jeudi 16 septembre 2010

Simon Werner a disparu... mais mes années lycée me sont revenues !

   


          Mes années lycées remontent à quelques temps, on peut même commencer à compter en décennies... deux pour être exacte ! Les années 90 : toute une époque ! Personnellement même si j'en garde plutôt des bons souvenirs, je n'en suis pas très nostalgique, j'y repense rarement.
  C'est peut-être pour cette raison que le film Simon Werner a disparu de Fabrice Gobert m'a tellement plu. Petite madeleine qui a réveillé des souvenirs, des utopies et des personnes oubliés, un voyage dans le passé ponctué par un suspens bien mené grâce à un scénario original.


Petit avertissement préalable à ma critique (ça en jette ce genre de formule non ?) : ceci est uniquement mon opinion et non pas une critique cinématographique en bonne et due forme, soyez indulgents !


En deux mots l'histoire (parce-que si vous voulez en savoir plus vous pouvez le lire partout et que moi les résumés ce n'est pas mon truc)  ou synopsis pour les puristes : dans un lycée de banlieue, un groupe d'amis est inquiet car l'un de leurs camarades a disparu sans laisser de trace. L'angoisse et les interrogations augmentent lorsqu'une seconde disparition est constatée.


Maman-Good :


Globalement, ce film m'a beaucoup plu. Je ne me suis pas du tout ennuyée et ne me suis pas amusée à faire des ombres chinoises pour passer le temps...
Il s'agit d'un film très soigné qu'il s'agisse des couleurs, du casting, du scénario, de la photographie...


Mention excellente pour la musique ! Le célèbre groupe Sonic Youth a composé la musique originale et le reste de la bande son rappelle que les années 90 sont loin d' être réduites aux Spices Girls et autres girls et boys bands ! J'ai réécouté avec plaisir des groupes comme Noir Désir, les Cramps. Le film rappelle qu'à l'époque ces morceaux s'écoutaient avec des walkmans, j'avais oublié cet accessoire incontournable de l'adolescent des "nineties "!


Le scénario est assez original et rappelle par son découpage Elephant de Gus Van Sant, mais sans en avoir la force dramatique. Le point de vue des différents personnages donne un vrai rythme et rappelle la capacité de tous à se faire des films face aux événements surgissant et le spectateur n'échappe pas à cette règle !


Le mélange des genres est également très appréciable. Du film d'horreur au polar, le réalisateur place également son film dans la catégorie du teen movy. Le choix de l'époque en fait un ovni du genre ! Aux antipodes de LOL ! Et la vraie question se pose : comment nous ados sans portable et sans internet avons -nous pu survivre durant cette décennie ?
Les personnages sont complexes et fort bien interprétés, avec une vraie préférence pour les rôles masculins qui sont dominants, ça tombe bien ! Les costumes rappellent que chaque époque a son style et qu'heureusement on apprend à évoluer ! Personnellement j'espère qu'il n'y aura pas de retour aux bombers ou aux vestes en jean ultra large !

Attention, le film ne pourrait se résumer à une rétrospective des années 90. Il y a des problématiques dans l'histoire et dans la relation entre les personnages qui restent intemporelles : les relations amoureuses, l'intégration au groupe, les relations parents-enfants... ces thèmes sont plutôt bien traités sans grande originalité certes, mais après tout ce ne sont pas des sujets qui s'y prêtent vraiment !



Maman-Bad :


une grosse déception : la fin ! Toutefois soyons clairs, il est rare que j'aime les fins ! J'en attends trop, je m'imagine plein de choses et lorsque le film m'en impose une, je suis décue d'abandonner les autres !
Pas de panique je ne vais rien vous révéler. Je sais que dans une critique de film cela ne se fait pas de révéler la fin et je connais les usages ! Mais franchement sur ce coup, tout est trop rapide, un peu baclé.
Sans compter que la scène finale dans le café se rapproche trop d'une mauvaise série B française !


Conclusion sur le film : allez-y ! Après tout vous l'aimerez peut-être la fin et si vous partagez mon avis venez-vous en plaindre ici !


Et sinon, vous, des années 90, il y a des choses que vous regrettez ? des choses que vous préférez oublier ? 
Qu'est-ce que cela vous remémore ?

Tout en réfléchissant, regardez la bande annonce !

Sortie en salle le mercredi 22 septembre



Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails