mercredi 28 août 2013

Chartres la gourmande



Dernier opus sur Chartres, où je vous propose un billet où vous allez vous léchez les babines.

Chartres est une ville gourmande avec de nombreuses spécialités et notamment le macaron.


  • Les macarons au chocolat noir


Nous avons eu la chance de participer à un cours de fabrication de macarons au chocolat avec le pâtissier Pierre Fournier, à la maison du Saumon (au dessus de l'office du tourisme). Il semble qu'il soit parmi les plus réputé de la ville et que son stand au marché hebdomadaire soit vite dévalisé.

Le macaron ne fut pas inventé à Chartres, pour briller dans les dîner, retenez que c'est Catherine de Médicis qui a fait franchir les Alpes au macaron, inventé par les vénitiens depuis le Moyen-Age. Ceux de Chartres ont la spécificité d'être bien lisses.



Je ne me suis jamais lancée dans la production de macarons parce que je suis très difficile en ce qui concerne cette pâtisserie et qu’excepté ceux de Ladurée, Pierre Hermé (en deuxième) et ceux de mon petit frère (qui ne sont pas beaux mais tellement bons), je suis souvent déçue.

J’étais prête à essayer lors de cet atelier et à tenter de soustraire au chef toutes sortes de secrets pour un jour oser franchir le pas ! Comme je me doutais la pâte est simple à faire, les secrets de la réussite résident dans la meringue des blancs d’œuf (qui doivent être très fermes), le maniement de la poche à douille et le coup de poignée pour réaliser les petites coques. 



Le Môme a beaucoup apprécié cet atelier et plus particulièrement deux moments :  tout d'abord lorsqu’il s’agissait de devoir faire tomber violemment la plaque sur la table pour donner une jolie forme aux macarons et ensuite la dégustation. Mon gourmand a eu du mal à se résonner.

Après avoir fait retomber la plaque !
Merci à Christine pour la photo



Nos macarons étaient excellents, ils ont été dévorés très rapidement, trop en fait !

Ces ateliers culinaires pour enfants ont lieu pendant le mercredi et certains jours pendant les vacances scolaires, n’hésitez pas à vous renseigner si vous êtes tentés par un peu de gourmandise. Il existe aussi des sessions pour adultes.


  • Parmi les autres spécialités culinaires
Le Pater familias a apprécié la légèreté de la bière de Chartres que nous lui avons ramené, surtout à déguster lors d’une chaude journée d’été, Le Môme et Little Marmot n’ont eu aucune pitié pour les sablés au beurre de la Beauce qui ont été englouti plus vite que l'éclair.



  • Quelques adresses de restaurants :

Nous avons passé là-bas : Deux déjeuners et un dîner.



Pour le premier repas, nous étions cinq adultes, six enfants et deux poussettes, une équation qui ne plait pas forcément à beaucoup de restaurateurs. Toutefois à quelques mètres de la cathédrale en bordure d’une petite rue qui fut le théâtre des jeux des enfants, nous avons mangé dans une bonne pizzeria. Il y a à la carte des créations originales, j’ai pris une Celtique avec du chèvre, du miel et de la roquette qui était délicieuse. Le Môme n’a pas mangé grand chose de sa margarita préférant les pâtes de Michèle (encore désolée). L’adresse n’ a rien d’exceptionnelle mais l’accueil fut sympathique et ils ont des rehausseurs.
Pour le dîner, nous étions invités à l’Amphitryon, un restaurant plus haut de gamme.



La décoration est sobre et très élégante et le service impeccable. Les enfants ont même eu droit à des petits sets de jeux avec des gommettes.
Le Môme s’est régalé d’un excellent steack haché et de frites maison (il y avait même du ketshup, vous vous rendez compte !). J’ai pour ma part trouvé l’entrée une sorte de pastilla au chèvre excellente, le duo de poisson avec écrevisse et sauce au curry était très bon aussi, seul le dessert, un fraisier ou charlotte était trop mousseux à mon goût. 
Il y a une chaise haute et des rehausseurs.


Pour le repas dominical, nous avons opté avec mes deux boys pour une délicieuse crêperie dans la rue menant à la cathédrale. Rehausseur à disposition et un accueil vraiment au top avec les petits. Le Môme a aimé la décoration à l’ancienne car il trouvait que cela ressemblait à une auberge pour chevaliers, les crêpes étaient succulentes. Je vous la recommande et les prix de Province des crêperies les rendent encore meilleures !
Par contre le restaurant est assez petit et que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, peu de tables peuvent accueillir une poussette dépliée.


Ce week-end dans la jolie ville de Chartres fut très agréable que ce soit pour le plaisir des yeux comme pour celui de nos papilles et je pense que nous retournerons très vite car notre récit a donné envie au Pater Familias, l'argument final des crêpes l'a convaincu définitivement.





Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Ça donne envie...j'avais goûté avec Anne-so au macarons...c'est vrai qu'ils étaient bon mais moches ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. J'en salive encore !
    PS : si t'as besoin d'aide pour les manger, n'hésites pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'en reste plus du tout... reste à en refaire !

      Supprimer
  4. merci pour ces bonnes adresses parisiennes. Venant des alentours de Chartres, je précise qu'il n'y a pas de "e" à Loir dans "Visitez l'Eure et Loir" ;-)

    RépondreSupprimer

D'accord ? Pas d'accord ? A vous de jouer !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails