jeudi 15 octobre 2015

Savourez les miettes du temps

Cette semaine, je ne verrais que très peu mes enfants. C'est comme ça dans mon travail, il y a des jours où je commence très tôt et je finis tard. Je ne m'en plains pas plus que ça parce que ce sont aussi pour ces moments que j'aime mon job. Cette effervescence autour d'un événement pour lequel je bosse beaucoup, sans compter, pour que ce soit le mieux possible. 
Bien sûr je râle et je peste mais c'est un peu ma seconde nature vous savez bien. 

Certains jours je pars la maison dort encore et lorsque je rentre elle dort déjà. 
Cette semaine, je ne lis aucune histoire du soir, je ne regarde pas le cartable et je ne prépare pas les habits. 

Pourtant il y a tout de même quelques pépites que je savoure avec les enfants lorsque je les croise aux petits matins où le soir lorsque leur lumière est éteinte mais leur yeux encore ouverts.


Self défense du Môme à son cours d'escrime


Des miettes de temps où je revis l'assaut du cours d'escrime, où j'écoute les nouvelles notes apprises au cours de guitare, où je ris du troc de chaussettes en cours de motricité. Entre les "dépêche toi" matinaux, je questionne, ils racontent leur journée de la veille de manière décousue, Pshitt, le poney trop rigolo, les bons oeufs à la coque de Papa et les secrets qu'il ne faut pas dire pour mon anniversaire qu'ils préparent ! Au milieu des "dors maintenant", j'écoute la nouvelle comptine retenue, je compatis à l'interdiction d'amener des billes, je distribue une tonne de derniers bisous et promet de regarder avec attention l'immeuble de 20 étages en Lego ce week-end. 
Tard le soir, je savoure un morceau de crêpe qu'ils m'ont laissé, j'admire les dessins sur la table basse et grâce aux indices laissés je devine les jeux auxquels ils se sont amusés aujourd'hui. 

Des instants certes bien courts mais qui offrent des parenthèses de douceur. 
Parfois lors de ces semaines un peu dingues, j'hésite à dormir chez des amis près de mon travail. Toutefois je repousse cette idée parce que rentrer au bercail même pour quelques heures me permet de recharger les batteries, de m'apaiser après le stress, les contrariétés, l'intensité de ma journée. J'entends leurs respirations régulières qui m'incitent à les imiter. Dans ce cocon familier je me détends et je reprends des forces pour le lendemain ! 

Ce matin, j'ai repris la route en pleine forme malgré une nuit bien trop courte prête à affronter cette longue journée. Je me souviens de ces bribes de bonheur, de ces petites pépites qui donnent du peps pour la journée, de ces miettes de temps passé ensemble dont on a su profiter comme celles d'un gâteau au chocolat mangé en se léchant le bout des doigts !
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore votre écriture !
    C'est un très beau texte dans lequel beaucoup de mamans peuvent se retrouver ( moi y compris) !
    J'en ai la chaire de poule .
    Bravo

    RépondreSupprimer
  3. J'adore votre écriture !
    C'est un très beau texte dans lequel beaucoup de mamans peuvent se retrouver ( moi y compris) !
    J'en ai la chaire de poule .
    Bravo

    RépondreSupprimer
  4. <3
    (moi aussi ils sont en pleins préparatifs d'une surprise d'anniversaire, j'ai hâte ! :-))

    RépondreSupprimer
  5. Ces moments font toujours d'excellents souvenirs

    RépondreSupprimer

D'accord ? Pas d'accord ? A vous de jouer !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails