vendredi 30 septembre 2011

Parc de choisy : élu pour les petits et les grands !




Voilà l'été ! Ressortez les ombrelles, si juillet et août ont fait grise mine et sortez fredonner l'été indien de Joe Dassin. Certes, il aurait été sympathique que vous ayez ce temps là, quand vous étiez dans votre appartement de location riquiqui sur la côté normande... mais bon mieux vaut tard que jamais et allez profiter des parcs parisiens pour bronzer ! Petite suggestion en ce vendredi : le Parc de Choisy ! D’inspiration classique, ce joli parc rectangulaire offre un espace de verdure dans ce quartier particulièrement urbanisé. Malgré sa taille assez modeste, il offre une multitude d’activités pour les enfants.



BB-Good :
Deux aires de jeux, une petite avec un bac à sable  et une seconde beaucoup plus grande qui est un exemple en la matière. Les petits peuvent grimper sur un joli bateau, faire et refaire un mini parcours du combattant très bien adapté à leur jeune âge. Cette aire est fermée, ce qui est très pratique pour les fugueurs en herbe. 
Juste à côté un manège un peu vieillot mais qui ne manque pas de charme et qui propose des tickets à 1 euro défiant toute concurrence dans la capitale. 
Le mercredi, le week-end et pendant les vacances, guettez le son de la cloche pour aller applaudir Guignol et sa bande.
A côté du manège, la Mairie de Paris a mis à disposition un relais bébé avec une table à langer.
Pour conclure la sortie par une petite note éducative, passez par le potager pour admirer les plants de tomates et de salades des écoles voisines.



BB-Bad :
Tous les enfants du quartier viennent se défouler sur ces aires, les jours chômés et de beau temps, il y a vraiment beaucoup de monde, un mégaphone sera utile pour appeler votre enfant ! 
Attention au "grands" qui lorgnent sur les jeux et notamment le bateau des plus petits et qui pour en profiter pleinement, n'hésite pas à les jeter à la mer !


Maman-Good :
On trouve de très nombreuses variétés d’arbre, que les amateurs de botaniques s’amuseront à reconnaître. Il y a de nombreux bancs pour s' asseoir et les observer en berçant bébé.
Près de l'avenue de Choisy, ne manquez d’aller observer une petite table ronde en porphyre offerte à la Finlande à l'occasion de l'Exposition universelle de 1937.
Le parc de Choisy  propose beaucoup d’équipements sportifs : terrain de basket, parcours sportif. Certaines pelouses attendent vos miettes de chips et si vous avez été trop flémards pour cuisiner un joli pique-nique, une petite buvette vend des sandwiches et des crêpes à côté de la grande aire de jeux… Il y a une petite terrasse couverte en cas de temps incertain pour déguster un petit café (1 euro 50).



Maman-Bad :
Le parc de Choisy n' a tout de même pas le charme de beaucoup d'autres parcs parisiens. Certes il est bien structuré et  le bassin central avec ses jets d’eau est assez joli. Mais le reste du parc est surtout très fonctionnel et pratique pour les jeunes parents avec des enfants, sachez vous en contenter !

Alors les poussettes, roulez vous dépenser au Parc de Choisy, dans le 13ème arrondissement. Bon courage pour la terrible station de métro qu'est la place d'Italie ! Pas vraiment de conseil à ce sujet, si ce n'est de prendre une bouteille d'eau avec vous. Poumon vert de ce quartier bouillonnant entouré par les tours d’immeuble, il permet aux petits et aux grands de courir et sauter sans agacer les voisins du dessous !


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 septembre 2011

Le fouillis du jeudi : débat DPAM, Barbie invite et mon nouveau meilleur ami !

Au menu du jour :

  • La marque DPAM a lancé un nouveau service sur son site internet "Papa Code"
Le principe est le suivant : afin d'aider les papas a bien assortir les vêtements des enfants et ainsi d'éviter la chemise à carreaux avec le pantalon à rayures, la marque les aide à repérer ce qui est coordonnable ou pas. Certains vêtements sont pastillés et pour ne pas commettre de faute de goût, il suffit par exemple de mettre deux losanges verts ensemble.
Cette technique a été conçue après des tables rondes avec des papas qui ont exprimés leurs inquiétude sur ce sujet.


Personnellement, j'ai trouvé l'idée assez amusante et pratique même pour les mamans, les matins de gros retard !
Le Pater Familias n'a pas partagé cette opinion. Il a trouvé l'idée sexiste et plutôt vexante. Je n'avais pas vu ça de cette façon, mais il est vrai que le nom est maladroit. De plus, à la maison, pour être honnête, il se débrouille plutôt bien ! Après un long débat, nous nous sommes finalement dit que la marque aurait peut-être pu utiliser ce système davantage comme des conseils de coordination, qui changent des tenues tout faite présentées par la marque.
Enfin, nous en avons aussi conclu que de toutes façons, Le Môme balaiera ces sigles en préférant toujours dans son placard, et ce quelque soit le bas prévu, ces deux T. Shirt préférés : Car's et Bob l'éponge !  Et vous, qu'en pensez-vous ?

Pour conclure sur DPAM, juste un avant goût de ce qui attend vos petits à Noël :


Connaissant Le Môme, il y a des chances pour que ce pyjama soit considéré comme son habit du dimanche !

  • Barbie vous invite !
Madame prend ses quartiers place de La Bastille pendant les vacances de la Toussaint et reçoit toutes ses amies (de 5 à 12 ans) gratuitement !



Au programme : 300 m2 d'espace entièrement dédiés à Barbie et des ateliers de mode, de beauté ou design. L'occasion également de découvrir le dernier film de la super star ! Pour vous inscrire, rendez-vous à partir du 30 septembre (c'est demain !) sur www.latelierbarbie.fr.
Et voilà une activité pour les vacances de dénichée ! Plus que 9 jours à occuper !


  • Les concours de la semaine : vive le cinéma !
Au programme et ce jusqu'à dimanche, des dvd et cd d'Arrietty à gagner et des places pour Heureux événement. Bonne chance

  • Ma nouvelle idole !
Hier, j'ai été invité à la soirée d'anniversaire de Nosite. Un grand merci à Isa pour cette jolie soirée.
Après de jolies découvertes musicales comme le groupe Rococo, l'apothéose a eu lieu avec l'arrivée sur scène de Thomas Dutronc. Il est beau, il est drôle, il chante bien... je me suis transformé en une vraie groupie ! Mais à ma décharge même Le Pater à été conquis !

C'est le son du jour, il faut dire que la chanson est toute à propos ! Bonne journée à vous tous.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 septembre 2011

Heureux évenement : le mal de mère (concours inside)


Aujourd’hui, sort dans les salles obscures, un film qui risque de provoquer de nombreuses réactions auprès des jeunes parents : heureux événement.
L’histoire : Barbara et Nicolas sont fous amoureux et décident de faire un enfant. A partir de cette grossesse et de la naissance de leur bébé, leur vie est toute chamboulé. Chacun y perd ses repères et leur harmonie de couple se dérègle. Barbara sombre alors dans une depression post-natal.
Le scénario est inspiré du livre, éponyme, d’Eliette Abecassis qui avait créé la polémique lors de sa sortie. 

Maman-Good :
De manière générale, ce film m’a vraiment séduite. 
Rémi Bezançon m’avait déjà beaucoup touché avec Le premier jour du reste de ta vie, on retrouve dans Heureux événement une atmosphère tragi-comique similaire. Ce film est beau, simple comme l'histoire qu'il raconte et sans artifice. On se laisse porter, spectateur d'un scénario qui met l'accent sur la filiation, la transmission, qui parle à chacun d'entre nous. 
Immense coup de cœur pour Louise Bourgoin, qui est tout à fait crédible dans le rôle de la jeune maman à fleur de peau. Son personnage est bouleversant dans ce combat qu’elle livre avec elle-même. Le couple qu’elle forme avec Pio Marmaï fonctionne parfaitement. Ce dernier est impeccable comme dans Le premier jour du reste de ta vie.
Les personnages secondaires comme les belle-mères donne au film de vrais passages comiques, Josiane Balasko excelle en grand-mère baba cool ! Les dialogues sont très bien ficelés et dynamiques. J'aime ces répliques qui fusent pleines d'esprit, il y en aura à ressortir !
La bande son signée Sinclair est absolument superbe comme tous les morceaux connus cités (décidément Rémy Bezançon et moi avons les même goûts musicaux !).
Je ne comprends pas les critiques qui qualifie ce film de parfait moyen de contraception. C'est comme si avoir vu Kramer contre Kramer, empéchait d'avoir envie de se marier.
Heureux événement raconte une histoire bien particulière celle de Barbara qui est complétement perdue dans sa maternité. Pour elle, c'est le vrai burn out, épuisée, s'oubliant complètement, elle perd toute joie de vivre et son couple s'effondre. Cette histoire remémorera à certains, les sentiments ambivalents que l'on ressent à la naissance d'un enfant. Cet amour si grand et inconditionnel qui s'installe en nous et qu'il faut savoir gérer sans étouffer. Ce manque de temps constant,
 ces journées où même avoir le temps de prendre une douche tient du miracle. Ce nouveau corps auquel il faut s'habituer, la difficulté de la reprise des rapports sexuels, la fin d'une vie à deux et de toute l'irresponsabilité qui s'en dégageait. La difficulté d'être à nouveau soi, d'être tout simplement un nouveau soi. 
Et pour ceux et celles à qui ces sujets ne rappellent rien, ce film a le mérite de dire qu'ils existent, qu'ils touchent certains parents et que si autour de vous, beaucoup de couples se séparent après la naissance d'un enfant, ce n'est pas seulement parce qu'ils n'ont pas réfléchi avant ! L'image d'épinal de la nouvelle mère forcément épanouie a déjà été mise à mal par quelques blogs, ce film s'inscrit dans la mouvance et parviendra sans doute à une prise de conscience plus grande.

Maman-Bad :
La partie sur la grossesse est la moins réussie, mis à part le costume de femme enceinte qui a demandé à Louise Bourgoin jusqu'à 5 heures de préparation journalière. Le cours d'accouchement où l'on voit les femmes soufler comme un petit chien, fait tout de suite penser au film Neuf Mois. Or ce dernier, aussi excellent soit-il, ne donne plus une image de la grossesse d'aujourd'hui.Si parfois les clichés sont utilisés de manière judicieuse, d'autres comme ce passage ou les scènes de nausées et vomissements apparaissent davantage comme une facilité. Le film devient vraiment très fort avec sa plus belle scène : l'accouchement. Ce moment, réalisé dans une véritable maternité avec un vrai bébé de quelques heures, donne aussi au film tout son élan. 
Une seule critique au niveau du casting, la chanteuse Anaïs ne m'a pas vraiment convaincue.
Alors les poussettes, je vous conseille d'aller voir ce film si touchant. Selon votre situation personnelle, ce film vous rassurera, vous informera peut-être, et dans tous les cas, vous rirez et pleurerez surement, un vrai moment de cinéma !
J'ai la possibilité de faire gagner 5 x 2 places pour aller voir ce film. Pour jouer, c'est très facile, il suffit de me dire pourquoi vous avez envie d'aller le voir ! Tout relais sur facebook, twitter, les blogs, pendant les cours de préparations à la naissance, chez le gynéco ou la sage femme... donne droit à une chance supplémentaire. Vous avez jusqu'au dimanche 2 octobre 23 heures 59.
Pour vous aider, voici la bande annonce :


Pour finir, à mon tour de vous demander un conseil : je n'ai pas lu le livre d'Eliette Abecassis, je n'en connais que ce que j'ai lu dans le bouquin de Badinter, ceux et celles qui l'ont lu, vous me le conseillez ?


Vous pouvez multiplier vos chances de voir le film en jouant chez Oum.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 septembre 2011

Le Tout Petit Conservatoire, vous allez La Do Ré

Je ne connais pas de bébé qui n'aime pas la musique. Le Môme chante, danse, tape sur des tambours et des tambourins tout comme vos enfants sûrement.
Philippe Kaczmarek, musicien confirmé, a créé à Paris, le Tout Petit Conservatoire. Cette école propose un éveil musical aux tout jeunes enfants de manière ludique. Les cours s'appuient sur la pédagogie Montessori dans le cadre de laquelle Philippe a enseigné auparavant l'éveil musical. Elle se base essentiellement sur le plaisir d'apprendre, le rythme personnel de l'enfant, sans contrainte de résultats.

Crédit photo : le tout petit conservatoire


BB-Good :
Les petits sont réunis en tout petit groupe, maximum 4 enfants. Philippe leur propose plusieurs activités : essayer de souffler dans un clairon ou dans une clarinette, taper sur des tambours, jouer du piano... Ils passent d'un instrument à l'autre en douceur, au rythme de leurs découvertes visuelles. Selon le caractère de chacun, la technique est différente : les fonceurs s'emparent de ces nouveaux trésors, tandis que d'autres les observent de loin, méfiants... puis grâce aux encouragements de Philippe et de leur parents, ils se lancent avec prudence !
Des notions de solfèges sont abordées à chaque séance par des dessins ou des jeux par exemple. Les parents sont invités à les montrer chaque jour aux petits pour les familiariser avec le vocabulaire de la musique. Au début de l'année, chaque enfant reçoit un cahier de solfège dans lequel il s'amuse à coller des autocollants correspondant aux différentes leçons.
Le Môme était super fier de jouer les premières notes de petit escargot (avec l'aide de Philippe, bien entendu...).
Les cours collectifs sont ouverts aux petits à partir de deux ans, pour les plus jeunes, il est possible d'avoir des cours à domicile, si vous parvenez à réunir deux ou trois enfants.

Crédit Photo : Le tout petit conservatoire

BB-Bad : 
Les cours se déroulent dans des appartements comme celui de Philippe par exemple. Il n'y a pas d'espace de change à proprement parler, ni vraiment de salle d'attente. Mais malgré ce manque d'équipement pratique, l'espace renforce la convivialité des cours.

Maman-Good : 
Le cours s'adresse essentiellement aux enfants, toutefois la présence des parents rassure les petits. De plus chacun s'occupe de son loustic. L'ambiance du cour est très permissive mais comme les activités se succèdent rapidement même ceux qui ont du mal à se concentrer, parviennent à rester attentifs.
Il règne une joyeuse cacophonie qui m'a surprise au début mais tout semble si naturel qu'on s'y habitue très vite. Aucun risque de migraine, promis !
Assiter au cours est très instructif pour les parents car cela permet de voir la réaction de son enfant face aux différents instruments et aux sons. Mais c'est également un vrai moment de plaisir et de fierté.
Le professeur est très disponible pour les parents aussi, chacun est invité à essayer le clairon !

Crédit Photo : Le tout petit conservatoire

Maman-Bad :
Cette école de musique a un très grand succès, ce qui lui empêche de pouvoir répondre favorablement à toutes les demandes d'inscription, notamment pour les séances du samedi. N'hésitez pas à faire une demande très tôt pour espérer avoir une place pour votre enfant.
Le tarif des cours est assez élevé : 23 euros. L'inscription est annuelle mais peut s'effectuer en cours d'année. Les frais d'inscription sont de 25 euros. Certes ce n'est pas bon marché mais la qualité de l'enseignement l'explique aisément. Il est assez difficile de rattraper un cours manqué.

Crédit Photo : Le tout petit conservatoire

Alors les poussettes, emmenez vos petits apprendre leurs gammes dans la bonne humeur au Tout Petit Conservatoire, dans le 9ème (métro Blanche) ou le 19ème arrondissement (métro Crimé). Avec Philippe, adieu le cliché des cours de solfège ennuyeux ! Les petits joueront des instruments debout, assis allongés, d'une ou deux mains et même sans... c'est peut-être un détail pour vous, mais pour eux ça voudra dire beaucoup !

Et chez vous, les cours de musique, ça se passe comment ? avez-vous inscrit vos petits ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 septembre 2011

Le fouillis du jeudi : un vendredi ! (concours inside)

Un vrai fouillis cette semaine, puisqu'il ne parait qu'aujourd'hui ! Pas d'inquiétude, aujourd'hui on est bien vendredi !

Alors au menu du jour :


  • Petite piqûre de rappel : je vous attends demain avec Mariode au village Pampers, dans le Marais. N'oubliez pas de venir nous rendre une petite visite pour jouer avec vos enfants autour de l'art cubiste et des oeuvres, entre autres ! Pour télécharger votre invitation, c'est ici !
  • Samedi et dimanche, Quai de Loire,  a lieu Spectaculaire, la fête des sorties culturelles. C'est une manifestation qui vous permet de prévoir votre programme de théâtres, spectacles, festivals pour les mois à venir. Un vrai bon plan pour choisir et connaître toute l'offre culturelle de la Capitale. 


  • Dimanche, ont également lieu les Virades de l'espoir, grande journée de mobilisation contre la mucoviscidose. Le but : sensibiliser le grand public à cette maladie et récolter des fonds. De nombreuses activités pour les enfants seront proposées : maquillage, spectacles... La Virade de Paris a lieu cette année au Jardin d'acclimatation, beaucoup d'animations vous attendent.
5 dvd du film
2 bandes originales signées Cécile Corbel

Pour gagner, c'est très simple, il vous suffit de laisser un commentaire, précisant quel est votre film préféré des Studios Ghibli. Une chance supplémentaire si vous relayez sur facebook, twitter, vos blogs, chez le japonais du coin, au village Pampers, à Spectaculaire ou aux Virades de l'espoir par exemple !
Vous avez jusqu'au dimanche 2 octobre 2011, 23 heures 59.



Bonne chance et bon week-end !

Edit à 9h39 : si vous n'avez vu aucun des films, précisez celui qui vous fait envie !
Et si vous avez une préférence pou rle cd ou le dvd, faites le moi savoir, j'essaierai de faire au mieux !


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 septembre 2011

Un petit café de quartier ouvert au monde entier

La semaine dernière, à Paris, s'est ouvert le petit café du monde entier. A sa tête, Luisa, Maman d'origine mexicaine dont le voeu est de créer un endroit où les familles se sentiront chez elles. Après quelques années dans l'humanitaire, elle se lance dans ce beau projet, un lieu où l'on peut parler toutes les langues, accueillant toutes les cultures, afin qu'elles se mélangent et qu'elles offrent ce qu'elles ont de plus beau.

Photo Avril Dunoyer

BB-Good :
L'endroit met à disposition des parents : rehausseur, transat, coussin d'allaitement, petit toilette et espace de change.
Mais ce que les enfants repèrent au premier coup d'oeil, c'est le tapis vert confortable avec dinette et jouets en libre accès ! Difficile de les faire rester à table ensuite...
Pourtant les édentés peuvent se régaler avec les petits pots Good Goût et pour les plus grands qui ne sont déjà plus des bébés... ils ont droit au menu des grands en petite quantité. Nous avons réussi à amadouer Le Môme grâce à un super gobelet dans lequel, il a pu déguster son eau avec une paille !
Les Picasso en herbe ont aussi à leur disposition des murs et des craies pour laisser parler leur créativité. Coup de coeur pour le petit meuble où les enfants rangent leurs chaussures, qui plaît même aux plus réfractaires !
Des ateliers sont organisés très régulièrement. Beaucoup d'entre eux sont pour les enfants bilingues afin qu'ils puissent entretenir et s'exercer dans leur seconde langue avec d'autres petits autour de jeux. Mais il y a également des ateliers d'art créatif à partir de 18 mois, du portage, de massage...


BB-Bad :
L'espace de change n'est pas très pratique pour les grands enfants, attention de bien tenir vos petits gigoteurs.
Beaucoup de jouets sont hors d'accès des petites mains baveuses, malheureusement pas tous. Malgré les meubles entourant l'aire de jeux, les garnements parviennent à traverser les lignes ennemies pour aller jouer avec ceux qui leur sont interdit ! Gardez les à l'oeil !

Photo Avril Dunoyer

Maman-Good :
La déco est très réussie. Tables de bistrot, murs colorés et cuisine ouverte donnent au lieu une vraie convivialité. La personnalité souriante et douce de Luisa y contribue grandement.
Au menu, des assiettes appelées "Tartines". Il s'agit en fait de grande salade composé avec des tranches de pain fait maison recouvertes de fromage, de guacamole ou de jambon... C'est frais, bon et original. Une version chaude sera souhaitable pour les jours de grand froid.
Les desserts à la farine bio sont très bon également. Le thé et le café (pas trop mauvais pour un café à l'américaine) sont à volonté et j'y ai bu une citronnade digne de ce nom. Le Pater Familias vous recommande le cake au citron !
Les prix sont corrects pour Paris : 4 euros le jus de fruit frais, 2 euros la citronnade, 6 euros les assiettes.
Mme Ma Poussette a un petit coin pour elle au fond, même si elle doit escalader une jolie marche pour rentrer dans le café.
Côté shopping, beaucoup de jouets en bois notamment des accessoires de dînette charmants. Les enfants peuvent tester la plus part d'entre eux sur l'aire de jeux. Il y a également des coffrets de loisirs créatifs, des doudous...
L'endroit se veut surtout à travers ses ateliers et son accueil quotidien, un lieu de socialisation pour les mamans esseulées qui en ont un peu assez de ne parler que bébé !
Les plus exigeants y trouvent aussi la presse et le wifi.
A ne pas manquer, des ateliers crochets animés par Julie Adore dès le samedi 1er octobre.


Maman-Bad :
La façade extérieure ne reflète pas assez la chaleur humaine que le lieu offre à l'intérieur, que cela ne vous empêche pas de pousser la porte.
Les assiettes mériteraient d'être un peu structurées, toutefois la surprise passée, nous nous sommes contentés de nous régaler !
Sur les rayons, les jouets ne sont pas forcément bon marché, peu de chose à moins de 30 euros. Certes, les critères écologiques et de production (commerce équitable...) sont sévères et garantissent des objets de qualité, mais on regrette l'absence de petits cadeaux pas chers et davantage d'éclectisme (comme quelques vêtements) ou d'originalité avec des choses qu'on ne voit pas ailleurs.

Photo Avril Dunoyer
Alors les poussettes, roulez jusqu'au Petit café du monde entier, au 95, rue du Chemin vert dans le 11ème arrondissement. Ce lieu, tout nouveau, tout beau possède déjà une âme et une personnalité à part entière. Ouvert aux cultures d'ailleurs, ce sera bientôt le QG des poussettes du quartier. Alors si vous êtes dans le coin, allez y faire un tour, à défaut de vraiment voyager, vous y trouverez de quoi vous ressourcer !


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 septembre 2011

Voyage au bout de Paris

Mardi dernier, à Paris, j'ai fait un long voyage à travers le temps....

Mardi dernier, près de la Place de la Nation, j'ai eu 30 ans, essoufflée, courant pour ne pas rater le bus.

Mardi dernier, devant l'Hôtel de Ville, j'ai eu 26 ans, le temps d'une soirée sans enfant.

Mardi dernier, j'ai eu 20 ans, en dansant comme une folle et hurlant par coeur des tubes de toujours à côté des Tuileries.

Mardi dernier, j'ai eu 18 ans, quittant ma Province pour découvrir les beauté de Paris, admirant la Tour Eiffel scintillante.



Mardi dernier, j'ai eu 16 ans, au fond du bus à jacasser avec les copines, en traversant les Champs Elysées.

Mardi dernier, j'ai eu 14 ans en apostrophant et saluant les gens ébahis sur la Place de La Bastille.

Mardi dernier, j'ai eu 10 ans, en me goinfrant de caranougas aux pieds de l'arc de Triomphe.

Mardi dernier, j'ai eu 6 ans, en brandissant mes bracelets fluorescents près du Louvre.

Mardi dernier, dans le métro, j'ai eu 4 ans, en jouant avec mon Fluffing : Okki !



Mardi dernier, le blog de Sandra fêtait ses 3 ans, m'emmenant avec les copines, à travers les rues de Paris, pour un voyage à travers le temps.

Mille Merci, Sandra pour cette soirée extra, cette parenthèse. Même si mercredi dernier, j'ai eu 60 ans, tellement mes pieds m'ont fait souffrir.

Et si vous voulez davantage de témoignages, des mamans qui se lâchent, ça donnent ça, ça, ça, ça, ça, ça et ça. Et vous pouvez aussi aller lire , , , , et !

Et pour ceux et celles qui se disent que eux aussi ils méritent un petit voyage comme celui-la, les soirées bus c'est par là !

Et parce-que c'est une bonne illustration et que cela va vous donner la pèche en ce lundi, je vous laisse avec Cindy :



Bon lundi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 septembre 2011

Fouillis du jeudi : village Pampers, Aérosleep et péchers capitaux

Au menu des brèves aujourd'hui :
  • Face au succès du Village Pampers, l'an dernier, la célèbre marque de couche renouvelle l'opération, les vendredi 23 et samedi 24 septembre en plein coeur de Paris. 
Il ne s'agit pas d'un village entièrement fabriqué en couches, mais d'un lieu conçu pour les parents désireux de passer un moment avec leur enfant. De nombreuses activités d'éveil sont proposées : musique, massage, portage, cours de cuisine... l'occasion de bien s'amuser en famille.
Le samedi 24 à 10 heures 30, j'anime un atelier avec Mariode, du blog La bougeotte en famille, sur le thème "l'art à travers des yeux d'enfants" : les plus joueuses se régaleront avec notre quizz sur les sorties, les enfants s'amuseront avec des formes pour imiter les cubistes ou essaieront de reconnaître les objets cachés dans les portraits d'Arcimboldo, enfin nous finirons tous autour d'une histoire un peu particulière ! Nous vous y attendons nombreux.

Voici une petite vidéo réalisée l'an dernier.


Village Pampers - Résumé par Village_Pampers


  • Certes l'été ne fut pas très beau, mais quelques jours de forte chaleur ont suffit pour faire transpirer le Môme dans sa poussette. La solution : Aérosleep 

Avant pour protéger Mme Ma Poussette et Le Môme d'un coup de chaleur, nous options pour la très chic serviette éponge, souvent d'une couleur bien flashie ! Une faute de goût assumée mais une efficacité peu prouvée !
Une gentille agence plaignant Le Môme, m'a proposé de tester le fameux Aérosleep, une invention belge brevetée. Il s'agit d'une housse anti-transpiration.
J'ai particulièrement apprécié la structure 3D alvéolée et le fait que cela se lave en machine. Cet accessoire augmente le confort des bébés dans leur poussette et cela permet de protéger un peu des miettes de gâteaux... Le test a été sans appel, j'ai cherché un point faible mais je n'en ai pas trouvé. 
Son prix : environ 20 euros, est très correct. Elle existe pour siège auto, en différentes tailles et en couleurs variées.



  • Mes péchers capitaux :
Parmi mes rencontres blogguesques, il y a plus d'un an maintenant, j'ai rencontré : Mooglosaurus, Moog pour les intimes, un blog avec un contenu varié, frais et très amusant. C'est également un blog de tricoteuse ultra douée.
Pour nous occuper pendant les vacances, elle a organisé un swaap (échange de cadeaux) sur le thème des 7 péchers capitaux avec une condition : au moins un des 5 objets devaient être fait main.
Voici tout, ce que j'ai reçu de la part de Sophie, que je remercie très chaleureusement :
La gourmandise : une préparation pour faire d'excellents cookies
La luxure : un emporte-pièce en forme de couple
L'orgueil : un tour de tasse fait main avec toutes mes qualités !
La colère : une magnifique poupée vaudou faite à la main et bien trop jolie pour lui planter des aiguilles
La paresse : du thé avec de jolis bateaux à regarder flotter en rêvassant...



Un grand Merci à Sophie de m'avoir gâtée !

Mes deux expériences de Swaap ont été très concluantes, un jour, il faudra que je me lance pour en organiser un...

En attendant, excellente journée à vous, les poussettes !

PS : Bienvenue à la petite Mahault !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 septembre 2011

La Guerre des boutons : de jolies bouilles sur le champ de bataille !

Aujourd'hui sort dans quasiment tous les cinémas de France et de Navarre, La Guerre des boutons deYann Samuell avec en tête d'affiche, notamment Alain Chabat et Eric Elmosnino. Je ne reviens pas sur la bataille médiatique à propos de la sortie de deux films sur le même sujet, car selon moi cela n'offre pas un grand intêret.

L'histoire : dans les années 60, deux bandes de jeunes garçons de deux villages voisins s'affrontent à coups de pieds, de poings et de bâtons. La récompense suprême dans cette lutte est sans merci pouvoir récupérer les boutons des adversaires afin que ces derniers humiliés, soient aussi rossés par leurs parents. Chaque groupe a un chef charismatique : Lebrac face à L'aztec. En parallèle, les instituteurs tout comme le reste des villageois n'hésitent pas à prendre parti pour leurs ouailles.


Maman-Good :
L' histoire est bien entendu sans grande surprise, le scénario reste assez proche du livre même s'il change de guerre et d'époque, à savoir les années 60 avec une évocation de la guerre d'Algérie.
Ce choix est à saluer car il permet d'introduire un personnage féminin très intéressant, grâce auquel est abordé l'évolution de cette période comme la libération de la femme et sa place dans une société dominée par les hommes, qu'ils soient jeunes ou vieux. Les clins d'oeil aux sixties comme le succès croissant du rock'n roll auprès de la jeunesse, sont sympathiques aussi.
Les personnages des enfants sont très bien interprétés, le casting est excellent. Si certes Tigibus est adorable, ce sont plutôt les interprétations de Lebrac et L'astec qui m'ont impressionnée. Le duo Alain Chabat et Eric Elmosnino est assez drôle sans être tout de fois hilarant. Le second excelle plus dans son rôle d'instituteur au grand coeur.
Yann Samuell filme les paysages de la campagne française dans ce qu'ils offrent de plus beau, les images aèrent l'esprit presqu'autant qu'un week-end parmi les champs de blé.
Les enfants d'aujourd'hui rient de bon coeur aux grossièretés d'hier et beaucoup d'entre eux réclament un lance-pierre à la sortie.

Maman-Bad :
Malgré les points positifs énoncés ci-dessus, le film ne m'a pas complétement séduite, je l'ai trouvé un peu trop lisse, avec un certain manque de rythme et d'intrigues. Le personnage de Matilde Seigner, en mère courage, m' a profondément ennuyée tout comme le choix de faire de Lebrac un bon élève, attaché à ses études. Des gamins presque un peu trop sages en définitive avec des répliques trop écrites parfois.

Alors les poussettes, allez vous faire votre propre avis sur la Guerre des boutons deYann Samuell, une chose est sûre les enfants adoreront et riront. Sans pouvoir parler de grande comédie française, ce film est à voir en famille pour le plaisir de vos petits qui auront à coeur en rentrant à la maison d'instaurer à leur tour une République des Enfants. Personnellement, je retiens surtout les noms de Vincent Brès et Théo Bertrand, deux acteurs qui feront parler d'eux, même quand ils n'auront plus de boutons !

Il ne me reste plus qu'à aller voir la deuxième version pour comparer et pour les fans de celui d'Yves Robert, des copies devraient être redistribuées au mois d'octobre.


Voici un petit extrait en cadeau :

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 septembre 2011

Ne venez pas nous chercher des poux ! (article sponsorisé)


Tout le monde a une histoire à raconter à propos des poux !
Toutes les longues chevelures se rappellent le fin peigne noir aussi terrible pour ces sales bêtes que pour les noeuds ! Petite, j'avais un abonnement récurrent avec les poux, il aimait beaucoup mon crâne et on s'en débarrassait à base de shampoing malodorant et vinaigre, un vrai bonheur de senteurs ! Ma soeur étant leur second point de base, nous devions ressembler à une tribu de singes s'épouillant lors des grandes invasions ! Heureusement, la technique de ma mère était plutôt au point et l'extermination rapide.

Le Môme est trop petit pour le moment et ces bestioles ne se sont pas incrustées dans la famille mais pour l'an prochain avec l'entrée à l'école, je prépare un vrai plan de bataille. Pas question qu'un pou rentre à la maison, et je choisis dès aujourd'hui d'opter pour la maxime : mieux vaut prévenir que guérir avec Apaisyl ! Testé et approuvé par les membres de la famille.

Apaisyl Poux Prévention est un produit à pulvériser sur les cheveux des enfants. Il agit pendant 12 heures en transformant les têtes des petits en terrain miné pour les parasites. Ce spray est très facile d'utilisation, il est en plus inoffensif pour les cheveux. En effet, il est formulé à partir d'un actif d'origine naturelle : le Citriodiol qui est à base d'huile essentielle d'Eucalyptus Citriodora, véritable répulsif contre les poux. L'odeur est un peu moins forte que celle des lotions anti-poux de mes souvenirs mais cela ne pourra pas tout de même vous servir de désodorisant intérieur !
Il n'est pas recommandé pour les moins de 3 ans.

Pour ceux, qui ont été frappé dès les premiers jours de rentrée, allez voir sur le site Apaisyl, les différents remèdes qui existent.

Pour les autres, ayez le spray à portée de main et grâce à lui une chose est sûre : ce n'est pas sur ce sujet que les autres parents viendront vous chercher des poux !


Utilisez les biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit



Article sponsorisé
Vidéo virale par ebuzzing
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 septembre 2011

Le petit Ney pour la bouille de vos petits !

Le petit Ney est une adresse très particulière à Paris. Ce café littéraire est ouvert à tout le monde, moins de trois ans compris. Ce lieu associatif propose de nombreuses activités, des plats du jour et des cafés à des prix très bon marché, c'est un endroit unique où sont transmis de jolies valeurs et passions à nos enfants.

BB-Good :
Un coin enfant est prévu pour occuper les bambins pendant que vous savourez votre café, avec des livres et des jeux sont à disposition et rangés par tranche d'âge. L'espace est très bien organisé avec une barrière près de l'escalier.
A l'attention des plus petits, un atelier de contes et de comptines.
Assis sur des coussins devant le conteurs, les enfants attendent sagement le début de l'atelier, encerclés par les chaises où sont les adultes. Aménagement ingénieux, car tous les parents peuvent participer, voir leurs enfants et ces derniers ne peuvent pas s'échapper, ainsi personne n'a besoin de courir après !
L'atelier est très bien rythmé en quatre parties. La première repose sur des chansonnettes à partir de marionnettes et d'objets, pendant la seconde le conteur lit une sélection d'ouvrages, puis la troisième où chaque enfant peut choisir dans les bacs des livres et pour finir c'est la ronde qui est au rendez-vous ! Pas de temps mort !
Le Môme a été très attentif durant tout l'atelier, il a adoré la séance interactive du début, où le conteur a utilisé des petits animaux : il était passionné !
Pour les enfants qui viennent régulièrement, si un livre leur plaît beaucoup, ils peuvent l'emprunter.

BB-Bad :
Pas d'espace de change, ni même un de fortune ! Ni chaise haute.
Lors des ateliers, l'espace de jeux est fermé.


Maman-Good
Il y a beaucoup d'activités proposées pour les adultes aussi : atelier d'écriture, de cuisine, théâtre. Pour en profiter, il suffit d'adhérer à l'association : 18 euros pour un an (il existe des réductions). Ensuite beaucoup d'entre eux sont gratuits ou très bon marché. Seules certaines manifestations vraiment particulières comme des concerts sont plus chères.
Manger au Petit Ney est également bon marché : les adhérents paient 7 euros 50 pour un menu complet et le café est à 80 centimes, incroyable pour la capitale ! La cuisine est très simple mais tout à fait correcte.
Le Môme a testé un sirop de violette qui a beaucoup plu au Pater car occupé par les jeux, il n' a pas voulu venir le boire ! Sale gosse... Beaucoup des produits servis sont issus du commerce équitable, certains sont même proposés à la vente.

Maman-Bad
Si le premier atelier "Contes" est gratuit, pour assister aux autres il faut adhérer pour l'année. Cette organisation n'est pas très pratique pour les parents qui travaillent et qui ne peuvent venir que rarement grâce à une RTT, d'ailleurs l'assistance est surtout composée de nounous. Toutefois, le prix est tellement intéressant que seules quelques visites suffisent à le rentabiliser.


Alors les poussettes, roulez écouter de belles histoires au Petit Ney, au 10 avenue de la Porte de Montmartre dans le 18ème arrondissement. Si cet endroit n'est pas décoré selon les dernière mode, on y trouve un accueil hors pair pour les petits et tout le monde s'y sent bien. Tout quartier devrait posséder un endroit de ce style, à bon entendeur !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 9 septembre 2011

Sous le soleil de Toscane

Après le froid, la grisaille et la pluie normande, nous nous sommes envolés direction la Toscane.

Cette région d'Italie combine tous les ingrédients de vacances réussies : soleil, culture, piscine et glaces !
Après quelques jours à Florence, au volant de notre petite Fiat, nous avons sillonné les routes du Chianti, les bords du lac Trasimène jusqu'à Arrezo. Le soleil toscan et les richesses de la région sont également tout à fait adaptés à un séjour en famille.


Voici 10 raisons pour emmener votre loulou en cette contrée :

    Mon parfum favori : le chocolat extra fondant !
  1. Les gastronomes en culottes courtes se régalent, entre des mega pizzas, des pâtes à toutes les sauces et des glaces extra, il y a toujours quelque chose pour eux à la carte. Le Môme s'est régalé ! Très souvent nous pouvions demander des portions enfants ou des sauces toute simples. 
  2. L'Italie est un pays très bien développé pour l'accueil des handicapés et des poussettes. De nombreuses rampes d'accès ou ascenseurs sont prévus pour accéder aux principaux monuments. Toutefois, prenez des forces car beaucoup de villes sont construites sur des collines et ça monte !
  3. Grotte au Palais Pitti
  4. La plupart des centres villes sont piétons, ce qui est très agréable lorsqu'on se promène avec des petits. Surtout que les voitures sont parfois remplacées par des calèches, ce qui a fait la joie du Môme !
  5. Certes, il fait chaud. Mais après une semaine automnale en Normandie, nous étions plutôt ravis. Par ailleurs, les villes ont beaucoup de zones d'ombre en raison des nombreuses ruelles étroites qui les traversent, et les fin d'après-midi à la piscine étaient délicieuses. A la base, nous les avions surtout prévu pour le Môme mais toute la famille les appréciait !
  6. Le Môme a adoré ce sonneur de cloche !
  7. Les oeuvres d'art visibles à Florence et dans les musées des environs sont accessibles au plus jeunes car il s'agit surtout d'un art religieux et où il y a de nombreux animaux. Nous avions donc instauré le jeu de : "où est le chien ?" "où est le dragon ?" Idéal pour intéresser votre petit ! 
  8. De nombreuses villes se visitent à vélo, comme Lucques (conseillé par Christine et Céline), Le Môme était ravi de ce changement de monture !
  9. Fête médiévale à Volterra
  10. Les enfants sont très bien accueillis dans ce pays, beaucoup de restaurants possédent des chaises hautes et le sourire était de mise à chaque fois.
  11. Le Môme a découvert un nouveau héros : Piiioooo (traduction Pinocchio) qui est représenté partout et qui trône désormais dans sa chambre. Au moins cela nous a un peu changé de Car's !
  12. Lac Trasimène
  13. Grâce au Môme, nous avons fait de jolies rencontres... enfin surtout lui, qui a endossé le rôle du "latin lover" à la perfection ! Admirez le talent :                         
  14. Le Môme était entouré de ses deux parents, radieux et comblés par d'aussi agréables vacances, détendus... et il semble que cela est aussi la raison de son sourire durant tout le séjour ! 
    Le charme français...
Je ne suis pas la seule à partager cet avis, car nous avons croisé de nombreuses familles avec des enfants de tout âge. Des tribus complètes qui venaient passer du bon temps, des scènes qui font sourire : comme ce petit garçon qui contrôle sa montre calculant le temps qui lui reste avant son plongeon dans la piscine, la papa armé du routard qui passionne ses petits au musée des Offices en leur racontant les rivalités artistiques, les bébés qui grimacent en goûtant la glace, la fillette qui traîne en jouant sur les pavés... tous ces instants de vie si précieux ! 

Sienne

D'un point de vue de parents à proprement parlé, nous avons adoré la région et toute la culture qu'on y trouve. Seuls petits défauts : les prix des musées (20 euros pour le palais Pitti tout de même) et parfois le stationnement autour des villes. 

En espérant avoir apporté dans vos ordis un peu du soleil contenus dans ces photos, je vous souhaite un excellent week-end.






Arrivederci !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 septembre 2011

Un transat à la hauteur ! (article sponsorisé)


Pour le transat Up &Down signé Beaba, j'ai eu recours a une testeuse de pointe, la  cousine du Mome, miss Sosweet.
Matricule : 1 mois et demi, 5 kilos
Son postulat de base est simple, il y a un lieu idéal : les bras avec une préférence pour ceux de sa maman ou de son papa. Pour Miss Sosweet, les bras c'est l'équivalent pour vous de la chaise longue sur une plage de sable fin avec un mojito a la main.
Toutefois, ses parents ont parfois l'utilisation de leurs membres supérieurs, dans ce cas l'option transat est tentée, avec plus ou moins de succès. Voici l'expérience avec le transat Beaba.




Miss Sosweet Good :
La petite a beaucoup apprécié être à la même hauteur que tout le monde, très curieuse elle était ravie de découvrir autre chose que les lacets des différents membres de la famille.
L'assise a semblé être aussi confortable et moelleuse que son lit et le réducteur (pour les tout minus) permet de bien se caler, elle n'a pas vraiment gigoté pour trouver sa position.

Miss Sosweet Bad :
Petite râlerie juste causé a l'arrêt du balancement, le transat manque un petit peu de souplesse pour permettre aux tout petits de se balancer tout seuls, mais les gentils parents peuvent facilement y remédier avec leurs mains ou pieds !





Maman-Good :
La caractéristique de ce modèle : permettre au bébé d'être surélevé, sa véritable force. Après avoir inspecté la structure, on est vite rassuré : non, cela ne va pas s'écrouler ! Non, comme bébé est attaché, il ne va pas sauter. 
La base est très stable et le transat ne se renverse pas lors des passages un peu brusques du môme et de p'tit filou juste à côté !
Miss Sosweet a du haut de son promontoir pu éviter les bisous baveux du chien et les gestes maladroits des deux autres petits. Sa maman a trouvé ça très rassurant.
Le transat se monte et descend très facilement même pour ceux qui ont deux mains gauches (expérience faite également !). 
La position quasi allongée a participé au bon repos de la petite. Dans quelques semaines, la position semi-assise satisfera sa curiosité.
Dernier point positif : le design du transat, c'est la classe ! Cette nouveauté interpelle tous les visiteurs de passage par son aspect à la fois high tech et très mode. C'est un vrai objet décoratif pour votre salon et avec lui vous passez pour les parents très tendance !
Il y a différents coloris pour s'adapter au mieux au intérieur de chacun.

Maman-Bad :
Le transat est difficilement déhoussable or même si miss Sosweet est une vraie princesse parfois elle peut se transformer en vomito et ce serait mieux de glisser la housse dans la machine à laver que de frotter avec l'éponge.





Forcément une telle merveille a un prix : 139,90 euros. Il existe aussi deux accessoires pour ceux qui voudraient la totale : un canopy pour protéger bébé du soleil à l'extérieur et une arche d'éveil assorti (pour les 2 : 45,90 euros)

Alors les poussettes, j'espère que l'avis de Miss Sosweet vous sera utile pour découvrir le transat Up & Down griffé Beaba. En tout cas, la puce a été claire : c'est un bon lieu pour un petit somme. Avec un résultat empirique aussi flagrant, ses géniteurs ont été conquis, un bébé qui dort c'est toujours un test plus que concluant pour de jeunes parents !

Article sponsorisé
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 septembre 2011

Village Jouéclub : le village des enfants !


Le Môme a eu 2 ans, si je vous ai parlé de l'émotion causée par cet événement, il fut aussi l'occasion d'une visite dans l'une des plus jolies boutiques de jouets de la capitale. La marque Jouéclub a réussi à associer grand magasin, architecture agréable et services, de quoi combler les plus exigeants !


BB-Good :
Un espace de change est mis à disposition à côté de la maison des petits.
Dans la boutique des jeux en bois, il y a un petit espace avec un train où les petits peuvent jouer. Il est possible d'organiser des anniversaires dans un espace réservé à l'étage. Un animateur s'occupe des petits pendant que vous pouvez aller déguster un muffin au Starbucks d'en face.
Les gosses peuvent également changer de tête chez le coiffeur. A la place des magazines people des salons féminins, de nombreux jouets sont en libre service, tout comme des consoles de jeu, des livres et un beau camion. Le Môme déteste le coiffeur, au mieux, il chouine du premier au dernier coup de peigne, au pire il hurle. Malgré les superbes aménagements, ce salon n'a malheureusement pas fait exception. Je pense qu'on va finir par lui laisser les cheveux longs... En tout cas, d'un point de vue de Maman, j'ai trouvé la coupe très bien exécutée.


BB-Bad :
Cet espace est dédié aux loisirs des petits, il est dommage qu'il n'y ait pas plus de jeux à leur disposition pour les occuper ou voir leurs réactions. Mis à part le train, cité ci-dessus et le salon de coiffure, ils n'ont pas vraiment d'espace pour jouer. Cela reste un endroit où les tentations pour les petits sont très grandes et où les parents répètent de ne pas toucher.



Maman-Good :
L'architecture du magasin est superbe, aménagé au coeur d'un passage couvert typiquement parisien. La verrière donne au lieu une vraie luminosité et du volume. Toute la galerie marchande est quasiment occupée par l'enseigne, un show room très agréable pour la marque.
Les différentes boutiques sont organisées par grands thèmes : la maison des poupées, le monde des tout-petits. Tous ces espaces sont très bien décorés, chacun dégage une atmosphère particulière qui met les jouets en valeurs. Nul besoin de faire tous les rayons pour trouver les playmobils. A l'intérieur de chaque espace, les produits sont rangés par marque, très utile si vous savez ce que vous cherchez mais moins facile pour comparer les deux trains entre lesquels vous hésitez !
Les prix ne sont pas plus chers et j'ai même souvent trouvé des articles moins chers que dans les autres enseignes du même genre.

Salon de coiffure 

Maman-Bad :
L'amabilité des vendeurs est souvent assez discutable, ils sont fréquemment au téléphone et un peu secs.  Pour les conseils avisés, passez votre chemin.
Toutefois, la coiffeuse est adorable et a eu beaucoup de mérite dans notre cas !
Certains rayons ne sont pas bien fournis comme celui dédié aux loisirs en plein air.
Le site internet de la boutique est en construction depuis de nombreux mois. Pour être au courant des actualités, mieux vaut vous déplacer.


Alors les poussettes, roulez jusqu'au Village Jouéclub, au 3/5 boulevard des italiens, dans le 2ème arrondissement. Les enfants seront fous devant tous ces joujoux et vous serez charmé par l'architecture harmonieuse. Un seul risque, les petits veulent souvent acheter un appart dans ce village, mais je ne vous raconte pas le prix du mètre carré !
Rendez-vous sur Hellocoton !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails