nicolas S. : ce n'est pas les magasins qu'il faut ouvrir le dimanche, priorité au développement des lignes de bus le jour du seigneur !
Pas de menu spécifique, ils ont droit au même buffet que les grands à 13 euros, logique ils ont de plus petits estomacs à remplir ! Côté saveur, il y a tout ce qu'aime les bambins : charcuterie, fromage, crêpes, viennoiseries, jus de fruit... et qui sait peut-être que dans leur élan ils voudront goûter au saumon cuisiné aux herbes ou même, soyons fous, aux aubergines gratinées au chèvre ! Vous connaissez l'amour du Môme pour le fromage blanc frais, verdict de celui-ci : "pas mal, cela ne vaut pas celui de la Turquie mais tout à fait convenable" ! Il s'exprime bien pour 10 mois... mais son coup de coeur : les petits pains ronds !

BB-Bad : Ni chaise haute, ni espace de change. Mais Mme Ma Poussette est vraiment la bienvenue, place de choix et tout le tralala !
A cette époque de l'année sous la verrière il fait très chaud, la terrasse ombragée aurait peut-être été préférable mais c'est un espace fumeur !


Maman-Good :
Premier point le brunch est en musique ! Déjeuner sur des notes de jazz est des plus agréable ! Rien à dire sur ce fond sonore, ni trop fort ni pas assez, on écoute mais cela ne nous empêche pas de converser ! La musique a un bel avantage elle occupe aussi les enfants ! Le Môme a bien apprécié.
Côté déco, le lieu est des plus sympathiques, la verrière et les plantes lui donnent un air de jardin d'hiver. Les tables ne sont pas toutes identiques, vous pouvez préférer les fauteuils ou canapés ou chaises plus conventionnelles. Tous ces éléments associés à une décoration raffinée en fer forgé dans un esprit art nouveau confèrent à ce restaurant un charme fou ! La terrasse ombragée a l'étage est très prisée à cette époque de l'année, pensez à réserver.
Pour vos papilles, le brunch est servi sous la forme d'un buffet à volonté (28 euros). D'un côté le salé, de l'autre le sucré. Les produits notamment la charcuterie, sont très frais et de saison. Les plats chauds sont originaux, pas d'oeufs brouillés ni de bacon ici, on mise plutôt sur des beignets de crevettes, confit de légumes, en définitive c'est selon la saison. Si le buffet salé est très bon, à notre table nous avons été vraiment conquises par le sucré : les cookies, les crêpes, les brownies sont succulents. Les boissons sont à volonté et il y a un grand choix : 5 jus de fruits différents, thés verts, noirs, rouges... pour conclure on s'est régalé, à tel point que beaucoup ont jeûnés le soir venu ! Pour tout vous avouer, nous étions cinq gourmandes ce jour là, cinq girls exigeantes et un peu chiantes (on le revendique !) mais en conclusion cinq contentes !
A noter que le samedi ce sont des dejeuners bio qui sont proposés, dès que Mme Ma Poussette trouve un moment pour le tester, on vous racontera !


Maman-bad : il y a deux services et lorsque vous êtes du premier (12h-14h), vous comprenez vite qu'il faut partir ! Personnellement je trouve toujours ça un peu agaçant d'avoir l'impression d'être poussée dehors surtout lorsque le restaurant n'est pas plein, même si on est prévenu dès le début. Par conséquent arrivez vraiment à l'heure pour pouvoir profiter pleinement !




Alors, les poussettes, sortez les bavoirs à La Bellevilloise, au 19-21, rue Boyer dans le XXème arrondissement. Une ambiance certes très bobo, mais avec des assiettes bien remplies, des estomacs calés, des papilles satisfaites et des oreilles diverties ! On ne peut pas toujours en dire autant pour de nombreuses adresses qualifiées de la sorte !
Puis pour aller digérer, roulez jusqu'au petit square au bout de la rue où pendant que vous ferez la sieste, les enfants s'amuseront !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 juillet 2010

Mission secrète chez Pampers ! (concours inside)


Aujourd'hui, deux d'entre vous vont pouvoir devenir des agents secrets pendant deux heures !

Voici votre ordre de mission :



Suite à mon petit voyage en Allemagne, la semaine dernière sous le commandement de P'tites Pousses et avec 5 autres agents chevronnés (Oum, Virginie B, Isabelle, Cranemou et Carole), nous avons eu accès à un lieu top secret : le centre de recherche Pampers. Je vais vous épargner le récit complet de cette expédition mais sachez que pour accéder à des documents classés "couche défense", nous avons dû affronter un avion qui avait 25 minutes de retard, monter dans des taxis roulant à 160, déjeuner à l'ombre de grands arbres, manger des gateaux au chocolat à toute vitesse pour leur éviter une fonte certaine !
Ce qui nous avons découvert à pour nom de code : DRY MAX !
Après avoir torturé René (on avait sorti nos lunettes hypnotisantes), grand spécialiste de la couche, nous avons réussi à lui soutirer quelques informations.


Nous avons appris que :
  • cette invention fut testée sur 1 200 bébés par semaine (à la louche 200 000 bébés !) Petite précision tester c'est notamment jouer dans une grande salle de jeux remplie de jouets (jouer, jeux, jouets !)

  • Résultat aussi des analyses, deux grandes poubelles de couches usagées


Conséquences sur le produit :
  • moins polluante : 13 % de déchet en moins
  • moins épaisse (donc plus de place pour mes propres affaires dans le sac à langer !)
  • plus absorbante
  • bébé plus à l'aise dans ses mouvements (heu... si ça veut dire que je dois courir deux fois plus vite derrière lui... là j'adhère moins...)
Vous pouvez participez à la seconde partie de la mission pour en savoir un peu plus et tester cette découverte :
Où : à Paris intra muros
Quand : mercredi 7 juillet à 13 h ou 17 h (durée 2 heures)
Comment : envoyez vite un mail à mapoussetteaparis@yahoo.fr en précisant les horaires auxquels tu es disponible 13h, 17h ou les deux ! Les plus rapides gagneront.
Détails pratiques : les enfants sont bien entendu les bienvenus, un goûter et des animations leur seront proposés

Mais attention cette mission comporte des risques. Lors de notre visite, une chose étrange s'est produite nous avons vu le monde avec des yeux de bébé... ma théorie : de la drogue dans le déjeuner ! Mais je suis sure que cela ne vous fait pas peur !



Pour vous motiver, en exclusivité voici le paquet contenant cette nouveauté : alors qui veut voir ce qui se cache à l'intérieur ?





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 juillet 2010

Un musée qui a du chien !



Lorsque je suis allée visiter le musée de la chasse et de la nature, j'étais pleine d'a priori. J'imaginais un lieu assez austère, poussiéreux, avec au mur des têtes d'animaux morts, des fusils et carabines alignés, des tableaux de chasse répétitifs... L'exposition du photographe Antoine Schneck Leurs chiens qui propose la photo des animaux de compagnie de personnes célèbres m'attira vers ce lieu. Et bien oui ! Le mot célébrité tout de suite ça me parle !
J'avais complètement tort, ce musée entièrement refait en 2007, est non seulement très riche mais aussi très ludique !

Pour commencer quelques mots sur cette exposition originale. S'inspirant des tableaux que Louis XIV fit faire de ses chiens, l'artiste eu l'idée de proposer à certaines personnalités du monde de la politique, de la culture, des affaires, d'offrir à leurs petites bêtes le même hommage. Le résultat est impressionnant, exposés avec un cadrage resserré sur fond noir sur trois niveaux dans une pièce, ces chiens vous surplombent avec panache tels les portraits des puissants dans les cabinets dit aux hommes illustres.
Le point fort de cette exposition est tout l'humour, les clins d'oeil qui s'en dégagent. Sous Uma Adjani se trouve Léda Lambert et pourtant si le premier est bien le portrait du chien de l'actrice, le second n'a rien à voir avec celui de son fiancé. Certains ont d'illustres maîtres, d'autres n'en portent que le nom appartenant à des membres moins célèbres de la famille ! Allez jouer à retrouver le chien de chaque propriétaire et surtout soyez attentif et trouvez l'intrus. Que voulez-vous dans certaines corporations, posséder un chien cela ne se fait pas !
Il est de notoriété publique que les animaux peuvent faire et défaire les carrières. Pensez-y avant de vous lancer ! Pour la politique mieux vaut le labrador alors que dans le show biz le caniche rose renforcera votre cote ! D'après vous quel animal est conseillé pour une bloggeuse ?



BB-Good : ce musée n' a pas lésiné sur les moyens pour être attrayant pour les enfants. Ils peuvent toucher à beaucoup d'objets, des petits meubles avec des tiroirs à ouvrir, des jumelles... les invitent à observer la nature à la recherche des animaux. Chaque pièce correspond à un animal, et comme un jeu de piste, ils doivent suivre les indices pour le retrouver : empreintes, excréments... une manière ludique d'en apprendre un peu plus sur les loups, les cerfs ou les sangliers...
Les gardiens dans ce musée sont d'une grande gentillesse (à noter car ce n'est pas monnaie courante !) et n'hésitent pas à leur montrer toutes ces installations et surtout à mettre en route la star de la salle des trophées : le sanglier qui les appelle !
Devant les fauves empaillés, Le Môme, qui est dans sa période découverte des animaux nous a gratifié d'un grognement tout en finesse imitant le tigre, c'est dire à quel point ils sont impressionnants ! Il était tout fier, pour le moment il ne sait faire que deux animaux : le tigre et la vache mais bon il n' a pas pu faire sa démonstration pour ce dernier car la chasse à la vache n'est pas encore très développée !
S'il y a bien une salle où, aux premiers abords, je ne me serais pas attardée avec un enfant, c'est la salle des armes ! On peut y voir différentes sortes de fusils ou autres armes à feu sur un mur et même s'il sont très travaillés (incrustation d'ivoire...) cela n'est guère passionnant pour les petits ! Mais là encore le conservateur a eu l'idée d'expliquer le fonctionnement de chaque arme à travers un petit dessin animé et surtout regardez le jusqu'au bout c'est une happy end !
L'aspect ludique du musée le rend très agréable et accessible. Les animaux empaillés sont parfois mis en scène comme le petit renard lové dans son fauteuil.
Pour les 5-10 ans, des visites contées sont organisées sur le thème des animaux (5 euros) et il y a également des visites découvertes plus axées sur le rapport entre l'homme et son environnement naturel (10 euros). Programme.
BB-Bad : Pas d'espace de change mais les toilettes sont très propres et il y a un petit banc juste à côté qui peut faire l'affaire en cas d'urgence. Le musée n'a pas de cafétaria donc ce n'est pas possible de faire réchauffer les plats des enfants ou de déjeuner après la visite. Enfin ce mauvais point est très relatif car étant au coeur de Paris, il y a des endroits accueillants pas très loin. En panne d'idée : consulter la carte interactive !


Maman-Good : On visite ce musée comme une maison. Vous êtes un peu chez vous dans ce magnifique hôtel particulier, de nombreux canapés et sièges confortables sont à votre disposition. Dans cette demeure en plein coeur du Marais, on déambule à travers les collections présentées dans des pièces d'apparat ou plus intimes tel le cabinet à la Licorne. L'art animalier est présenté sous toutes ses formes à toutes les époques. A ne pas rater, les chefs d'oeuvres de la peinture des 17ème et 18ème siècles comme les Snyders ou les Chardin. Petit coup de coeur personnel pour le tableau du Cerf ivre, une école flamande joliment exécutée et très drôle !
Après avoir admirer les chiens de l'exposition, ne manquez pas d'aller voir leurs illustres ancêtres ceux de Louis XIV peint par Desportes.
On trouve également des oeuvres contemporaines qui s'insèrent dans la scénographie avec discrétion, surprise ou humour tel La voiture aux oiseaux, carcasse envahie par des arbres morts dans le salon aux oiseaux. Enfin pour terminer sur les chiens, ne manquez pas le clin d'oeil avec Puppy de Jeff Koons, célèbre West Highland Terrier sagement assis dans la même salle que les représentations des "royals canins" du monarque versaillais !


Maman-Bad : Mme Ma Poussette a été reléguée au vestiaire, ce qui est dommage car le musée possède un ascenseur qui lui serait très utile ! Pas de prêt de porte bébé pour compenser. Toutefois comme on est un peu chez nous (surtout qu'il n'y avait pas beaucoup de visiteurs lors de ma venue), j'ai fait comme à la maison ! Pour me reposer les bras, Le Môme a joué sur les canapés et peaufiné son quatre pattes sur le beau parquet !





Alors, les poussettes, sonnez le clairon et galopez jusqu' au Musée de la Chasse et de la Nature, 62, rue des archives dans le 3ème arrondissement. Pour casser les idées reçues sur ce musée, ne vous privez pas d'une petite visite ! On est très loin de l'image du chasseur grossier, tueur de bêtes inoffensives et complètement has been !
Mille mercis à Raphaël de l'agence Alembret Communication pour nous avoir fait découvrir à travers une visite passionnante un musée très riche et kid friendly.
Rendez-vous sur Hellocoton !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails