mercredi 9 février 2011

Musée Bourdelle : entre ses murs, ses sculptures

Niché dans une rue calme, le musée Bourdelle est un refuge singulier à deux pas du quartier bouillant de Montparnasse. Cette ancienne demeure de l'artiste fut transformée en écrin pour ses oeuvres par sa femme et sa fille, toutes deux désireuses de respecter l'un des plus profonds souhaits de l'artiste. Ce lieu singulier invite à la promenade entre jardin, cour, salles d'exposition classiques, atelier et appartement de l'artiste, il renseigne sur ses habitudes de travail, ses procédés de créations, évolutions de son style, ses influences et ses amis. A travers des collections très riches, ce musée dresse un portrait du sculpteur et de son oeuvre particulièrement complet.


BB-Good : 

Le Môme a pu faire sa sieste sans être dérangé.
Premièrement, pas besoin de lui faire faire du poussette-rodéo : rampe, ascenseur... Mme Ma Poussette a accès à tous les espaces d'exposition facilement.
Deuxièmement, ce musée n'est ni Le Louvre ni Orsay au niveau de l'affluence ! La visite se fait dans le calme. Tout est réunit pour ne pas déranger le sommeil du petit ange... et donc pour nous permettre d'apprécier les oeuvres ! Le Môme ne s'est réveillé que lorsque nous traversions la petite cour principale vers la sortie, le temps pour lui d'admirer la sculpture gigantesque du cheval et de nous gratifier d'un petit hennissement !


Pour les enfants à partir de quatre ans, des activités sont proposées : sculptures, contes, décoder des messages secrets... l'offre est très diversifiée et change régulièrement. Programme. (tarif : 3 euros 50)
Il est également possible d'y organiser des anniversaires, les enfants sont alors accueillis pour une activité d'une heure trente.
Le choix d'un atelier me parait judicieux pour les inviter à découvrir ce sculpteur dont le style monumental, sévère est assez éloigné de l'enfance. Il est a gager que les petits préféreront axer leur intéret sur les sujets mythologiques comme Ulysse connus par beaucoup d'entre eux ou des sculptures plus familiales. Les chimistes en herbe s'enthousiasmeront sûrement pour les différentes techniques de fonte qui produisent les bronzes.






BB-Bad :

Certains musées ont des installations pour le change des petits dans les toilettes, mais ce n'est pas le cas ici. Il n'y a même pas un espace de fortune qui pourrait faire l'affaire !


Maman-Good : 

Bourdelle est un sculpteur mal connu du grand public, quelque peu étouffé par les règnes de Rodin et Giacometti. Le premier fut l'un de ses maîtres, il s'affirma d'ailleurs en s'en éloignant, le second fut son élève.

Visiter ce musée, permet de rencontrer  l'artiste et son oeuvre dans son intégralité et sa complexité.
 Grâce aux différents espaces muséographiques, la promenade est agréable et rythmée. Découverte des oeuvres des commandes officielles dans la grande salle pour les plâtres ou à travers les allées des jardins et de la cour, mais également des sculptures plus intimistes dans l'atelier et l'appartement de l'artiste.
Cet artiste m'a surprise, dérangée. Il parvient à retranscrire dans la pierre une vraie force comme une infinie tendresse. Il donne à la maternité des visages riant et remplis de spontanéité. Ses Vénus sont pleine de grâce, ses guerriers monumentaux. Il est impossible de rester insensible à cet art. Prenez le temps d'y flâner, de comprendre ses travaux, ses études afin de découvrir cet artiste qui vous reçoit chez lui.


Un vrai coup de coeur pour l'atelier resté inchangé depuis le début du XXème siècle, on s'attend à voir le sculpteur arriver pour travailler !


La librairie est assez bien fournie et permet de se documenter davantage pour les cossards tels que moi qui n'ont pas le courage de tout lire lors de la visite.

Le musée, comme tout ceux appartenant à la ville de Paris, est gratuit (pour les collections permanentes uniquement).



Maman-Bad : 


Petit avertissement, il semblerait que le musée ne soit gratuit que lorsqu'il n'y a pas d'exposition temporaire. En effet, lorsque l'une d'elle se tient, comme il est impossible de choisir de ne pas la faire, il faut obligatoirement en payer le prix. Je n'ai pas été témoin directe de ce procédé très critiquable mais la rédaction de la politique tarifaire semble aller dans ce sens : "gratuit pour tous les publics dans les collections permanentes en dehors des périodes d'expositions temporaires." 
Dans ce cas, le prix est de 6 euros tarif plein, 4 euros tarif réduit et 3 euros 50 pour les jeunes de 14 à 26 ans.


Enfin d'un point de vue très personnel, j'ai trouvé que certaines oeuvres étaient sur-représentées. Le centaure mourant et Héraclès archer, vous ne pouvez pas passer à côté ou alors vous le faites exprès ! Certes, elles sont majeures mais j'aurais préféré découvrir des réalisations plus intimes vers lesquelles s'oriente nettement ma préférence !
Comment ça on ne peut pas concevoir le musée en fonction de mes goûts ?





Trêves de plaisanterie ! Chères poussettes, roulez vite jusqu'au Musée Bourdelle, au 18, rue Antoine Bourdelle, dans le 15ème arrondissement. Allez découvrir ou redécouvrir ce sculpteur majeur du XXème siècle, l'occasion d'une petite sortie culturelle, une pause au cours de votre shopping rue de Rennes, un espace où s'aérer les poumons et l'esprits pendant la sieste de bébé ! Après tout, Antoine Bourdelle reçoit et il serait malvenu d'en faire abstraction...
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Sans être Parisienne, mais aimant la sculpture et étant maman, ce billet m'intéresse vraiment! Je pense que lors de notre prochaine virée dans la capitale nous irons faire un tour dans ce musée.
    Aggie

    aggieagit.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  2. C'est aussi un de mes musées préférés à Paris. Je craque à chaque fois comme toi pour l'atmosphère de l'atelier. J'y ai emmené pas mal de petits en poussette, ils adorent les immenses chevaux et les thèmes mythologiques... il n'y a même pas besoin de sortir son histoire de l'art!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore également ce musée. Et avec des enfants même petits, c'est toujours un plaisir.

    RépondreSupprimer
  4. Ce ticket n'a rien à voir avec l'intitulé de ce blog.
    Si vous voulez nous faire partager votre passion pour les musées "pendant que le Môme dort", créez un blog "mon bébé dort à Paris".
    La qualité de ce blog est en chute libre et devient le blog personnelle d'une maman comme les autres qui nous raconte sa vie comme les autres.
    J'étais fan de la première heure de votre blog mais là vous êtes en train de vous perdre.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails