jeudi 23 décembre 2010

I wish you a merry Christmas !

Ce soir, c'est la quille, les vacances ! Je ne vais pas vous reservir mon discours d'accro de Noël ! Mais comme pour les footballeurs, la trêve commence !
Pas seulement côté bureau, je laisse aussi ce blog en friche quelques jours. Ces vacances seront l'occasion d'une petite cure de désintox de facebook, de twitter... iphone et Macbook en veille... enfin autant que faire ce peu... !

Surtout qu'un programme d'enfer m'attend :  allumer le sapin avec Le Môme tous les jours et voir ses yeux briller, le regarder s'amuser avec les emballages et les boîtes de ses cadeaux, tester avec lui ses nouveaux jouets,  aller prendre un bon bol d'air frais et quelques kilos, fêter les 30 ans du Pater Familias dans un petit hôtel de la mort qui tue, rattrapper mon retard d'expos, boire trop de champagne, me gaver de chocolats... entre autres !

Avant de partir voici mon dernier petit fouillis du jeudi !

Merci pour toutes vos participations pour le concours Les bijoux de Ticha, la gagnante du bracelet Liberty est Hell 62. A propos de ce concours et pour répondre à la question de Sandrine, le bijou que je préfère sur son site est le bracelet jong Bonheur, mais j'ai beaucoup hésité avec les boucles d'oreille pastille. Comme la plupart d'entre vous, j'ai eu beaucoup de mal à me décider.

Du côté de mes appels à témoin, je suis ravie de vous annoncer que j'ai retrouvé Véro, gagnante de Finlange. Dorénavant c'est La Belette, gagnante du sac Bienaimée qui manque à l'appel. Je vous remercie de laisser vos adresses mail lorsque vous jouez, cela évitera ces problèmes d'identification !


N'oubliez pas vos devoirs de vacances :
  • Participer avec un commentaire au concours By Efy (jusqu'au 3 janvier), pancho pour bébé et bouillotte à gagner.
  • Faites de jolies photos de vos enfants de leur premier noël, du premier train electrique, de la première console de jeu... et n'oubliez pas que leur jolie frimousse peuvent vous faire gagner une poussette et un appareil photo grâce au concours Mosy sur facebook  (jusqu'au 5 janvier) !
  • Envoyez-moi un petit mail pour demander le fameux questionnaire pour devenir Maman Quinny reporter et par cet intermédaire gagner une poussette et un sac à langer (jusqu'au 10 janvier). 
Au chapitre cadeau, j'ai reçu l'album Doudou dont je vous ai parlé la semaine dernière. Cet album photos en tissu est absolument génial. Le Môme le feuillette sans arrêt en nommant selon des pseudos qu'il a attribué arbitrairement les différents membres de la famille. La qualité est très bonne. Le code de réduction  de 25 % (publié ici) est valable jusqu'au 31 janvier.






Pour conclure, je vous présente une jolie opération qui vous permet de faire une bonne action le jour de Noël tout en prenant du bon temps. Pour chaque place de cinéma achetée, le 25 décembre, une partie du prix est reversée à l'association Les Toiles Enchantées. Cette dernière présidée par Alain Chabat, permet la diffusion de certains films le jour de leur sortie ou même en avant première dans les hôpitaux pédiatriques ou les centres spécialisés pour enfants ou adolescents malades. Nous en serons avec Le Pater Familias, les grand-parents du Môme ayant décidé de nous offrir quelques heures de baby-sitting... En réalité, ils le veulent rien que pour eux, mais j'avoue que cela nous arrange bien sur ce coup !


Il me reste à vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d'année, un Noël magique et un 31 festif. Amusez-vous comme de grands enfants, gavez-vous de friandises et de mets délicieux !

Bonnes vacances aux chanceux et bon courage aux autres ! A propos de congés et de voyages, je vous invite à aller lire tous les nouveaux articles rédigés par votre humble serviteur pour Graine de curieux (les liens des autres sont à la suite de ce premier article) sur ce thème. Je gage qu'à la suite de cela, vous filerez réserver votre prochaine escapade !

Et comme on ne se refait pas et que c'est la dernière fois que je peux vous bassiner avec Noël avant plusieurs mois, je vous laisse en compagnie de deux grands chanteurs pour des petits airs de circonstance !
Rendez-vous le 3 janvier pour de nouvelles aventures en poussette !





FS Santa Claus is coming to town
envoyé par Philip91. - Clip, interview et concert.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 décembre 2010

Made in By Efy (concours inside)



Voici venu le temps du dernier épisode de la saga "un portrait - un objet". Après les Tapikid de Deuz, la puériculture Finlandaise de Riina, les sacs personnalisables de Bienaimé et les bijoux de Ticha, j'ai le grand honneur de vous présenter un site rempli de petits trésors pour vous et vos bébés : les créations By Efy.





En premier lieu, j'ai un aveu à vous faire, Elodie, la créatrice et moi sommes originaires de la même région, du même département... et là tout le monde s'écrie en choeur : Que le monde est petit !
Mais ce n'est pas par chauvinisme que je vous présente ses créations mais parce qu'elles sont en accord avec ce que je recherche : du beau et du pratique ! Que voulez-vous certaines régions regorgent de talents ! Quoi mes chevilles ?

Elodie est une entrepreneuse empirique, une fonceuse. Après quelques années comme fleuriste et quelques cours de couture plus tard, elle a commencé à réaliser des objets. Son objectif offrir à ses clients des produits utiles au quoditien, de qualité (grand soin des finitions), made in Normandie avec ses petites mains.
L'aventure a commencé par la vente de bouillottes sèches lors d'un marché de Noël, suite aux nombreux compliments, Elodie a décidé de se lancer. A vrai dire depuis la naissance de son fils, les horaires et obligations dus à sa profession commencaient à lui peser. Il est vrai que cela doit être difficile de ne pas être présente le matin de Noël. Elle avait envie de profiter davantage de son petit, de le voir grandir. Dailleurs, cette recherche d'équilibre familial et professionel transparait dans le choix même du nom de la société : By Efy, qui est composé des initiales de chacun des membres. Cependant Elodie est ferme, chacun reste dans son rôle.

Crédit Photo : Nadine Court


Elle a brûlé les étapes, zappé l'étude de marché et le tutti quanti, son projet a vu le jour en trois mois ! Selon elle, il y a beaucoup de similitudes entre ses créations d'aujourd'hui et son job d'hier : le même goût pour le travail manuel, le choix des couleurs, la créativité et l'originalité, l'harmonie des matière, la relation avec une clientèle.
Après quelques mois d'exploitation, les résultats sont là, au niveau local By Efy s'est bien implanté. Cette création d'entreprise lui apporte beaucoup de satisfactions, de belles rencontres notamment grâce aux réseaux tels les Mampreneuses. La soif d'apprendre, de se former pour réussir à faire grandir ce nouveau bébé est très forte.
Elodie reconnaît que parfois travailler à la maison n'a rien de facile, l'organisation est sa bête noire, pas facile de rester en dehors de la maisonnée quand on est à l'interieur !
Aujourd'hui les commandes vont bon train et obligent Elodie à créer de manière plus mécanique pour pouvoir satisfaire sa clientèle, mais attention tout est toujours réalisé de sa main !



Les produits proposés sur le site sont répartis en trois catégories. La catégorie jardin fait rêver aux futurs beaux jours et au retour des parties de pique-nique. Les nappes de pique-nique sont le produit emblématique de la marque. Jolies et imperméables, elles se glissent dans le sac à main prêtes à être étalées sur un banc mouillé (la pluie, nous, les normands, on connaît bien !) ou sur l'herbe grasse pour changer bébé.
Du côté de la cuisine, il ne reste aujourd'hui qu'un tablier à poche qui doit être très pratique mais j'espère que les jolis sacs à tarte qui y figuraient auparavant vont bientôt refaire surface !
Le rayon bien-être est le plus fourni, des trésors pour les adeptes du cocooning.
Les bouillottes peuvent être utilisées chaudes ou froides. Je vous avoue qu'à cet instant une petite chaufferette serait bien venue avec ce froid glacial.
Les bébés sont aussi gâtés. Tous les produits reflètent douceur et esprit pratique.
Les ponchos sont à croquer et ne s'enfilent pas par la tête. Les petits crient tous en choeur : "Merci Elodie" !
Les chaussons en cuir souples sont difficiles à enlever tout seul : les parents crient tous en choeur :"Merci  Elodie" !

Aujourd'hui Elodie pense au bien-être des lecteurs de Ma Poussette à Paris et vous offre la possibilité de gagner :
  • un poncho pour bébé
  • une bouillotte taille M


Pour gagner, allez faire un tour sur le site By Efy et revenez ici laisser un petit commentaire en me révélant pour quel objet proposé vous craqueriez facilement. Précisez si vous jouez pour le poncho, la bouillotte ou les deux !
Comme d'habitude pour ceux qui relaient sur facebook, twitter, blog... une chance supplémentaire !
Vous avez jusqu'au 3 janvier 23 heures 59, le délai est un peu plus long que d'habitude à cause des vacances... et oui le mot magique est lancé... je vous en parlerai demain ! D'ici là bon courage à ceux qui bossent dans tous les sens du terme... et dites vous qu'avec un peu de chance d'ici quelques petites semaines, vous pourrez vous relaxer avec une petite bouillotte pour vous réchauffer !


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 21 décembre 2010

Au Barrio Latino avec les marmots !

     Il est des lieux, qu'on connaît jeunes et qu'on oublie sans trop penser y revenir, tant nos habitudes, nos envies, notre vie à changer. Théâtre des nuits parisiennes, nous avons à nouveau foulé la piste du Barrio Latino mais avec Le Môme cette fois. En effet, le lieu s'ouvre aux familles pour le brunch dominical.



BB-Good :

Lors du brunch, à partir de 13 heures 30, les enfants (dès l'âge de 3 ans) sont invités à suivre un animateur déguisé en clown à l'étage VIP, pour faire notamment des coloriages, de la magie, de la peinture. Les animations peuvent varier. Le Môme est trop petit pour être pris en charge par conséquent je ne peux pas juger de la qualité des activités proposées mais en allant jeter un coup d'oeil discrètement ils avaient l'air de bien rigoler les loulous !
Si au niveau des équipements, on est loin du Nirvana (voir BB-Bad ci-dessous), l'accueil avec un petit est vraiment aimable. Le Môme a dégusté des petits bouts d'ananas frais et une crêpe après avoir englouti son petit pot (réchauffé très rapidement) et vous les recommande. Les multiples miroirs et l'abondante décoration lui ont permis de s'extasier un long moment sur les détails, les petits livres l'ont occupé par la suite, en conclusion il a été très sage. Or lorsque cela se passe ainsi, même si je reconnais que la chance y est pour beaucoup... je ne peux m'empêcher de penser que l'atmosphère et l'accueil du lieu ont joué.


Le menu enfant, réservé au moins de 12 ans, est à 17 euros, comme pour les adultes il est composé d'un buffet à volonté. Je trouve le prix trop élevé quand on sait que la plupart des enfants vont manger deux crêpes, une croquette de pommes de terre et deux desserts à tout casser. Mais si on prend en compte le fait qu'ils sont ensuite pris en charge pendant que vous déguster tranquillement vos mets... le prix est tout de suite relativisé !


BB-Bad :

Question équipement pour les tout petits, le Barrio n'est pas bon élève : ni espace de change, ni chaise haute.
Pour le premier, la grandeur du lieu et les nombreux espaces libres le dimanche après-midi permettent de recourir au système D sans trop de difficultsé. Nous nous sommes installés au second étage sur les canapés bien confortables et le tour était joué.
Concernant la chaise haute, une fois de plus le Totseat nous a sauvé. Ce siège pliable qui s'adapte sur de nombreuses chaises, est un objet incontournable des listes de naissance ! Pensez à le préciser en réservant car la disposition des tables ne permet pas toujours de mettre une chaise supplémentaire. Lorsque Le Mômes est assis à table avec nous, plutôt que dans la poussette, le repas se déroule toujours bien mieux, il est beaucoup plus calme.



Maman-Good :

La décoration de Noël est plutôt réussie avec les sapins accrochés au plafond. Le lieu est très agréable car composé de différentes petites salles, ce qui confère une vraie sensation d'espace ! La décoration art nouveau est très festive, ne manquez pas les toilettes du rez-de-chaussée et leur décor de micro mosaïques.
Pour Mme Ma Poussette, il y a un ascenseur a disposition.

Le brunch est à 32 euros. Il est composé d'un buffet de hors d'oeuvres chauds et froids, avec quelques accents sud-américains, d'un plat (viande, poisson ou hamburger au choix), buffet de fromages et de desserts. Les buffets sont vraiment très bien fournis et réapprovisionnés en continu. Les mini viennoiseries avoisinent les salades composés, les oeufs brouillés fraternisent avec les beignets de calamar et les nems, la charcuterie discutent avec les pancakes en saluant de loin les différents saumons, crus et fumés réunis pour l'occasion. Au rayon des douceurs, tous les gourmands sont comblés, les fous de crème se régaleront des petits fours, du cheesecake, tandis que les "full" picoreront dans les fruits frais accompagnés de cookies ou d'un morceau de gâteau au chocolat (excellent) !
Le plat était presque superflu à mon avis, mais appréciable d'après le Pater Familias !

Rapport qualité prix, comme les boissons chaudes et les jus de fruits sont aussi à volonté, je trouve que cela reste correct si l'on compare avec les autres brunchs parisiens.
Les buffets ne sont pas très larges mais malgré cette disposition quelque peu inquiétante, on ne fait pas la queue pour se servir, la circulation est plutôt fluide.

Pour digérer, le dimanche après-midi, des cours de salsa sont proposés sur la piste de danse du rez-de-chaussée.

Maman-Bad :

Attention à votre tenue, il fait vraiment très chaud.
Petite critique du Pater Familias, qui a délaissé les crêpes hebdomadaires, pour les hamburgers de la capitale. Petite déception à ce sujet "un peu sécard", mon plat de poisson lui a semblé beaucoup plus appétissant et il l'était !
Par ailleurs, sur un buffet aussi varié, tout n'était pas excellent, les pancakes était un peu trop épaisses, les pâtisseries pas assez fines. On peut également regretter que les spécialités latines ne soient pas plus nombreuses.



Alors les poussettes, pour un brunch en famille roulez jusqu'au Barrio Latino, au 46-48, faubourg Saint Antoine, dans le 12ème arrondissement. Une bonne adresse, où les petits n'ont pas à subir le supplice enfantin bien connu du "rester à table pendant que les vieux se gavent". Par ailleurs, se retrouver dans un tel lieu, donne envie de ressortir danser et boire des cocktails... sur ces mots, je vous souhaite une bonne journée, je file téléphoner à la babysitter pour connaître ses disponibilités et m'acheter à un dvd "la salsa en 10 leçons" !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 décembre 2010

Devenez Maman Quinny Reporter 2011 (concours inside)

A l'heure où deux Miss France se livrent une lutte sans merci pour monter sur le trône, Ma Poussette à Paris, s'associe à la marque Quinny pour vous présenter un casting non moins prestigieux.




Cette célèbre marque de poussette renouvelle son grand concours visant à élire les 20 Mamans Quinny Reporter. Ce titre, qui peut paraître un peu ronflant, mérite pourtant d'être convoité. En effet, si vous êtes sélectionnés, vous vous verrez remettre :
  • une poussette Zapp Xtra (poussette cane, ultra compact, ultra légère, ultra maniable, ultra pratique !)
  • le it-bag Quinny qui a toutes les fonctionnalités d'un sac à langer sans en avoir l'aspect. Personnellement, il m'arrive de m'en servir sans mettre de couche à l'intérieur, si vous voyez ce que je veux dire !
Puis dans votre vie quotidienne, de Maman citadine, active, débordée vous raconterez sur le site de Quinny Reporter vos sorties, vos bonheurs, vos galères... (la Zapp Xtra aussi ultra soit-elle, ne sait pas encore monter les escaliers du métro toute seule...)  A base de photos, vidéos et d'articles, vous pourrez vous amuser à décrire ces aventures avec votre loulou et ces deux accessoires, qui alors ne vous quitteront plus ! De supers souvenirs pour plus tard !

Comment gagner :
Tout d'abord, il faut avoir un enfant... âgé de 6 à 18 mois.
Puis pour participer, envoyez-moi un mail à mapoussetteaparis@yahoo.fr, à la suite duquel, je vous envoie le questionnaire à remplir pour postuler. Remplissez le avec soin, il doit me permettre de mieux vous connaître et de gagner !
Le casting a lieu jusqu'au 10 janvier 2011.
Ensuite, parmi toutes les participantes, j'en sélectionne 10, comme les quatre autres blogs participant à l'opération. Le choix final des 20 candidates est réalisé par Quinny sur les 50 finalistes.

Petits avertissements au préalable :
Si vous gagnez,vous vous engagez à publier un article au moins une fois par mois sur le site et à céder les droits à l'image des personnes présentes sur les photos et les vidéos (enfants compris) à Quinny pour une durée de deux ans.
Le fait de participer à la rédaction du site Quinny Reporter ne donne droit à aucune rémunération.


Alors, si vous avez toujours rêvé d'être une bloggueuse Mode tout en restant Maman ? Si vous voulez imposer une tendance ? Si vous rêvez de gagner une poussette toute légère et d'avoir à votre bras, un sac à langer sans petit lapin ? 

En résumé, si vous êtes une Maman active, aimant la mode, écrire et qui en plus fait de belles photos ! Envoyez-moi un mail, il y a de grandes chances que l'une des futures Mamans Quinny Reporter ce soit vous !

Vous pouvez aussi postuler chez E-zabel, Miss Brownies, Minisushi et Isabelle.


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 18 décembre 2010

"Mieux vaut prévenir que guérir" (article sponsorisé)


En matière de sécurité, j'ai une devise "mieux vaut prévenir que guérir". Pas trop d'angoisse, quelques "non" fermes, du bon sens et ... un bon équipement : casque, genouillères, masques... Aller avouez que vous aussi vous y avez pensé !
Honnêtement, lorsque Le Môme a été en âge de marcher, nous avons foncé dans le magasin le plus proche acheter le kit sécurité : cache-prises, bloc porte... Les anciens de La TriBu en ont été un peu offusqués en nous répétant : " mais toi, petite tu n'as jamais touché une prise"... peut-être mais je préfère mettre des petits caches blancs dans mes prises que de psychoter dès qu'il est allé chercher le cochon en plastique resté dans sa chambre pour me le faire admirer.
INPES (Institut national de Prévention et d 'Education pour la Santé) lance un nouveau site sur ce thème : Prévention Maison.


Il n'est pas toujours facile de se rendre compte des dangers qui menacent les petits dans votre habitation. Trop accidents arrivent par négligence, il faut que les bonnes habitudes deviennent des réflexes pour être paré au mieux. La casserole doit toujours être tournée vers l'intérieur, pas de meuble devant les fenêtres...

Le site est très fait. Il propose deux axes : les accidents domestiques d'une part, la pollution de l'air de la maison d'autre part. En vous promenant dans les différentes pièces d'une maison, vous prenez conscience des risques causés par tel appareil, tel mobilier. Le volet sur la qualité de l'air est vraiment intéressant et complet. Le Môme ayant hérité de son père (Merci !) une tendance asthmatique nous sommes très vigilants sur tout ce qui concerne la pollution et les allergènes. La navigation par pièce rend les choses très concrètes et ludiques.
Des informations plus spécifiques pour les nourrissons, les femmes enceintes et les séniors sont également proposées.




Toutefois, le site de Prévention Maison ne se contente pas de vous effrayer en vous citant tout ce qui peut arriver dans ce petit nid que vous pensiez si douillet. Des solutions sont aussi proposées. Des gestes simples à adopter pour se prémunir d'un appel aux urgences, comme le rangement en hauteur et sous clé des produits toxiques, l'aération de son logement au moins dix minutes par jour, le traitement à l'eau de javel des moisissures.

En résumé, ce site vous aide à avoir une maison saine et sure pour vos loulous et essayer de limiter toutes les fausses bonnes idées de nos enfants. En bonus, juste pour vous faire plaisir (ainsi vous pourrez vous dire que les enfants des autres sont pires que les votres...), la dernière du Môme : "tiens si je montais sur la chaise pour atteindre la bougie et l'éteindre avec mes doigts... ", rassurez-vous nous sommes arrivés bien à temps !

Bonne visite !



Article sponsorisé
Partage propulsé par Wikio
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 décembre 2010

La mère de famille prend soin de vos papilles

Enfant, je rêvais souvent d'une aventure à la Hansel et Gretel. Non pas pour les parents pauvres qui essaieraient de me perdre dans une forêt pleine de loups, ou pour rencontrer une vieille sorcière, mais pour la maison en pain d'épice, les volets en nougat... comme dans la magnifique chanson enfantine Dame Tartine. A deux minutes de mon bureau, se trouve un lieu proche de cela, où bonbons et chocolat sont rois, idéale tout cette douceur pour se consoler après de dures journées de labeur.
En cette période de fêtes et de repas dignes de Pantagruel, une visite s'impose A la mère de Famille. Cette boutique est la plus ancienne confiserie de Paris, à l'angle de la rue de Provence et du Faubourg Montmartre depuis 1761. Si pendant plusieurs décennies, elle fut surtout une très bonne épicerie de quartiers, depuis quelques années son envergure a considérablement augmenté (ouverture d'autres boutiques notamment), aujourd'hui elle a toujours a sa tête une équipe qui travaille en famille.



Pas de BB-Good ou Bad pour ce lieu, Le Môme est encore un peu petit pour toutes ces merveilles, et pour celles qu'on lui permet de goûter, son jugement est peu varié se résumant en un mot : "Mam". Par ailleurs, ce verdict reste approximatif puisqu'il est valable pour quasiment toute la nourriture qu'on lui propose.



Maman-Good : Tous vos sens sont comblés.

La vue : avant même de pénétrer dans cette caverne d'Ali Baba, la devanture ancienne force l'admiration. On sourit devant les expressions d'autrefois telles "fabrique de chocolat", "confiserie et dessert"... Dans le même esprit, il est presque plaisant de venir régler ses achats à la caisse qui est restée celle d'antant.
Les créations en chocolat participent au spectacle. Cette année trône au milieu du magasin le roi de la forêt et ses jolies décorations.




L'ouie et le toucher :  ces deux sens ne sont pas assurément les plus satisfaits dans cette boutique. Pourtant, le bruit du papier lors du déballage d'un roudoudou ou la texture sur les doigts d'une guimauve, font partie des petits plaisirs de la vie à la Philippe Delerm.

L'odorat : existe 'il une odeur plus douce que celle du chocolat ? celle du nougat peut-être d'après le Pater Familias. A la mère de famille, l'odeur des fruits confits se mélangent à celles du chocolat ou des amandes fraîchement travaillées pour réaliser une de leurs nouveautés : l'amandier (petite bûche à base d'amande et aromatisé à plusieurs parfums).




Le goût : Sans surprise, votre palais dans ce lieu a des chances de frôler l'extase.
Le mien a appris à faire la différence entre les marrons glacés ardéchois et turinois. On y retrouve des saveurs de toutes les provinces de France : les calissons de Provence ou les biscuits à la rose de Reims.
Chacun peut y retrouver aussi sa madeleine de Proust entre les pâtes de fruit ou les fondants, sans oublier les véritables nounours guimauves ou les sucres d'orge.
Il y a tellement de choix que je ne puis tous vous les citer, je vous laisse aller les découvrir. Mais si vous cherchez une friandise un peu rare, il y a de fortes chances que vous la trouviez ici.

Concernant les prix comme pour tout bon produit la qualité se paie. Toutefois, si les grands coffrets, les chocolats, les fruits confits aminciront votre porte-monnaie, il y a de quoi vous offrir un petit plaisir gustatif original pour une somme plus modique : les petits sujets en pâte d'amande (adorables les bonhommes de neige ! ) mais surtout les tablettes de chocolat originales comme ceux avec des bâtonnets d'orange confite insérés ou celle aux mendiants.








Maman-Bad :

l'un des avantages du magasins est le nombre très important de références qu'il propose. Les rayons sont remplis de bonbons plus rares les uns que les autres comme les Négus de Nevers (que l'on ne trouve sinon qu'à Nevers...) ou du vin au chocolat. Pour les ranger, il y a de nombreux présentoirs qui rendent la circulation vraiment difficile et quasiment impossible avec Mme Ma Poussette à cette époque de l'année. Les heures de sorties de bureau ou de dejeuner sont à éviter.
Attention également à l'épuisement du stock à cette époque, n'hésitez pas à commander pour ne pas regretter le petit sujet au chocolat que vous avez repéré.





Alors les poussettes, roulez en vous léchant les babines jusqu'A la mère de famille, 33-35, rue du faubourg Montmartre, dans le 9ème arrondissement. Aller faire découvrir à vos enfants, vos roudoudou d'antan, offrir à votre Maman des marrons glacés succulants, faire découvrir à votre grand-mère des fondants extraordinaire.
Pour ceux, qui ne pourraient s'aventurer dans ce quartier, d'autres boutiques ont ouvert à Paris et quelques produits sont vendus en ligne. Vous pourrez y régaler vos papilles, mais vos pupilles ne seront pas comblés car pour de l'authentique il n'y a que celle-ci. Pas question de faire du faux anciens a affirmé la direction, qui ne veut pas faire de mauvais copyrite de son architecture classée aux monuments historiques.
Après réflexion, je m'aperçois que j'aurai dû supprimer la catégorie Maman plutôt que celle BB dans ce billet, parce que sur ce thème tous les adultes redeviennent de grands enfants. Dans ce petit paradis, on oublie vite nos principes comme bonbon égale carie ou éviter de grignoter durant la journée...
Sur ce je vous souhaite une bonne journée, j'ai une guimauve qui m'attend en guise de petit déjeuner !





Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 16 décembre 2010

Résultat, promo et autopromo dans Jeudi, c'est le fouillis !

En premier lieu, le résultat du concours Bienaimée que vous attendez tous :


La Belette remporte le magnifique sac et fera de nombreuses jalouses dans les rues de sa bourgade.
Merci à tous pour vos participations et vos relais, et allez vous consoler en jouant au concours "un portrait-un objet" de cette semaine avec les bijoux Ticha qui sont juste magnifiques.

Pour conclure le chapitre concours, un petit appel à témoin : je n'ai pas de nouvelle de Véro qui a gagné un livre offert par Finlange, Véro, où es-tu ? m'entends -tu ?


Au rayon des promos, je vous propose un bon plan grâce à la communauté des P'tites Pousses by Pampers, le créateur du site Un album de Doudou vous offre 25 % de réduction pour toute commande avant le 31 janvier. Très beau cadeau à offrir à vos enfants, un album photo en tissu tout doux qu'il pourra feuilleter facilement, machouiller sans risque et lavable en machine. Pour Le Môme, nous avons choisi de faire figurer les différents membres de la famille, une sorte de galerie de portraits pour lui rappeler ceux qui sont loin... enfin les premières photos sont tout de même avec Maman et Papa ! Mais vous pouvez aussi choisir des photos de son baptême, de ses promenades en vélo ou de ses vacances.
Petit avertissement, pour recevoir cet album à temps pour Noël, vous devez le commander avant le 18 décembre.

Cliquez ici pour bénéficier de la promotion

Je vous invite à ne pas oublier de cliquer sur le badge Pampers et Unicef (colonne de gauche), un clic provenant de ce blog équivaut à trois vaccins contre le Tétanos. A la suite des problèmes techniques qu'a subi l'opération à son lancement, elle est prolongée jusqu'au 10 janvier. Alors à vos clics !

Enfin si vous n' avez pas eu assez de Ma Poussette à Paris aujourd'hui, vous pouvez aller voir ma petite interview publiée sur le blog de Lunaville, rédigée à l'attention des parents qui viennent en touristes à Paris, j'y livre mes adresses préférées de la capitale ! Anne et Naomi qui s'occupent de ce blog sont en train de créer le site internet du même nom qui livrera de bonnes adresses pour les familles qui souhaiteront visiter notamment Copenhague, Londres, Berlin, Barcelone... alors Pater Familias, on part où à Pâques ?
Bonne journée à tous


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 décembre 2010

Le Passy Plaza : le 3 en 1 : commerces, loisirs et espace de change !

Aménager un centre commercial est d'après moi tout un art. Certains font froid dans le dos, décoration désuète et tristounette, on les imagine parfaitement comme décor de séries policières banales, d'autres sont à l'image de ceux véhiculés dans les séries américaines où les héroïnes viennent faire leur shopping. Le Passy Plaza appartient à la seconde catégorie. Architecture aérée, déambulation facile, enseignes à la mode et surtout aménagements pratiques avec un bébé, une destination de lèche-vitrine très pratique et agréable pour les parents.




BB-Good :

Le must du lieu : un espace de change gratuit, propre et bien agencé. Le Môme l'a également apprécié, semble-t-il, puisqu'une fois n'est pas coutume le changement de couche n'a pas été le remake d'un combat de catch. Un hasard ? peut-être... Pour vous y rendre direction les toilettes au niveau du parking (au -2). Il faut demander la clé au gardien qui est de surcroît fort aimable, ce qui ne gâche rien.
Pour faire réchauffer les repas des monstres, au centre de la Galerie marchande trône un Starbucks, à l' affût des maris égarés traînant les pieds... ou des fans de muffins caramel beurre salé !

Les commerçants du centre commercial offrent en ce moment des animations spéciales à l'attention des enfants pour les fêtes de Noël : visite du Père Noël, maquillage, jongleur, sculpteur de ballon (programme). L'occasion d'occuper les petits, d'avoir un excellent argument pour entraîner dans les magasins les plus récalcitrants et de voir leurs yeux qui brillent devant le grand barbu en manteau rouge surnommé Gou-gou par Le Môme, ne me demandez pas d'où ça lui vient....

BB-Bad :

Pas de chaises hautes ni au Starbucks ni à la restauration rapide du Monoprix au -1. Toutefois le premier possède de charmants fauteuils où les bébés qui commencent à se tenir assis peuvent s'installer. Pour les plus petits, ils pourront tout de même participer à la conversation en restant dans la poussette comme les tables sont basses.



Maman-Good : 

Ce centre commercial regorge d'éléments pratiques.
Pour les allergiques du métro : il y a un parking, qui certes vous coûte un bras (tant qu'il vous reste l'autre pour donner votre carte bancaire...) mais qui vous évite aussi de tourner en vous énervant et en transmettant le stress aux petits ! Avantage qui n'a pas de prix !
Pour Mme Ma Poussette : pas un mais deux ascenseurs ! Attente très limitée par conséquent.

Les enseignes proposées sont variés et sympathiques. De nombreux attraits pour les enfants avec Obaïdi et Okaïdi, Gap, La Grande Récré, Loisirs et créations notamment. Petit coup de coeur personnel pour Zara Home et ses articles pour bébé notamment le linge de lit et de toilette.
Et pour les grands : H&M, Agatha, Comptoirs de cotonniers... et on peut même remplir le frigo avec Inno (qui en fait est un pseudo de Monoprix).
En cette période glacière, ce type de lieu vous évite de déshabiller et de recouvrir votre enfant toutes les 5 minutes, cette dispense est très agréable !

Zara Home


Maman-Bad : 


Contrepartie de ces espaces clos : le bruit. Il est particulièrement gênant lorsque vous êtes au  sous-sol en train de commander un super jus de fruits frais près des caisses d'Inno et leurs bips stressants.
Ce genre de climat sonore n'est jamais l'idéal pour faire dormir un bébé, d'ailleurs le notre ne s'y est pas laissé prendre et nous avons dû lui faire respirer l'air frais pour qu'il accepte de se reposer un peu !



Alors les poussettes, pour un arrêt d'urgence en matière de change ou pour flâner au chaud, roulez jusqu'au 53, rue de Passy dans le 16ème arrondissement. Et pour les véritables accros au shopping, franchissez les portes, bravez le froid et les petits trottoirs, la rue de Passy et ses magasins vous attendent vous et votre porte-monnaie !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 14 décembre 2010

Pour les bijoux Ticha sort sa griffe (Concours inside)

Aussi banale que cela puisse être, "j'adore les bijoux" je le crie ici haut et fort (si cela peut tomber dans l'oeil d'une certaine personne qui est censé cogiter chaque jour pour me trouver The cadeau de Noël ce ne serait pas mal). Je les aime certes parce qu'ils sont beaux et que ce sont des accessoires incroyables mais je les porte également pour ce qu'ils représentent, ce qu'ils me rappellent.
Dans ma petite sélection "un portrait, un objet" voici de quoi revêtir de belles parures ou les offrir à vos reines ou vos princesses.
Sandrine en créant Ticha souhaite offrir aux mamans qui veulent transmettre cette passion à leur petite fille, un choix de bijoux en argent massif, tissu... qui sont différents des petits bracelets coccinelle.
Je n'ai pas encore de fille mais j'en veux une pour pouvoir un jour lui offrir un bijou de cette créatrice, plein de charme et de raffinement.



Ticha n'est âgé que de quelques semaines, et déjà tel un nouveau né, sa maman est épatée. Les premières ventes sont un succès, la boutique Diamantissimo qui les distribue dans le 6ème arrondissement en a même fait un argument de vente.
La gestation fut longue. Après plusieurs années dans le textile, la naissance de sa fille et un licenciement abusif, Sandrine sent que le moment de son indépendance est arrivée. Elle délaisse les chiffons pour les joyaux, toutefois beaucoup de ses créations rappellent ses premiers amours avec de très beaux imprimés.
Sa famille a soutenu ses premiers pas dans le monde de la création d'entreprise financièrement et moralement. Son mari l'encourage, la soutient et le lui prouve tous les jours en participant très activement aux tâches ménagères par exemple !
Sandrine a baptisé son petit bébé du même nom que le doudou de sa fille, un nom tout doux, en adéquation avec la tendresse qui habite les bijoux proposés.
Pour le moment, elle apprécie sa vie d"artisan, entrepreneur, mom, chef d'entreprise...", elle gère son temps, elle échange quelques heures de travail le soir ou le week-end contre les sorties d'école ! Confiante aux regards des premiers résultats, elle reste très prudente et attentive au marché, les créatrices de bijoux sont nombreuses et elle veut durer avant tout chose.



Son objet emblématique : les bracelets LIBERTY CHERI, sobres et classes avec un petit charme en argent ornant le tissus délicat. Sandrine a apporté beaucoup de soin à la finition. Au début, elle souhaitait faire réaliser ses créations par la crème de la crème des artisans mais ce ne fut pas compatible avec son exigence de produits vendus à prix doux, elle a donc mis la main à la patte. Par ce changement de stratégie, elle n' a pas seulement gagné une diminution de son prix de revient mais également la fierté de réaliser ses produits elle-même !
En plus d'être très douée, Sandrine est très généreuse et offre pour un des lecteurs de Ma Poussette à Paris un exemplaire de ces bracelets (quatre coloris au choix).

Pour le gagner, rien de plus simple, allez visiter le site de Ticha et revenez ici me dire ce qui vous plaît, le bijou que vous préférez. Ensuite petit tirage au sort avec l'aide de mon ami Randomizer.
Comme d'habitude si vous relayez ce concours sur vos blogs, facebook et twitter, une chance supplémentaire.

Attention de me laisser toujours vos coordonnées, notamment vos adresses mail.
Vous avez jusqu'au 20 décembre 23h59 pour participer. Bonne chance à tous.



Pour conclure, petit message pour Sandrine qui trouve que Paris n'est pas une ville adaptée aux enfants et qui ne fait pas beaucoup de sorties avec sa puce : je te conseille un blog qui regorge de bons plans pour les mamans parisiennes, ça commence par Ma Poussette et ça finit par à Paris... Mille mercis de s'être prêté au jeu de cette rubrique !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 13 décembre 2010

Sorties pour Noël en deux actes !

La scène de l'Akteon fut la première admirée par Le Môme. Suite au succès de cette première fois, nous avons renouvelé l'expérience pour découvrir les deux pièces de ce trimestre s'adressant aux petits dès l'âge de 1 an. Des z'arbres en z'ombres et Même pas peur du Père Noël.

Des z'arbres en z'ombres :

Par la technique des ombres chinoises, l'histoire d'un arbre est racontée tout d'abord au fil des saisons puis est abordé sa place dans l'urbanisation.
Séances les mercredis, samedis et dimanches et tous les jours des vacances scolaires à 10h30. Jusqu'au 9 janvier 2011.


BB-Good :
Le Môme a vraiment adhéré au principe des ombres chinoises, son attention a été tout de suite captée, pourtant c'était la première fois qu'il y été confronté. Dans la TriBu, nous ne sommes pas très doués en la matière et à part le loup... or un personnage cela limite un peu les scénari... Il a très bien saisi les différents éléments qu'il s'agisse de la végétation ou de la faune, gros succès de la vache ! Imitant ses voisins un peu plus grands avec des "ouh" qui signifient "whaou" dans sa langue, il a été très démonstratif ! La voix de la conteuse est très chantante et il a bien accroché avec les petites mélodies, dansant sur mes genoux. Les enfants plus grands retiennent ces jolies ritournelles. Les ombres chinoises comme les marionnettes permettent un spectacle mouvant avec des éléments qui apparaissent et disparaissent.

BB-Bad :
Le spectacle dure 40 minutes. Les 15 dernières sont consacrés à l'urbanisation, les ombres chinoises sont plus nombreuses plus rapides et les formes moins claires. Après quelques "vroum, vroum" bien placés, les considérations écologiques du Môme ne lui ont pas permis de savourer la fin du spectacle et j'ai dû recourir à l'option gâteau pour qu'il regarde jusqu'au bout...

Maman-Good :
Il y a beaucoup de poésie dans ces ombres chinoises, les feuilles poussent puis s'envolent, les oiseaux dansent, le tout sur un fond musical très agréable. Le décor très minimaliste : un rideau blanc laisse l'imagination des enfants complètement libre et ce procédé me plaît beaucoup. Lorsqu'on réalise que tout ce qu'on admire, n'est produit que par une seule personne qui chante, conte, active les ombres... on prend conscience de l'exploit.
La musique est vraiment très bien choisie et agréable, sans mon petit lapin Duracel sur les genoux je me serais bien laissée bercer !

Maman-Bad :
Juste une petite réserve en tant que Maman du Môme, le spectacle dans son entier est peut-être plus à conseiller à partir de 2 ans. Toutefois, il a tellement bien apprécié tout le début sur les saisons que je ne regrette pas de l'avoir emmené et grâce aux petits gâteaux il n'a pas trop embêté les autres à la fin, pour un repas plus équilibré on s'est rattrapé le lendemain !


Même pas peur du Père Noël 

Deux musiciens racontent la soirée de noël qui s'est déroulé chez leur petit cousin Galibot : les gâteaux, le sapin, les cadeaux... et le Père Noël. Mais ce dernier avec son gros nez rouge, sa grande barbe blanche et son manteau fait un peu peur à Galibot, comment le rassurer ?
Séances les mercredis, samedis et dimanches et tous les jours des vacances scolaires à 11h30. Jusqu'au 9 janvier 2011.



BB-Good :
L'ambiance du concert de U2 au Stade de France n'est rien comparée à celle qui régnait dans le théâtre transformé pour l'occasion en salle de concert. Les enfants tapent dans leur main, reprennent les refrains, se trémoussent sur leur siège... l'enthousiasme est tel qu'on a presque eu peur avec Le Pater Familias qu'ils arrachent les bancs pour créer une fosse ! Le Môme tapait dans ses mains, admirait les deux guitaristes en répétant "itare"... son engouement pour cet instrument est très important, je pense qu'il est assurément le descendant d'Hendrix !
Le spectacle dure 35 minutes alternant chansons, blagues. Les deux comédiens captivent les enfants grâce à une multitude d'instruments comme l'harmonica, le xylophone... La mise en scène est très moderne et regorge d'astuces comme les jeux de sonnette, une porte, une valise.
Le Môme n a pas décroché une minute, interpellant les comédiens qui jouent avec les enfants et improvisent.

BB-Bad :
Honnêtement mis à part les 10 minutes de retard au début de la représentation, je ne vois pas ! Je me rencontre que les petits sont très exigeants, la plupart râlaient férocement à la limite d'exiger un remboursement, se levant et pestant d'impatience !

Maman-Good :
nous sommes unanimes : nous avons adoré ! La qualité des textes, du jeu des acteurs nous ont complètement séduits. Je l'avoue nous aussi avons chanté et tapé dans nos mains.
La réaction des enfants était excellente et nous a beaucoup amusé.
Le décor épuré sans artifice met en valeur les choix scéniques et les chansons. Chacun imaginera son gâteau préféré, son cadeau, la fête de Noël dans laquelle il se retrouve. Les costumes sont amusants et le duo des deux comédiens fonctionne à merveille.

Maman-Bad :
Un peu frustrée de ne pas avoir pu acheter le cd à la fin !

Alors les poussettes, à vos téléphones pour réserver vos places et vous rendre à l'Aktéon au 11, rue du Général Blaise dans le 11ème arrondissement. Voici deux spectacles pour sortir les enfants pendant les congés de fin d'année. Un peu de poésie, d'esthétique, de musique et d'humour, le cadeau idéal pour vos petits chéris, non ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 10 décembre 2010

L'atelier de Courcelles : les codes de la mode

L'atelier de Courcelles a ouvert deux boutiques avant de s'installer rue de Courcelles. Dans ce quartier huppé de la capitale, cette enseigne propose des marques élégantes, chics et avant tout top fashion pour vos kids. Le It-manteau en 4 ans pour avoir de l'allure dans Parie enneigé c'est ici que vous le trouverez.






Bébé-Good : 

Karl de l'agence Richard Pestour Communication, grâce à qui j'ai découvert cette boutique me l'a assuré, il y a une "caisse" dans la cabine d'essayage avec des petits jouets pour les petits (pas vu lors de mon passage) ! Mais surtout il a révélé que la boutique avait un projet d'aménagement de la cave adjacente (où est rangé le stock pour le moment) pour en faire une sorte de showroom. A suivre mais en tout cas l'idée est excellente car malgré des rangements ingénieux, la boutique reste petite.

Bébé-Bad :


Avec un jeune enfant un peu énervé (pléonasme...), j'aurai un peu peur d'illustrer parfaitement l'expression "un éléphant dans un magasin de porcelaine". Le décor a été conçu pour inviter les enfants à une promenade initiatique à travers des formes originales, des lettres... Mais honnêtement, cette adresse est davantage pour les Mamans rêvant d'enfants sages car je ne suis pas sûre que beaucoup y soient réceptifs. Personnellement je parie que le mien avec les galets ronds il parvient à dégommer une orchidée (trop tentant) en moins de temps qu'il me faut pour admirer la petite robe Chloé.



Maman-Good : 

Rentrer dans cette boutique c'est pénétrer dans un cocon, les murs blanc chaud apaisent. Les galets ronds et les vases dégagent la même atmosphère qu'un jardin japonais, de la sérénité, un calme rassurant et il y a même les surprises qui accrochent le regard créées les vêtements.
Les éléments en mousse sont réconfortants, réminiscence de peluches ils symbolisent l'enfance.
Le designer a voulu également inscrire la décoration dans la continuité des intérieurs parisiens de l'époque classique par le rappel des boiseries. Personnellement je n'ai pas été très sensible à cette résonance, l'architecture parisienne avec une moulure discrète n'était pas vraiment légion au XVIIIème siècle ou seulement dans les pièces privées.

Les marques proposées sont essentiellement haut de gamme. La boutique et ses aménagements les présentent tel un écrin sur mesure.
A Burberry et Timberland pour les 0-12 mois, viennent s'ajouter Chloé, Hugo Boss, DKNY pour les plus grands. L'atelier de Courcelles habille vos enfants jusqu'au 16 ans.
Par ces choix, ce sont de vrais articles de mode pour vos enfants, l'objectif de cette société est d'être un trait d'union entre l'univers de la couture, de la mode parisienne et le monde de l'enfance.
Il vous faudra être très fort pour résister, on en vient presque à regretter que certains modèles n'existent pas en taille adulte, parce que le petit haut DKNY je suis sûre qu'il m'irait parfaitement !


Maman-Bad :

La boutique est assez petite, il est préférable de garer Mme Ma Poussette à l'entrée.
Qui dit luxe ou haut de gamme dit cher voir très cher. Le contenu de mon porte-monnaie ne permet pas à la garde-robe du Môme de ne contenir que ce style de marques mais parfois je craque pour un article. J'ai toujours alors des sentiments ambigus face à ce genre de dépenses. En effet si on fait le rapport entre le nombre de fois où ces vêtements sont portés et le prix cela peut être un peu affolant, surtout quand le bébé traine par terre avec ! Pourtant j'aime quand mon fils est bien habillé, je n'ai peut-être pas encore passé l'âge de jouer à la poupée... alors pour me donner bonne conscience et me justifier auprès de mon banquier je choisis des vêtements confortables, costaux, pratiques tout en étant super fashion ! Je vous jure qu'avec la casquette Burberry, Le Môme était très bien protégé du soleil et avait une classe internationale... dommage qu'elle est finie sous le métro !

Alors les poussettes, roulez jusqu'à la nouvelle boutique de l'Atelier de Courcelles, au 142, rue de Courcelles dans le 17ème arrondissement. Il y a également deux autres magasins de cette enseigne : rue Vavin dans le 14ème et avenue Victor Hugo dans le 16ème. Si le temps n'est pas aux folies financières, venez pour le plaisir des yeux et n'oubliez pas les soldes d'hiver ne sont pas loin...

Et sinon, vous ça vous arrive de craquer pour des vêtements chers pour vos petits ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 9 décembre 2010

Rencontre, résultats et piqures de rappel !

Le jeudi c'est fouillis... et cela commence à devenir une habitude ! Mais j'ai plein de choses à vous dire et trop peu de temps... alors faites bon accueil à ce billet résumé désordonné !

La rencontre  : où plutôt The rencontre appelée "le Coin des cocottes"
Dimanche après-midi, ne cherchez plus votre occupation. Si vous aimez danser, dépenser et papoter, venez rejoindre Fanny Grangier et l'équipe du magazine My Egg à la Bellevilloise pour fêter la sortie du nouveau numéro. Ce lieu très sympathique dont Mme Ma Poussette avait testé le brunch cet été, accueille Le Noël des Boutchous. Cette manifestation réunit une vingtaines de créateurs pour bébés et enfants, de quoi trouver quelques cadeaux. Des ateliers gratuits pour les enfants seront proposés : lecture de conte, fabrication de doudous... et les parents ne sont pas en reste avec des massages amma (j'avais testé la dernière fois et je peux vous assurer que je réserve déjà mon tour...) et un cours de Tango à 3 (16 heures) qui m'intrigue beaucoup !
La TriBu sera au rendez-vous et espère vous y voir. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, les rencontres My Egg peuvent se résumer ainsi : des enfants qui rient, des parents qui rient, des petits qui s'amusent, des grands qui s'amusent...  des estomacs qui dégustent, des découvertes qui surprennent, des rencontres qui étonnent, des amitiés qui se forment.



L'entrée est à 3 euros mais si vous imprimez l'invitation ce sera gratuit ! Vous m'avez reconnu sur le carton ?


Les résultats du concours Finlange : les trois gagnantes du livre de Noël sont Soony, Véro et Céline (des petits terriens). Bravo à vous 3, envoyez-moi vite vos adresses postales pour recevoir ce bel ouvrage et le lire, le relire... à vos loulous pour préparer Noël !

Pour les déçus, n'oubliez pas de tenter votre chance en essayant de gagner le sac Paradis de Bienaimée ou encore d'envoyer vos jolies photos illustrant une première fois de vos enfants pour le concours Mozy sur facebook et gagner un appareil photo, une poussette et un an d'abonnement au site.

Merci à tous pour vos participations et vos relais.

Pour conclure, je souhaiterais que chacun et chacune se lèvent pour une virtuelle standing ovation à Fanny Grangier pour avoir obtenu le prix coup de coeur des blogs de Maman par le magasine ELLE pour son blog A nos enfants. Je vous encourage vivement à le découvrir et à venir la rencontrer en chair et en os dimanche ! Admirez la façon par laquelle je boucle la boucle de ce billet bordélique qui est toutefois un peu organisé !

Très bonne journée




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 décembre 2010

La première fois... (concours inside)




Les premiers pas du Môme je les ai manqué... heureusement le Pater Familias avait son i-phone sous la main et les a filmés, j'ai ainsi pu les voir et revoir et rerevoir... 

Les premières fois par définition ça n'arrive qu'une fois. Certaines sont surprenantes et ne peuvent être conservées que dans nos souvenirs comme le premier "maman" il faudrait vraiment être chanceux pour avoir le dictaphone branché à ce moment là ! D'autres peuvent être immortalisées par des films ou des photographies. Ces témoignages ont une valeur inestimable, permettant de revivre des émotions passées comme la fierté d'un papa devant son fils lui-même surpris de sa prouesse d'avoir tenu tout seul son hochet.


Si vous aussi vous tentez de faire durer ces instants magiques grâce à des photos, cette habitude peut aujourd'hui vous rapportez gros !

Le site de sauvegarde de données en ligne Mozy organise un grand concours de photos sur ce thème : ça n'arrive qu'une fois. 




Pour participer rien de plus simple, il vous suffit de vous connecter sur la page facebook de Mozy (lien direct ici), de vous inscrire et de proposer une photo illustrant une première fois de vos petits (0 à 10 ans) : la première balade en vélo, la première visite au musée, le premier jour d'école... 

Grâce à de beaux partenaires Mac Laren et Olympus, voici les lots à gagner : 


1ère chance déterminée par le vote des internautes. La photo ayant récoltée le plus de votes gagnera :

Une poussette Quest Denim Maclaren + un an d’abonnement à Mozy pour sauvegarder, en sécurité et en quelques clics tous vos plus beaux souvenirs + un appareil photo numérique Olympus μ 1040


2ème chance, grâce au Prix Spécial du jury, qui fera gagner, après délibération, à l’une des photos :

Une poussette Quest Denim Maclaren + un an d’abonnement à Mozy pour sauvegarder, en sécurité et en quelques clics tous vos plus beaux souvenirs + un appareil photo Olympus μ 1060
Le jury est composé des cinq bloggeuses participant à l'opération : Carole, E-Zabel, Vivi la chipie, Mama Funki et moi (j'accepte tout pot de vin bien entendu...), d'un responsabe de Mozy et d'un responsable de Mac Laren

Alors à vos appareils, vous avez jusqu' au 5 Janvier 2011 à 23h59 pour nous faire partager un moment unique.

Nous nous sommes prêtés au jeu avec Xavier de Marly en toute simplicité : un appareil photo ordinaire, une réalisation sans trucage ni montage et sans pause de trois heures... comme lors d'une balade familiale, si cela peut vous inspirer ! Nous l'avons intitulé : Rencontre avec l'art même s'il faut bien avouer que Le Môme n'était pas particulièrement passionné et préférait guetter les pigeons !

Crédit photo Xavier de Marly





Bon shooting à tous et bonne chance !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 7 décembre 2010

Strasbourg : le label de Noël !

Je suis une "Noël accro", je fais partie de ceux qui y pensent dès le mois de Novembre, qui décorent un sapin chaque année, qui salissent leurs fenêtres avec de la bombe neige et des pochoirs jetables pas écologiques, qui regardent longuement les guirlandes scintillantes et les vitrines remplies de bonhommes rouges et blancs, qui chantent des chants de Noël, qui croient encore au Père Noël et qui trépignent d'impatience avant l'ouverture des cadeaux !

Le grand sapin

Cette addiction que je mets énormément d'ardeur à communiquer à mon fils, m'a conduite tout naturellement sur les marchés de Noël Strasbourgeois.
Durée de train : 2 heures 17 seulement. Le Pater familias, Le Môme et moi avons enfilé nos doudounes, nos bonnets, nos moufles... couru dans les couloirs du métro enfin surtout deux d'entre nous pour sauter dans notre wagon direction le grand Est !
Au niveau du logement, grâce à l'erreur d'un stagiaire (comme quoi l'incompétence parfois ça a du bon), nous avons dégoté un petit appartement à deux pas de la cathédrale, l'idéal !

A peine sortis de la gare, premier marché de Noël, petite mise en bouche, premières odeurs de vin chaud, de marrons et premières bouchées de pain d'épice !
Les marchés de Noël sont disséminés dans tout le centre ville (prenez le prospectus de l'office du tourisme pour ne pas en rater un) parfois selon des thèmes (les livres, les Bredele...) ou au coeur d'un quartier particulier. Cet agencement est particulièrement bien pensé puisqu'il permet que les visiteurs ne soient pas regroupés à un seul et même endroit et de découvrir la ville par la même occasion.
Avis préalable, la poussette n'est pas toujours facile à manier parmi la foule. Il peut être judicieux de privilégier le porte bébé lors des heures d'affluence.
Ces marchés sont de valeurs inégales. Si celui de la Petite France ou son voisin les petits producteurs d'Alsace sont plein de charmes, nous avons moins accroché avec celui de la place de Broglie (à prononcer comme cela s'écrit et non pas à la parisienne, si vous voulez qu'on vous comprennent...) kitsch à souhait. Nous avons longuement hésité pour savoir à qui nous ramènerions un superbe bonnet en forme de cigogne... mais nous avons résisté à ce cadeau trop facile !
Pour compenser, nous avons dévalisé l'étalage du pain d'épice de Mireille Oster, ramené de jolies décorations pour le sapin dont un bonhomme de neige fait main en tissu pour Le Môme (moins fragile que les boules en verre !), dégusté des Bredele, goûté du fois gras et des breuvages locaux, boire du vin chaud... Pour les amateurs de boules de Noël, certaines faites à la main sont absolument sensationnelles.




Le village des enfants : un marché de Noël est dédié à nos chères petites blondes. D'un côté une salle de spectacle avec une programmation variée (à partir de 2 ans pour certains et gratuit). De l'autre un espace avec différentes aires de jeux. Une zone avec petit toboggan, un garage et de nombreux jouets pour les plus petits. Elle est ouverte aux bébés dès l'age de 3 mois, mais vu le bruit et les installations, elle n'a aucun intéret avant 10 mois à mon avis. Le Môme s'est éclaté, passant d'une voiture à une pomme, puis feuilletant un livre en regardant du coin de l'oeil la conteuse... méfiant mais intéressé, quel dilemme ! Pour les plus grands, des ateliers sont organisés avec confection de guirlandes, coloriages, jeux de société. Un excellent endroit pour faire une pause, descendre de la poussette, crapahuter partout et pour les plus vieux se réchauffer un peu !
Pas d'espace de change à proprement parler mais on vous prête un petit mètre carré de la salle de spectacle si nécessaire !




A ne pas rater la patinoire pour les enfants à côté de la cathédrale avec tout un petit parcours qui semblait très amusant, mais malheureusement Le Môme est encore trop petit pour vous livrer ses impressions sur ce type d'équipement.

Si les différents petits stands sont vraiment sympathiques, l'intérêt principal de visiter Strasbourg à cette période de l'année ce sont les illuminations. Certaines rues sont vraiment magnifiques : la rue des Hallebardes et les "lustres Baccarat", la place du grand sapin et le village miniature illuminé, les vitrines et les devantures des boutiques certaines pleine de démesures notamment dans le carré or (entre la cathédrale et la place du grand sapin).

Le carré d'or


Cette ville a une très riche architecture que toutes ces installations mettent en valeur. La splendide cathédrale et ses sculptures incontournables, son horloge à ne pas manquer surtout. Faufilez vous à l'intérieur pour la crèche géante qui plaît beaucoup aux petits avec les animaux.
J'ai particulièrement apprécié la balade le long de l'Ill à travers la petite France, Venise miniature. Nous en avons pris plein les yeux à chaque pas entre les maisons alsaciennes délaissées par les cigognes à cette époque de l'année, les monuments classiques comme l'église protestante ou le Palais des Rohan, les petites ruelles médiévales entre autres. Au musées des Beaux Arts est présenté en ce moment une exposition qui mérite le détour sur l'imagerie populaire et sa diffusion, l'occasion de découvrir les imagiers, les déguisements, les marionnettes, les jeux comme l'incontournable jeu de l'oie qui occupaient les enfants il y a de nombreuses décennies. Vos bambins du XXIème siècle trouveront ça assurément très intéressant. Bon préparez-vous à expliquer une nouvelle fois qu'à votre époque la télé existait déjà que tout ça concerne une période plus ancienne... les enfants nous voient si vieux parfois qu'ils ont du mal à le concevoir, ils sont vexants !
La petite France
Côté shopping, il y a de très jolies boutiques notamment pour les bambins comme le Bilboquet, Poids Plume et un vrai coup de coeur pour Baptiste et Garance. De jolies marques y sont proposées et des accueils très sympathiques. Sur les marchés, beaucoup de jouets en bois sont mis en vente certains vraiment mignons mais souvent assez chers.

Du point de vue de nos estomacs, le week-end fut très réussi. Nos papilles ont élu les bredele de chez Christian (deux boutiques) comme les meilleurs, mention spécial pour son kouglof également. Le Môme a fait une cure de brioche au sucre en forme de bonhomme, nous pensions pouvoir lui soutirer une jambe ou un bras... et non, il nous ait resté les yeux (raisins sec)...
Côté salé, ce fut choucroute à toutes les sauces. Nous avons testé le fameux restaurant : La Maison Kammerzell. Un excellent point pour cette adresse : un espace de change et chaises hautes (seulement deux qui sont prises d'assaut). Leur spécialité la choucroute aux trois poissons est vraiment délicieuse, le Pater qui en avait pris une classique a louché longuement su mon assiette. Cette adresse n'est pas vraiment bon marché mais le décor et les mets valent le coup.
La plupart des restaurants ont des chaises hautes mais en petit nombre. Il est donc préférable de réservé. Par contre pour les endroits kid friendly à proprement parler, le concept du Poussette Café n' a pas encore franchi les Vosges, à bon entendeur...

Choucroute aux trois poissons



Nous avons aussi dégusté des bretzels aux lardons, du gewurtzraminer vendanges tardives, du strudel aux pommes, de la liqueur de pain d'épice... entre autre...

Strasbourg fut également le cadre d'un rencontre extra avec une bloggueuse très sympathique : Ficelle du feuilleton de Ficelle. Grâce à ses précieux conseils, son carnet de bonnes adresses, ses tweets nous avons pu savourer notre week-end, nous lui devons la plupart des adresses citées ci-dessus. Nous nous sommes rencontrés dans un lieu unique pour tous les accros de chocolat que nous sommes. Bistrot et chocolat est un café joliment décoré qui propose des formules de goûter succulentes : madeleines au citron vert, chocolat chaud, gâteaux et autres mignardises... soyons francs ce goûter rabelaisien a eu raison de notre dîner qui fut très léger, il faut dire que la choucroute du dejeuner avait peut-être aussi une part de responsabilité... je profite de l'occasion pour saluer Ficelle et lui dire à nouveau un immense merci de la part de nous 3 pour cette visite guidée !

Pour ceux qui sont intéressés par des adresses plus précises, n'hésitez pas à m'écrire en direct (pour le logement, restaurants...)




Alors les poussettes, direction la capitale française de Noël pour une préparation d'exception. Ce petit week-end a eu plusieurs conséquences : Le Môme a pu découvrir la névrose de sa maman à propos de Noël ( je ne compte plus les "regarde mon chéri comme c'est beau...), de prendre quelques kilos pour lutter conter ce froid hivernal, d'admirer la toile de la Belle Strasbourgeoise de Largillière en vrai de vrai... et surtout de rajouter à la liste des week-end à organiser : Strasbourg ! Deux jours ce fut bien trop court... le parc de l'orangerie, le musée historique, les quenelles alsaciennes... ce sera pour la prochaine fois !
Rendez-vous sur Hellocoton !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails