lundi 31 mai 2010

Les deux mains dans la peinture aux deux pieds sur la lune !

Lieu fermé

Si vous en avez assez que vos apprentis Van Gogh ou Raphaël laissent parler leur créativité sur les murs de votre salon, inscrivez les un samedi à l'atelier peinture de la délicieuse boutique Des deux pieds sur la lune.






BB-Good : Grâce au blog d'E-zabel, j'ai gagné une place pour cet atelier. Tous mes fidèles lecteurs le savent Le Môme est très précoce et épatant... mais delà à l'inscrire à un atelier pour manier les pinceaux à 9 mois... L'activité accueille les petits à partir de 3 ans alors j'ai préféré offrir mon gain à sa cousine de 5 ans. Accompagnée de sa soeur (8 ans), les Petshop Sisters ont accepté d'être nos testeuses pour l'occasion !
Verdict après une heure d'atelier : "c'était super" ... ok... mais encore : "c'était bien " ! bref vous l'avez compris elles étaient ravies ! En creusant un peu voici ce que j'ai pu extraire de leur petit témoignage.
Concernant l'aspect pratique, il s'agit d'un sans faute. On trouve des petits casiers où les enfants peuvent déposer leurs affaires pour revêtir leur tablier d'artiste. Il y a des sanitaires adaptés. L'atelier se déroule dans une pièce dont les murs sont entièrement revêtus de papier kraft où sont disposées des feuilles vierges qui attendent que les Léonard en herbe laissent exploser leur talent. Cela permet de peindre à la verticale comme sur un chevalet. Avec mon regard d'adulte cette installation m'a complètement séduite. Cependant pour les Petshop Sisters ce n'est pas ce qui les a le plus enthousiasmées. Le détail qui les a conquise, est sans appel la rangée de tous les pots de peintures aux multiples couleurs !
Vanessa, la patronne de la boutique anime l'atelier. Les enfants sont totalement libres, les plus rapides peuvent faire plusieurs dessins. Pas de consigne, ni thème, juste un conseil sur l'utilisation des pinceaux : "faut pas appuyer trop fort sinon ça fait balai brosse", m'ont rappelé les Petshop Sisters ! la leçon était bien retenue en sortant !
Je vous laisse admirer leurs jolies productions.




BB-Bad : ici pas d'installation spécifique pour bébé : ni espace de change, ni possibilité de chauffer les bib. Toutefois, Vanessa sait aider les Mamans ! Afin de permettre au Môme et ses cousines d'aller savourer leur goûter au square de derrière, elle a fait jouer ses relations et on est reparti avec un biberon tout chaud ! Elle songe aussi sérieusement à installer une table à langer.


Maman-Good : la boutique est très sympa. Petit fief de jeunes créateurs, on trouve des vétements (de la naissance à 6 ans) pour les loulous et louloutes, mais aussi de la déco, des jouets. Sans oublier les Mamans avec des sacs et autres accessoires. Quelques meubles sont également proposés. Mes coups de coeur : les coussins musicaux rockcollection de chez Mamie Hippie. Cette boîte à musique permet d'initier les enfants à des mélodies signées The Doors ou Bob Dylan ! A noter aussi une idée pour faire un vrai cadeau original : les tableaux crées sur mesure par Alix Aime.





Maman-Bad : le coût de l'atelier est de 22 euros. Selon la Maman des Petshop Sisters c'est élevé pour ce type d'atelier. Après une petite recherche sur le net (très loin d' être exhaustive) je suis arrivée à la même conclusion. Cependant il semble que des réductions significatives (seulement 12 euros) sont souvent offertes. Je vous conseille pour cela de consulter la page facebook de la boutique.
Côté boutique, un seul conseil : attention les cigales !

Alors les poussettes, direction la boutique-ateliers Des deux pieds sur la lune, au 67 avenue Mozart dans le 16ème arrondissement. Pendant que les petits mélangent les couleurs, laissent parler leur créativité, que Vanessa s'occupe d'eux... faites ce qui vous chante ! Et bien oui voilà le vrai Maman Good : vous avez une heure pour vous ! Alors profitez et n'oubliez pas d'admirer les petites merveilles de la boutique en toute tranquillité. Et rappelez-vous, il faut revenir les chercher au bout d'une heure : on ne vous a pas promis la lune non plus !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 mai 2010

Come on baby au Hard Rock Café !


Comme me l' a fait un jour remarquez un ami : un bébé a un vrai comportement de rocker : crachats, il jette nonchalamment des objets par terre, il crie et suce ses chaussettes ! C'est peut-être pour cette raison qu'il sont aussi bien accueillis au Hard Rock Café !

BB-Good : les rockers soignent l'accueil des petits. Chaise haute, espace à langer sont à disposition. Les enfants reçoivent dès leur arrivée un petit livret avec des jeux (sur le thème du développement durable et du recyclage) et des crayons.
Côté carte, le menu enfant coûte 6 euros 95 pour un plat (cheeseburger, pates, hot-dog, poulet grillé ou en beignet ou dans une salade composée) et une boisson.
A noter que le dimanche à l'occasion du brunch, des activités pour les enfants de moins de 10 ans sont proposées : magicien, maquillage, jeux avec des ballons gonflables...

BB-Bad : le décor des guitares et autres accessoires de rock ne manqueront pas d'intéresser tous les futurs Mick Jagger mais par contre il y a trop d'écrans. On a dû changer Le Môme de place pour qu'il ne passe pas son repas les yeux rivés sur la télévision.




Maman-Good : ici on vient pour manger de la gastronomie américaine ! C'est à dire des hamburgers. Sur la carte, il y a une double-page pour choisir le vôtre avec des compositions toutes différentes. On trouve celui avec la sauce piquante, un autre avec de gros beignets d'oignon, ou encore avec de la pomme, du poisson, le végétarien, et toutes les déclinaisons avec les différents types de fromages...
Il y a bien sur d'autres plats proposés comme des fajitas, du saumon, des salades. Les proportions sont à l'américaine que ce soit pour la dose de frites ou pour le litre de coca ! Toutefois, il est possible pour les becs sucrés ayant l'estomac déjà plein de prendre un mini dessert c'est à dire de taille normale ! Au choix cheesecake à fraise ou au caramel, tarte au citron, mousse au chocolat...
Le décor est travaillé et assez amusant. La musique est très sympa et c'est avec plaisir qu'on revoit certains clips qui ne passent plus beaucoup à la télévision ! Nous y avons vécu un moment de grande fierté quand Le Môme s'est mis à taper du pied en rythme aux premières notes de Sunday Bloody Sunday de U2 !
Non testé la dernière fois, j'ai le souvenir que leur carte des cocktails n'est pas mal du tout et qu'ils font une bonne Pina Colada... il faudra que je retourne vérifier, bien sûr je vous tiendrais au courant vous connaissez mon professionnalisme en la matière !
L'accueil est excellent, vous avez un serveur attitré. Le nôtre a eu la gentillesse et la patience de ramasser les résultats de l'expérience du Môme vérifiant la loi de Newton !
A noter la présence d'une boutique avec des vétements griffés à l'enseigne du magasin (16 euros le body "Hard Rock Café", attention ce sont des tailles américaines !)

Maman-Bad : nous avons été un peu déçus par nos hamburgers, viande trop cuite, pain quelconque, seules les sauces et quelques garnitures comme l'énorme beignet à l'oignon sortaient un peu du lot. Le Pater familias a trouvé les desserts plutôt convenables il fallait mieux car moi je les ai trouvé écoeurant et donc il a tout dû tout mangé !
Côté tarif, je trouve que c'est un peu cher pour la qualité de la nourriture. Il faut compter entre 15 et 20 euros pour un plat, 3 euros 75 pour les desserts.


Alors, les poussettes, revêtez vos lunettes noires, échangez votre cape de pluie contre celle de cuir et roulez jusqu'au Hard Rock Café, 14, boulevard Montmartre dans le 9ème arrondissement en fredonndant "we will rock you" ! Naissance d'un poussette 's Band ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 25 mai 2010

Un petit tour au jardin du Ranelagh


A l'emplacement de l'actuel jardin du Ranelagh, se tenait auparavant le bal public du même nom. Aujourd'hui, dans ce jardin triangulaire a lieu la valse des poussettes.

BB-Good : il y a trois aires de jeux principales, une dans chaque partie du triangle. Les enfants à partir de deux ans peuvent s'en donner à coeur joie à escalader (petite installation "aventure" à partir de 6 ans), à jouer dans le petit train, à dévaler les toboggans, faire de la balançoire, et faire tout un tas de trucs qu'en tant qu'adulte je n'imagine même plus ! Il y a du sable pour les tout-petits, enfin pour ceux qui aiment car Le Môme reste toujours très sceptique face à cette matière !
Comme dans tout parc parisien qui se respecte, on trouve les balançoires en métal payantes (1euro 50). Le théâtre de marionnettes donne des représentations à 15H15 et 16H15, les mercredis, samedis, dimanches et tous les jours des vacances scolaires (2 euros 50). Enfin les ânes et les poneys promènent les enfants sur leur dos (2 euros 50) ou dans une petite calèche jaune (2 euros). Mon petit coup de coeur, le manège de chevaux de bois qui tourne par la force des bras comme à l'époque de nos grands-mères. Les enfants ont une petite baguette de bois avec laquelle ils essaient à chaque tour d'attraper des anneaux, quand tous ont été pris le manège s'arrête.

BB-Bad : différentes routes traversent ce jardin. Selon moi c'est un très grand désavantage. Ces rues sont très passantes et les voitures ne roulent pas au pas. Les aires de jeux sont closes mais tous les autres espaces verts y donnent directement accès. Grande surveillance pour les petits plein d'énergie qui courent partout !
Il y a des toilettes, enfin une qui à notre passage n'était pas très propre.




Maman-Good : toutes les pelouses sont accessibles, le jardin du Ranelagh est donc un lieu où l'on peut venir déjeuner sur l'herbe. Vous pouvez également louer des chaises longues aux beaux jours. Près du joli manège, se trouve un kiosque à musique où des concerts sont organisés. Le 27 mai vous pouvez venir y écouter les Cuivres du rail à 18 heures par exemple.
Surtout ne manquez pas la sculpture représentant La Fontaine, son corbeau et son renard par Corréia qui plaira sûrement aussi aux enfants.

Maman-Bad : dans ce jardin, il y a un petit kiosque qui fait des crêpes, des gaufres et des paninis, vend des glaces, boissons et autres gourmandises. Personnellement, je vous le déconseille la personne gérant cet endroit étant tout simplement exécrable et l'esprit du lieu particulièrement peu accueillant. En premier lieu, les tarifs sont assez chers, comptez 3 à 5 euros pour une glace, type cône au chocolat, magnum... en second lieu, alors qu'avec le Pater Familias nous venions de nous ruiner pour deux malheureuses glaces à la vanille, je me suis permis de demander juste pour information s'il était possible de faire réchauffer biberons ou petits pots. Réponse sans sourire : oui mais seulement pour nos clients ! Le ton traduisait que c'était là une immense faveur et je me permets d'extrapoler (à tort peut-être...) que si vous demandez ce service vous devrez attendre et vous armer de patience ! En troisième lieu, le truc le plus fou selon moi : il y a quelques tables autour de la petite cabane pour déguster vos crêpes. Ces tables sont réservées aux groupes de quatre consommateurs ou plus. Traduction : avec le Pater Familias nous n'étions que deux consommateurs (et oui Le Môme a 8 mois, les glaces et les crêpes on évite !) par conséquent les tables nous sont interdites ! Par ailleurs, ce sont de petites tables rondes, au delà de quatre adultes on doit commencer à être serrés donc pour venir ici il faut être quatre au moins et au plus !
Dans ce jardin , la présence des voitures empêche de trouver la sérénité, le repos et l'oxygène que peut habituellement apporter ce genre de lieu.


Alors, les poussettes, direction le jardin du Ranelagh dans le 16ème arrondissement pour prendre l'air et tester le joli manège de bois ou rire devant Guignol... car même si ce parc n'est pas immense, les sources de divertissement y sont nombreuses ! Les beaux jours sont de retour, profitez-en !


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 21 mai 2010

Un aller simple au Musée d'Orsay



La gare d'Orsay, à défaut d'être un haut lieu du chemin de fer, invite le visiteur à suivre les voies des chefs-d'oeuvre pour découvrir les grands noms qui ont fait l'histoire de l'art de la seconde moitié du XIXème siècle à la veille de la première guerre mondiale.
Aujourd'hui le musée se refait une beauté, la durée des travaux est fixée à plusieurs mois et même peut-être quelques années. La muséographie en est quelque peu modifiée, les impressionnistes sont descendus sur le quai principal. Toutefois, l'accueil des petits et de leurs parents reste de très bonne qualité : Musée national oblige !

BB-good : Ce musée a deux espaces de change. Ils sont placés aux deux extrémité de la galerie principale, ce qui vous évite de sacrés aller-retour !
Pour info, le musée organise des visites thématiques le mercredi et pendant les vacances scolaires pour les 5-10 ans (6 euros), des ateliers sont également organisés (7 euros). Il existe aussi des visites parents enfants pour découvrir en famille les grandes oeuvres du musée (à partir de 5 ans, 4 euros 50 par parent/enfant en sus de l'entrée). Programme.
Durant la période de travaux, il reste un café ouvert où vous pouvez faire réchauffer vos petits pots et biberons.

BB-Bad : ce petit café a le mérite d'exister mais reste très limité. Il n' y a pas de chaise haute et il est très bruyant.




Maman-Good : La gare d'Orsay devrait être érigée en modèle pour tous ses aménagements à l'égard de Mme Ma Poussette, on en est presqu'à regretter que les métros ne s'arrêtent pas ici !! En effet, à moins de prendre le RER qui a une sortie avec un escalator, pour les utilisateurs du métro vous goûterez aux marches de la station Solférino ! Mais une fois que vous arrivez au musée, Mme Ma Poussette reçoit un traitement digne de la reine d'Angleterre. Elle vous sert de coupe-file et elle a droit à une entrée prioritaire avec une possibilité de ralentir la porte tournante, il suffit d'appuyer sur le bouton ! Toutes les salles sont accessibles par des allées sans marche et sinon des ascenseurs sont prévus ! A noter, qu'il y a même un petit élévateur pour aller jouer les cigales au second étage de la boutique. Le musée prête également des poussettes.
Inutile de vous vanter les merveilles que vous pouvez admirer à Orsay. Ce musée regorge de chefs d'oeuvres : les cathédrales de Monet, le déjeuner sur l'herbe de Manet, les plus grands Courbet, Degas ou Van Gogh... Le 5ème étage abritant habituellement les impressionnistes et leurs successeurs a trouvé refuge sur le quai gauche de la gare. Les tableaux les plus célèbres y sont exposés en attendant la fin du réaménagement. Certains sont partis au charbon à travers le monde pour faire gagner un peu d'argent au musée... et oui les petits tableaux il faut bosser pour avoir des murs tout neufs !

Maman-Bad : Si Mme Ma Poussette a été accueillie avec les honneurs, il n'en est pas de même pour toutes ses soeurs. En effet, les poussettes jugées trop encombrantes ne sont pas acceptées à cause de la forte affluence. Leurs critères : ça dépend du monde à l'heure où vous vous y trouvez, du gardien devant lequel vous passez... mais en règle générale : poussettes doubles, landeaux, modèles 3 roues très larges sont prohibées et doivent rester au vestiaire. Dans ce cas, on vous en prête une mais selon moi elles ne conviennent pas aux petits... mieux vaut avoir votre écharpe à portée de main !
Ce musée est un hall de gare et si c'est un écrin de choix pour les oeuvres exposées, le volume sonore est parfois un peu dérangeant. Il y a peu d'heures creuses pour le visiter et devant certains tableaux on peut avoir l'impression d'être sur le quai d'une gare un jour de grève !

Alors les poussettes, direction le musée d'Orsay, au 1, rue de la Légion d'Honneur dans le 7ème arrondissement et prenez dans cette gare un train qui vous conduit sans marche ni embûche vers de grands chefs-d'oeuvre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 mai 2010

Café en terre inconnue : l'Institut suédois


I have a dream qu'un jour, dans chaque restaurant parisien, une chaise haute accueille Le Môme. I have a dream qu'un jour, il y ait dans tous les toilettes de ces mêmes lieux une table à langer pour pourvoir changer les petits en toute sécurité et sérénité ! Malheureusement j'habite en France et il y a beaucoup à faire avant d'espérer un tel résultat ! Pourtant dans certains pays, un blog comme celui-ci n'aurait aucune raison d'être et tous ces rêves sont une réalité. Non je ne pense pas au Pays Imaginaire mais à la Suède et ses voisins notamment ! Alors à défaut de prendre l'avion pour déjeuner là bas, avec Mme Ma Poussette, Le Môme et G. l'Ogre Ado (testeur pour l'occasion) nous avons trouvé un petit bout de Suède à Paris !

BB-Good : Sans surprise (et oui on est en Suède ici pour ceux qui ne suivent pas !), on trouve tout le nécéssaire pour bébé.

La chaise haute, de design suédois (partenariat avec IKEA) est à votre disposition. Aucun souci pour faire réchauffer petits pots et biberons, et même avec le sourire ! Il y a également un espace de change. Enfin ne soyons pas blaser tout de même et saluons plutôt cet esprit nordique que j'envie tant ! Lors de mon dernier passage, l'espace de change était en travaux. Toutefois d'une façon très naturelle, Le Môme et moi-même avons eu accès à une pièce réservée au personnel avec une petite table.

En aparté petit remerciement aux délicieux moineaux qui ont offert au Môme un spectacle qui l'a fait rire aux éclats en sautillant de table en table... Ah les joies des déjeuners en extérieur !

BB-Bad : la cour de cet hôtel particulier est pavée et ne s'adapte pas parfaitement au design suédois contemporain. Surveillez bien vos petits gigoteurs car la chaise est un peu bancale sur le sol choisi par les architectes du XVIIIème siècle (d'un côté on ne peut pas leur en vouloir à cette époque le béton n'existait pas !!!).

Un dernier petit reproche de la mère angoissée que je suis, la cour est ouverte sur la rue et il n'y a pas de sécurité, attention donc aux enfants qui courent partout !



Maman-Good : la cuisine est délicieuse, et avouez que vous ne mangez pas suédois tous les jours ! Au menu des sandwichs, la soupe du jour ou des pâtisseries. Lorsque G. l'Ogre Ado m' a vu revenir avec un sandwich chacun et une part de tarte, j'ai vu la peur dans ses yeux ! Petit moment de panique : où sont les frites ? C’est l ‘entrée ? Le Môme il va le finir son yaourt ? Il est vrai que les sandwichs ne sont pas immenses mais le saumon ou les boulettes de viande ça cale ! Preuve en est que G. l’Ogre Ado n’a pas pris un second dessert !

Les prix sont très convenables pour des ingrédients aussi frais que bons. L’immense bol de soupe du jour coûte 6 euros, les sandwichs fait sur mesure à base de spécialités suédoises sont à 5 euros et les parts de tartes à 4 euros. A noter que tout est fait maison du pain à la tarte aux airelles ! Nos petits coups de cœurs : les sandwichs aux boulettes de viande et la tarte citron-rhubarbe !

La cour pavée est une terrasse unique ! Entouré par les façades de l’hôtel particulier, on n’est pas dérangé par les voitures et c’est très agréable. La pièce du restaurant, exemple-type de design suédois est très accueillante en cas de temps incertain.

Il y a dans cet endroit une vraie convivialité due au principe du self-service, chacun doit débarrasser sa table, on se sent un peu comme à la maison sauf qu’ici la maison est un hôtel particulier XVIIIème !

Pour info des expositions sont organisées par l'institut. Jusqu'au 18 juillet, Sigvard Bernadotte, grand designer est à l'honneur.

Maman-Bad : je ne suis jamais allée en Suède donc je ne me risquerais pas une généralité non fondée mais à l’institut suédois le café (2 euros) n’est pas terrible genre à l’américaine, si vous voyez ce que je veux dire !

Enfin deux petits points un peu ennuyeux : il n’est pas possible de réserver et la maison n’accepte pas les cartes bleues (ils n’ont pas du voir la publicité où à cause d’un chèque un homme fait perdre son équipe de foot… grand désastre contemporain !!!)

Alors, les "sittvagn" direction le café de l'Institut suédois, au 11, rue Payenne dans le 3ème arrondissement pour le déjeuner ou un petit fika ! Un petit bout de la Suède, de sa gastronomie et de son caractère baby friendly se cache à cette adresse, venez en profiter à défaut d'aller promener vos roulettes à Stockholm.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 mai 2010

Ma poussette roule chez Oum !



Oum est partie quelques jours ( la chanceuse !) et me fait le grand honneur de m'offrir une page blanche sur son blog : un blog, une maman ! Ma poussette à Paris vous propose pour l'occasion un billet un peu différent, dans l'esprit de ce très sympathique blog !
Alors pour me lire aujourd'hui cliquez-ici !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 17 mai 2010

Bébés en vadrouille


A quelques mètres de la place de la Bastille, se trouve une boutique avec un nom qui n'a pas manqué d'attirer l'attention des nomades que nous sommes. Bébés en vadrouille est idéal pour les cigales à la recherche de nouveautés et pour un petit voyage à travers les différents continents.

Les Mamans-Good : cette petite boutique vous propose un vrai tour du monde des articles de puériculture. Du petit ensemble péruvien au tapis d'éveil guatemalteque en passant par le sac à langer togolais, on traverse le globe en admirant ces tissus chatoyants, ces formes de vétements insolites, ces jouets surprenants.
Un vrai coup de coeur pour tous ces petites fringues de p'tits mecs qui changent des pantalons kakis ou bleu marine.

Le rayon portage est particulièrement fourni. Vous trouverez le Manduca, les différents storchenwiege, le chinado et beaucoup d'autres. Des cours de portage sont organisés par la boutique pour faire de vous des experts des différents noeuds et techniques possibles. Avec Le Môme, même si lors de nos virées parisiennes, Mme Ma Poussette est souvent du voyage, on aime aussi l'écharpe ou le porte-bébé plus propices aux calins. Je recommande à tous les parents stressés une petite balade avec bébé lové contre soi, sur les quais accompagnés de quelques rayons de soleil.

Tous les produits vendus proviennent du commerce équitable. Cette boutique repose sur une forte charte éthique et s'engage à lutter contre le travail des enfants, exemple type la vente d'un ballon de football issu du Sri Lanka. C'est toujours rassurant quand on achète pour ses propres enfants de savoir que ce n'est pas le résultat de l'exploitation de leurs clones à l'autre bout du monde !




L'autre spécificité de cette adresse est de ne vendre que du bio, des vêtements aux coussins d'allaitement sans oublier les sorties de bain (trop douces, ils sont où les modèles adultes ?...) et les doudous. Leurs vraies spécialités sont les couches lavables. Pour un cours complet et sans langue de bois sur ce point vous étes à la bonne adresse. Plusieurs tarifs et formules sont proposés afin de convenir au mieux à la vie de chacun. Je parie même que les plus réticents à ces langes seront sensibles aux discours et aux explications.

Côté prix : il y en a pour toutes les bourses.

On est très bien accueillis dans cet endroit dédié aux commerces équitables, écologiques et où sont priviligiés les savoirs faire transgénérationnels.


Mamans-Bad : La boutique est petite, plus adaptée aux partisans du portage que de la poussette, ce qui conforme à l'esprit du lieu. Mais on s'y sent tellement bien qu'on oublie vite les petites manoeuvres à faire et la curiosité envers tous ces objets inconnus vous gagne rapidement. Entre tous les fuseaux horaires représentés, on en oublie la notion du temps, un peu comme en vacances en quelques sortes.


Alors les poussettes, on se fait toutes petites et direction Bébés en vadrouille au 47, boulevard Henri IV dans le 4ème arrondissement pour rendre visite à vos cousines les écharpes. En route pour un petit voyage autour de la terre pour découvrir de jolies choses et constater que la notion de "bébés en vadrouille" est universelle !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 mai 2010

Temps suspendu au musée de Cluny



Parmi les trésors dont regorge le musée du Moyen Age, il faut noter la présence d'un atelier parents-bébé épatant. Loin des visites poussiéreuses, Marie-Georges Compper-Bruegel propose une présentation révolutionnaire des sculptures du XIVème et XVème siècles.

BB-good : cet atelier est ouvert aux enfants âgés de 0 à 3 ans. Une parenthèse pour les bébés dans un lieu très particulier. La conteuse rythme l'activité par de courtes histoires (Le Môme est resté bouche bée à boire ses paroles, on était scotché), des comptines, des chansonnettes ou des petits jeux. A certains moments, elle les laisse s'amuser avec de petits accessoires du conte ou d'autres jouets. Avec une douceur infinie, elle parvient à capter leur attention. L'atelier dure 3/4 d'heure mais cela passe très vite et Le Môme n'était pas énervé à la fin. Les petits instants de pauses où l'animatrice s'adresse davantage aux adultes, permettent aux bambins de reposer leur concentration. De plus, une couverture est installée sur le sol afin que les petits puissent être tout à leur aise.
Le Musée de Cluny est un lieu unique, les salles de sculptures où l'atelier se déroule sont très impressionnantes. Le Môme avait les yeux grands ouverts devant ces visages de marbre et ces statues de pierre à taille humaine. Les pièces et les oeuvres dégagent des atmosphères intriguantes pour les petits qui les observent intensément, comme par exemple la très lumineuse exposition de la célèbre tapisserie de la Dame à Licorne.
Pour l'aspect pratique, ce musée dispose d'un espace à langer à côté des toilettes. Il y a aussi un vestiaire où vous pouvez laisser votre gros sac à langer et tout votre barda ! Mme Ma Poussette reste à l'entrée sous l'oeil attentif des gardiens. Il y a beaucoup de marches, par conséquent si vous souhaitez visiter le musée après l'atelier, n'oubliez pas votre écharpe ou votre porte-bébé.
BB-Bad : malheureusement il y a beaucoup de groupes de jeunes écoliers dans ce musée. J'imagine parfaitement l'intêret des enfants de 7 ou 8 ans pour ces oeuvres relatant les exploits des princesses et des chevaliers. Pour info de nombreux ateliers sont organisés sur ces thèmes.
Le bruit de ces groupes lorsqu'ils passent à côté de notre petit campement dérange et déconcentre les bébés.



Maman-Good : Cet atelier est décliné en trois thèmes. Le premier "Qui es-tu ?" aborde les questions autour de la grossesse, de la lignée. Le second intitulé "le commérage" s'intéresse à ce et ceux qui entourent le couple parentale. Enfin la troisième séance est consacrée à la place du père. Autour de ces thématiques, des oeuvres du musée sont présentées et l'animatrice met en relation l'histoire de chaque participant et les représentations à travers l'art de ces moments de vie. Avec le Pater Familias, nous avons trouvé cela très intéressant et appris de nombreuses choses : par exemple saviez-vous que les femmes qui ne parvenaient pas à avoir des enfants revêtaient le manteau de futures mères pour essayer de guérir leur stérilité ?
Je gage que l'oeuvre reproduite si dessous rappellera des souvenirs à beaucoup d'entre vous.
De plus, cet atelier est vraiment bon marché. Il coûte 6 euros pour toute la famille (le prix est le même qu'il y ait un ou deux parents), vous pouvez ensuite vous balader dans le musée si vous le souhaitez.




Maman-Bad : La première fois, malgré une réservation faite en bonne et due forme, nous nous sommes cassés le nez ! L'atelier n'avait pas lieu et personne n'a eu la bonne idée de nous passer un coup de fil. Un peu rageant quand on vient de l'autre bout de Paris ! Toutefois, peut-être que nous avons juste manqué de chance... Le remake de la chanson le roi, la reine et le petit prince n'a pas eu lieu puisque la seconde fois, l'atelier a bien eu lieu et nous a complétement séduit !
Alors, les poussettes, préparez-vous à affronter les pavés médiévaux et plein de charme du 6, place Paul Painlevé dans le 5ème arrondissement et profitez de cet atelier unique. Le musée de Cluny ouvre ses collections aux tout-petits et c'est suffisamment rare pour être salué. Pour le programme et tous les détails, cliquez ici !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 11 mai 2010

Chez Clément


Le quartier Saint-Michel n'est pas réputé pour être particulièrement "baby friendly", il est plutôt le lieu des "students party". Pourtant chez Clément, les petits sont accueillis les bras grands ouverts.

BB-Good : les enfants sont des clients particuliers pour ce lieu qui se dit "restaurant d'hôtes en culotte courte".
Clément a bien compris qu'un bébé, un enfant de 3 ans, un autre de 7 ans et le pré-ado de 10 ans ne mangeront pas la même chose. Il y a trois menus enfants. Le Bambin à 5 euros 50 pour les moins de 3 ans, est composé de valeurs sures comme un steak haché ou du jambon accompagné de purée, une compote à boire et de l'eau. Pour les plus grands, ils ont le choix entre le menu junior (7 euros 50) et le menu gastronome (12 euros 50). Si le premier est un menu enfant classique, le second s'adresse aux papilles de vos petits en leur proposant de tester des saveurs plus particulières comme le filet de daurade et sa purée au pistou... Leur but est d' initier les enfants au plaisir de la table et du restaurant ! Assez malin de fidéliser les clients dès le plus jeune âge !
Pour les bébés, l'accueil est également très bon. Pas de problème pour faire réchauffer petits pots et biberons qui arrivent à table bien présentés sur un joli plateau. Je suis certaine que Le Môme a trouvé ce geste très intentionné avant de s'empiffrer... Une petite bouteille d'eau est même offerte ! Bien sûr il y a des chaises hautes et des réhausseurs.
Il n'y a pas d'espace de change, mais sur ce point encore, chez Clément on trouve des solutions ! Avec Le Môme, nous avons été conduit dans un petit espace à l'écart du restaurant et le charmant serveur nous a bien précisé de ne pas nous embêter avec la couche et de lui remettre pour qu'il s'en charge ! Bref de nombreuses délicatesses auxquelles je suis très sensible.

BB-Bad : Il manque juste un vrai espace de change, surtout qu'il y aurait la place. Alors à bon entendeur, une table à langer murale ne ruinerait pas trop la décoration des sanitaires !



Maman-Good : Mme Ma Poussette est tout à son aise ici. Vous n'avez pas besoin de la plier, de nombreuses tables peuvent l'y accueillir ce qui est très pratique quand bébé dort ! Pour accéder à l'étage, il y a un ascenseur.
Côté cuisine, lors de ma dernière visite nous étions trois adultes et tout ce petit monde a fini son assiette ! Les plats sont typiques comme les prix d'une brasserie parisienne. Il y a une formule à 13 euros 90 pour un plat et une boisson accompagnés d'une entrée ou un dessert. Personnellement j'ai testé le duo de tartares (deux petits tartares, l'un de daurade, l'autre de boeuf) c'était très bon et frais. Petit coup de coeur des gastronomes, dans le café gourmand la glace au chocolat est servie dans une petite tasse en chocolat noir !
Le service est très aimable et discret. La décoration cosy et chaleureuse. La banquette curviligne de notre table d'un beau rouge a beaucoup plu au Môme qui l'a prise pour un super tapis d'éveil : les décors dorés ont eu beaucoup de succès, il faut avouer que mon fils est assez bling bling !

Maman-Bad : cela reste un restaurant de chaine, vous ne trouverez pas ici le petit plus qui vous surprendra ou l'unicité qu'offrent souvent les adresses plus confidentielles.

Pour info, dans certains restaurants des ateliers autour du goût sont proposés pour les enfants. Pour le programme et tous les autres renseignements sur chez Clément, cliquez ici.

Alors, les Poussettes si une envie de brasserie à la parisienne pointe au bout de vos poignées, roulez jusqu' à Chez Clément au 9, place Saint-André-des-arts dans le 6ème arrondissement. Et pour ceux et celles d'entre vous qui ont fait leurs études dans la capitale, je gage que ce quartier vous rapellera quelques souvenirs...
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 mai 2010

Un tour au Carrousel du Louvre

La galerie marchande du Carrousel du Louvre est l'exception qui confirme la règle du proverbe : on ne peut pas plaire à tout le monde ! Elle a été conçue dans le but de séduire tous les visiteurs aussi différents soient-ils, du plus grand musée du monde ! Exceptés bien entendu ceux qui détestent les boutiques, qui choisiront une autre entrée ou garderont des oeillères pour admirer seulement la pyramide inversée.
Alors évidemment les poussettes et les bébés sont les bienvenus !
BB-Good : le Carrousel rassemble beaucoup d'avantages pour les petits.
En premier lieu, merci Ronald Mac Donald d' instaurer un parking à poussettes où en réalité sont rangées les chaises hautes, ça se passe comme ça... Mais l'idée était là et se sont les seules chaises pour bébé dans cet immense complexe dédié aux cuisines du Monde ! De toutes façons, à moins de déjeuner vraiment à côté ou d'avoir un super antivol, je ne laisse pas Mme Ma Poussette toute seule dans ce petit coin à la solde de tous les malfaiteurs, surtout qu'elle peut parfaitement trouver une place aux différentes tables. A noter qu'avec tous ces stands, vous pouvez forcément faire réchauffer votre biberon ou vos petits pots !
En second lieu, dans cette galerie marchande se trouve un Point wc qui possède une cabine Maman-bébé avec la superbe table à langer murale ByBO du designer Bo Ekström. Le concept de cette nouvelle chaîne de toilettes publiques est de miser sur la propreté, par conséquent toutes les cabines sont nettoyées après chaque passage.

BB-Bad : alors oui c'est propre mais ce n'est pas non plus nickel... et il faut savoir que pour cette cabine, il vous faudra débourser 2 euros ! Je tiens juste à rappeler que cela équivaut à 13 francs, mes bonnes gens.... et pour ce prix, les lingettes ne sont même pas fournies ! De plus, la cabine n'est pas vraiment bien conçue : le lavabo (hors-service à mon dernier passage) est opposé à la table à langer, il n'y a pas de tissu jetable pour le matelas... Concernant les autres tarifs, pour les cabines normales et les pissotières : 1 euro; après il y a les "spas japonais" plus chers mais je n'ai pas testé !


Maman-Good : je m'adresse en premier lieu à ceux qui n'aiment pas le shopping, ni les restaurants (mais qui lisent mon blog...). Allez tout de même au Carrousel pour admirer un vrai chef d'oeuvre de l'architecture contemporaine : la pyramide inversée de Peï ou encore le mur d'enceinte de Charles V à quelques mètres de là.
Les Restaurants du Monde (plus connus sous son ancien nom Universal Resto) sont la solution a de nombreux conflits familiaux. Ici ce n'est pas nécessaire de se mettre d'accord : Maman peut manger des sushis, Papa son couscous, la tante Francine déguster sa moussaka, Pépé Marcel son poulet rôti, l'ado dévorer ses trois pizzas... et pour le petit dernier : Mc Do est juste à côté donc vous pouvez aller lui chercher son happy meal !
Que ce soit dans les restaurants ou dans la galerie, il y a aucun problème pour Mme Ma Poussette grâce aux escalators. Par contre, ne rêvez pas une fois validé votre ticket de métro, le monde réel vous rattrape et ce sont des escaliers dans les deux sens... à la RATP ils ne voulaient pas faire de jaloux !
Il est fort agréable de faire son shopping au Carrousel. Premier point : c'est ouvert le dimanche.
Les enseignes sont très sympas et variées : Fragonard, Nature et découvertes, L'Occitane, Séphora, Virgin, Esprits et beaucoup d'autres.
Petit zoom sur une boutique que j'aime particulièrement : Le ciel est à tout le monde. Ce magasin propose de nombreux accessoires et jeux à l'effigie des plus grandes stars de vos enfants : Elmer, les Barbapapa, Le petit Prince, Mimi la souris... Coup de coeur pour les assiettes et les verres sur lesquels on peut lire des formules de politesse : "Je ne mange pas le poulet avec les doigts" ou "je ne commence à déjeuner que lorsque la maîtresse de maison a commencé" ou encore le plateau "j'aide à desservir" !!
Pour conclure sur les enseignes, un petit message personnel à Apple Store : merci beaucoup d'occuper le Pater Familias pendant que je fais mon petit tour ! Ok, j'avoue moi aussi j'adore ce lieu magique où il y a même un ascenseur pour Mme Ma Poussette ! Enfin il va falloir qu'on fasse attention, car la dernière fois Le Môme avait un T.Shirt de la même couleur que les vendeurs... déjà qu'il est accro à l'application d'IPhone Boîte à Meuh !
A noter, l'arrivée très prochaine d'une boutique-salon de thé Mariage Frères, comptez sur moi pour aller la tester très rapidement !

Maman-Bad : cela ne vous étonnera pas, côté cuisine on est loin du 3 étoiles (pour ceux qui le cherchent vraiment, le Meurice n'est pas loin... à ce propos c'est peut-être baby friendly là -bas...!!!) et côté prix ce n'est pas vraiment bon marché sans être non plus exorbitant. De plus, rappelez -vous que vous avez ainsi évité le conflit du choix du restaurant et ça vaut tout l'or du monde, non ? Un regret personnel à la suite des travaux et de la francisation du nom, le Muffin café a disparu !
Autre petit regret, il y a un vrai turn over au niveau des boutiques, sûrement dû au prix des loyers.

Alors, les poussettes, avant ou après une visite du Louvre ou juste pour une petite séance shopping, direction le Carrousel du Louvre, au 99, rue de Rivoli dans le 1er arrondissement. Il y en a pour tous les goûts, toutes les papilles, tous les porte-feuilles, tous les âges, toutes les tailles et bien sûr toutes les poussettes !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 mai 2010

Balade au jardin du Luxembourg



Le jardin du Luxembourg ou Luco pour les intimes, est un parc où il est très agréable de venir flâner avec vos poussettes. Les parterres fleuris et les sculptures agrémentent les petits chemins qu'on suit facilement en se laissant porter. Les enfants apprécieront davantage les aménagements notamment l'aire du Poussin vert.

BB-Good : Le point le plus positif du Luxembourg est la multiplicité des jeux et autres activités proposées aux enfants. La grande aire de jeux, le Poussin vert, est intelligemment agencée. Elle propose deux espaces : l'un pour les 3-7 ans et l'autre pour les grands jusqu'à 12 ans. Idéale pour se défouler, les loulous peuvent escalader, se balancer, glisser sur les nombreux toboggans, se suspendre dans des structures aux formes amusantes. Les aménagements pour les grands proposent un vrai parcours aventure avec tunnels, murs, tyrolienne... Le droit d'entrée est de 2 euros 60 par enfants et 1 euro 60 pour les adultes.
Juste à côté se trouve le célèbre théâtre de marionnettes datant de 1878. Il faut venir pendant les vacances scolaires ou les mercredis et samedis pour pouvoir rendre visite à Guignol et toute sa clique (4 euros 50). Il y a une représentation le matin et une autre l'après-midi. N'hésitez pas à venir en avance car il y a du monde.
Enfin pour ceux qui préfèrent ou qui auraient encore de l'énergie à revendre, vous pouvez faire un tour à dos de poney (2 euros 50) ou de voiture à pédales (1 euro 50), monter sur le carrousel et ses chevaux de bois (1 euro 50) ou sur des balançoires en métal (1 euro 50) et il y a beaucoup de bacs à sable également. Les marins en herbe peuvent aussi jouer avec leurs petits bateaux sur le grand bassin.
A noter, près de l'orangerie, dans le jardin de la Roseraie, se trouve un espace clos avec bacs à sable ou à eau (l'été) réservés aux tous petits. Idéal pour les protéger des cris et de l'excitation (légitime) des plus grands. Ici, le Môme a découvert cette matière particulière qu'est le sable, une étude longue et méticuleuse qui l'a toutefois laissé très perplexe... et oui ça reste collé sur les mains !!
Côté infrastructures, le Luxembourg est un jardin idéal. Il y a un micro-onde à disposition à la buvette des marionnettes. Les sanitaires près de la Roseraie possèdent un espace de change propre, pratique et gratuit. Les toilettes à l'échelle des petits se trouvent au même endroit (20 cts).

BB-Bad : vous vous serez sûrement fait vous-même la réflexion en lisant ce qui précède, ici tout est payant mis à part les bacs à sables. Par conséquent, si vous souhaitez une après-midi au vert mais sans dépenser, choisissez un autre parc ! A moins d'avoir des enfants extrêmement bien élevés, obéissants qui ne vous feront pas la misère s'ils ne peuvent pas profiter de tous les jeux proposés... Petit aparté : ceux et celles qui ont réussi un tel miracle, merci de faire passer la recette !
Il y a parfois beaucoup de monde, dans l'aire du Poussin vert notamment.





Mamans-Good : Pour les parents aussi, le Luxembourg est un parc qui possède beaucoup d'attraits. La promenade est agrémentée par les diverses statues, aménagements autour des bassins. N'oubliez pas d'aller voir la superbe fontaine de Marie de Médicis. Le palais, aujourd'hui siège des sénateurs, confère à ce jardin une vraie noblesse. Pour info, avant de rentrer dans le parc vous pouvez souvent admirer une exposition de photos sur les grilles (oeuvres de Tiziana et Gianni Baldizzone jusqu'en juillet 2010) .
Aux beaux jours des concerts sont organisés sous le kiosque. La musique jouée est très variée allant du classique au jazz en passant par des musiques de films ou du monde.
Vous pouvez aussi venir jouer au tennis, plusieurs courts sont à votre disposition. La location d'un court pour une heure coûte : 7 euros 50 si découvert et 14 euros si couvert.
De nombreux points de restauration sont à votre disposition, de la simple cabane au restaurant confortable. Lors de notre dernière visite, le Pater Familias, célèbre testeur de crêpes de la capitale, a goûté celles proposées à la buvette des Marionnettes, verdict : un peu sèche !

Mamans-Bad : il y a trois pelouses (accès rue Auguste Comte) où il est permis de venir s'asseoir, mais ces rectangles ne sont pas bien grands. Le week-end, on a un peu l'impression d'être dans le métro à l'heure de pointe et votre poussette y est aussi mal accueillie ! Pour ceux qui veulent batifoler dans l'herbe, les Buttes Chaumont sont bien plus conseillées. Le Luxembourg propose en contrepartie de nombreux fauteuils, sièges et bancs, certes moins confortables pour bronzer !

Alors, Mesdames Les Poussettes, roulez sur les traces de vos ancêtres : les petits chariots en bois ou en osier qui promenaient les bambins du XIXème siècle. Ces derniers se défoulaient comme ceux d'aujourd'hui dans ce jardin qui traverse les époques sans perdre de sa splendeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 5 mai 2010

Pour un déjeuner au vert, allez vous échouer à La Baleine !



Au coeur du célèbre Jardin des plantes, le restaurant La Baleine vous permet de déjeuner à l'ombre des feuillages et les baleineaux sont bienvenus !

BB-Good : comme dans tout bon resto "kid friendly " (décidément je ne me lasse pas de l'expression), on trouve le nécessaire à l'accueil des petits : chaise haute, table à langer, menu enfant (6 euros 90 pour un plat et un dessert). Bien entendu, les loulous sont accueillis avec le sourire !

Les BB-Bad : un petit regret, le restaurant pourrait prévoir avec son menu enfant un petit jouet (coloriage ou autres) pour occuper les bambins, à défaut d'un espace de jeux. Enfin, pour Le Môme cela n' aurait pas été très utile puisque le spectacle des pigeons volant et picorant ce qu'ils avaient la chance de trouver, l'a occupé tout le déjeuner ! De plus, ils sont drôlement forts ces volatiles, ils ont mis au point un petit tour au cours duquel ils chipent les frites des gosses qui restent tous béas !
A noter toutefois pour les plus grands que le décor du restaurant est très intéressant. Sur les murs, on peut lire des informations sur les cétacés dont il porte le nom.






Les Mamans-Good : les terrasses sont vraiment très agréables, un vrai coin de verdure à Paris, loin des klaxons et des pots d'échappement.
L'architecture est étonnante, elle rappelle le squelette de la baleine exposée dans la galerie de l'évolution à quelques mètres de là. Côté déco, design sobre sans être trop froid et la gestion de l'espace est plutôt bien pensée.
Mme Ma Poussette a été très bien accueillie, on nous a donné une table où elle y avait toute sa place.
Côté cuisine : brasserie traditionnelle, comptez 20 euros pour une formule plat et entrée ou dessert et 25 euros pour les 3. Petit clin d'oeil aux jardins des plantes et ses musées : le tyrannosaure burger (pain pavot, mozza et steak haché) testé pour vous par le Pater Familias (grand carnivore de son état) qui l'a trouvé : original et consistant ! Sans mérité une étoile au Michelin, c'était plutôt bon ! Mon petit coup de coeur : une soupe de fraise à la menthe poivrée et croûtons de pain d'épice : très frais !

Les Mamans-Bad : Les terrasses sont prises d'assaut, pensez à réserver !
Le service est très aimable mais leur organisation est un peu surprenante. Plutôt que de ramener les assiettes vides en cuisine, elles sont laissées sur de petites dessertes, certes un peu cachées mais pas suffisamment à mon goût ! De plus, ça attire un peu trop les pigeons !!!
Par ailleurs et même si cela n'a pas été notre cas, certaines tables ont attendu leurs commandes ou tous les convives n'ont pas été servis en même temps.

Allez Les Poussettes, direction La Baleine au 47, rue Cuvier dans le 5ème arrondissement au coeur du jardin des plantes, pour jouer les petits gloutons à défaut de goûter un petit plancton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 4 mai 2010

Il suffira d'un signe...avec bébé !



Le Môme est vraiment trop fort, maintenant il sait faire au revoir avec la main ! Si si je vous jure ! Nous sommes fiers comme Artaban et lui aussi. Oui je me doute que les vôtres aussi savent, ou le sauront bientôt... et ce bien avant de pouvoir le dire.
Les enfants ont une grande capacité à s'exprimer par des gestes si on leur apprend. Partant de cette observation, un nouveau concept s'est développé. Il s'agit de communiquer avec les petits grâce à la langue des signes. Voilà ce que propose les ateliers : "signe avec bébé".
Les BB-Good : Grâce aux signes, l'enfant va pouvoir communiquer plus facilement. La frustration résultant souvent d'une incompréhension mutuelle, peut être dépassée par ce moyen. Ces ateliers sont ouverts aux enfant des 6/8 mois même si les plus motivés souhaitant commencer plus tôt sont les bienvenus. Voici les arguments "officiels" en faveur de cette pratique.
Après plusieurs séances, personnellement j'en ai découvert beaucoup d'autres.
Le Môme rit beaucoup lorsque je signe avec lui, cela l'amuse de me voir faire tous ces gestes. Il s'agit donc d'un moment de complicité très agréable pour nous deux.
On y apprend de nombreuses comptines, l'animatrice lit des histoires. Il faut bien préciser qu'il ne s'agit pas seulement d'apprendre la langue des signes à vos bébés qui sont entendants ! La voix et le geste sont associés et par ailleurs pour certaines chansons ou certains mots on utilise le mime.
Les thèmes des ateliers sont directement liés à la vie des tout petits : la toilette, le repas, la promenade, la famille, les animaux.
Les loulous font ce qu'ils veulent durant l'atelier, parfois ils vont être très intrigués par les signes et parfois ils semblent totalement indifférents.

Les BB-Bad : l'atelier dure 3/4 d'heure et c'est vraiment un maximum pour des bébés. Je pense que c'est une activité assez fatigante pour eux ! Comme a pu le constater l'animatrice au cours de ses expériences, même lorsqu'ils ne semblent pas intéressés, ils sont toutefois toujours réceptifs à ce que leurs parents sont en train de faire ! Je dois avouer que Le Môme semble parfois en avoir vraiment assez (surtout à la fin des séances) et quand il commence à chouiner je ne pense pas qu'il intégre les signes en même temps ! Un conseil : il est préférable que votre petit ne soit pas déjà fatiguée avant l'atelier.




Les Mamans-Good : participer à un atelier quelqu'il soit avec son bébé permet de vivre avec lui un moment particulier, où l'on est tout ou toute à lui sans être déranger par le téléphone, une visite... concentrée sur l'activité vous ne pensez plus aux soucis du travail !
Comme tout nouvel apprentissage, il apporte son lot de richesses et d'épanouissement ! Honnêtement quand vous êtes capables de vous rappeler tous les signes de la comptine vous êtes très fiers ! D'un point de vue plus personnel, je trouve ces ateliers très amusants. Si lors des premières séances, vous ne pouvez pas déjà communiquer avec votre enfant grâce aux signes, on constate très vite que de s'adresser à lui de manière différente permet un échange très particulier et nouveau.

Les Mamans-Bad : ce n'est pas vraiment une critique mais plus un avertissement. Ne vous attendez pas à avoir des résultats rapides car ce n'est pas facile de signer dans la vie de tous les jours quand on utilise si facilement la parole ! Personnellement, j'ai le réflexe pour quelques mots mais c'est assez limité. En revanche, pour certaines comptines je les chante toujours en signant en même temps. De plus, le Môme je l'ai senti vraiment intrigué et ouvert à l'atelier à partir de la 3ème séance.
Il y a peu d'endroits qui proposent cet atelier, essayez de réserver à l'avance pour espérer avoir une place.
Je n'y ai vu qu'un seul papa. Les ateliers ne sont pas réservés aux mamans, les deux parents sont toujours les bienvenus ! Dans La TriBu, le Pater Familias parvient souvent à se libérer pour Gymbo mais beaucoup moins pour le chant et les signes ! Un hasard ? Et vous les papas lecteurs : ça ne vous dit pas ce nouveau moyen de communication avec votre petit ?Les signes ne sont pas une affaire de femme !

Stop aux idées reçues : non le fait de signer avec son bébé ne retarde pas selon les études l'apprentissage du langage. Pour comprendre pourquoi et avoir d'autres informations cliquez ici. Et pour les sceptiques, rendez-vous dans quelques mois sur ce blog et je vous dirais en toute objectivité (du moins autant que possible) si Le Môme présente ou non un retard quand à l'acquisition du langage.

J'ai relevé trois adresses à Paris : Le Petit Bazar dans le 15ème arrondissement (15 euros/pers, 20 euros/couple), Natbé dans le 14ème arrondissement (atelier découverte 15 euros/ famille, atelier avancé à 9 euros), Mum and Babe dans le 11ème arrondissement (19 euros/pers, 25 euros/couple). La boutique Nénouco à Asnière-sur-Seine propose également cet atelier (19 euros/pers, 25 euros/couple). Si vous en connaissez d'autres faites le moi savoir.
Avec Le Môme, on a testé et approuvé le premier, il est animé par Anne (les ateliers d'Anne)

Dernière info, l'émission Les Maternelles du lundi 3 mai 2010 (France 5) a fait un reportage sur un atelier Signe avec Moi se déroulant au Petit Bazar, vous pouvez le visionner durant quelques jours sur leur site.

Difficile, n'est-ce pas ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails